Un cas solide qui embarrasse le ministère de la défense britannique

Temps de lecture : 3 minutes
 

Lord Black of Brentwood, du parti des Tories, appelle les responsables du ministère de la Défense à faire la lumière sur l’un des plus grands cas de Grande-Bretagne.

 
Le ministère de la Défense a été accusé d’avoir étouffé un cas ufologique grandiose.
 
Dans les années 1970, des mystérieux objets ont été repérés au-dessus d’une zone connue aujourd’hui sous le nom du Triangle de Broad Haven, dans le Pembrokeshire.
 
Broad Haven est une station balnéaire située dans le sud-est de la baie de St Bride, à l’extrémité ouest de la route B4341, dans le sud du Pembrokeshire, au Pays de Galles.
 
Dans les années 1970, la région a été le théâtre d’observations d’ovnis au point d’être surnommée le Triangle de Broad Haven.
 
 
 
Une affaire hors du commun
 
Un extraordinaire incident a eu lieu près d’une école primaire le 4 février 1977, où 14 élèves ont été témoins d’un atterrissage d’OVNI.
 
Un engin en forme de cigare jaune aurait atterri dans un champ, à proximité de l’école primaire de Broadhaven. Des enfants jouaient au football lorsqu’ils virent l’engin ainsi que ce qu’ils décrivirent comme une « créature d’argent ».
 
Le directeur, Ralph Llewellyn, a demandé aux enfants de réaliser des dessins de leur observation et fut extrêmement surpris par les résultats.
 
 
Sollicitation du ministère de la Défense
 
Aujourd’hui, Tory Pairs demande au ministère de la Défense de révéler au public la vérité sur les événements qui se sont produits à Broad Haven.
 
Lord Black de Brentwood a déclaré : « Un certain nombre de fichiers du ministère de la Défense a récemment été publié et ne laisse aucun doute sur le fait qu’un petit nombre d’observations de phénomènes aériens, réalisées en particulier par le personnel militaire, les pilotes et les contrôleurs de la circulation aérienne, demeurent inexpliquées et non identifiés…. Un examen plus approfondi de ces questions doit être mené dans l’espoir d’apprendre quelque chose de nouveau. »
 
Guy Black, Lord de Brentwood, membre de la Chambre des Lords et cadre du Comité de l’information, avait posé la question au gouvernement britannique pour savoir où en été le processus de libération des fichiers.
 
Dans un message intitulé “objets volants non identifiés”, Lord Black a adressé le 2 mars 2015 une question au Parlement britannique afin de savoir pourquoi le Ministère de la Défense n’a pas encore libéré la totalité de ces documents au public.
 
Politique du secret
 
Neil Spring, un romancier, a enquêté sur plusieurs des cas, dans le cadre de ses recherches autour du livre « The Watchers », paru le 24 septembre 2015.
 
Il a même retrouvé un document qui évoque l’existence d’une investigation secrète sur le sujet des ovnis dans la région.
 
Il a déclaré : « Je suis allé à Broad Haven en tant que sceptique, et suis reparti convaincu que certains de ses habitants savaient beaucoup plus sur les événements mystérieux de 1977 que ce qu’ils étaient disposés à révéler ».
 
Le document déclassifié est une lettre du chef de la zone S4, une aile du ministère de la Défense, le Service Provost & Security, qui fonctionne comme une sorte de force de police interne au sein de la RAF.
 
 
Dans ce mémo, un fonctionnaire a exprimé sa stupeur concernant les observations d’ovnis décrites par les témoins et suggéré une “enquête discrète”.
 
 
Nick Pope, qui a travaillé comme enquêteur OVNI pour le ministère de la défense, a déclaré : « Ce document détonant montre comment le ministère a demandé à la police de la RAF de mener une enquête secrète sur ces mystérieux événements, tandis qu’il a été dit au Parlement, aux médias et au public que le sujet était sans importance ».
 
Les observations de Broad Haven ont eu lieu près d’une base militaire, conduisant certains observateurs à suggérer une hypothèse militaire.
 
Le 17 février 1977, le même engin observé par les enfants aurait été vu par certains enseignants de l’école dont l’un aurait vu une créature.
 
Le propriétaire du « Haven Fort Hôtel » à Little Haven prétend avoir vu une « soucoupe à l’envers » le 19 avril 1977 sur un champ voisin avec deux créatures humanoïdes.
 
Similarité avec le cas du Zimbabwe
 
Les faits cités précédemment rappellent étrangement ceux de Harare au Zimbabwe le 16 septembre 1994.
 
Alors que les professeurs étaient en réunion dans une école post coloniale et qu’une soixantaine d’enfants âgées d’environ huit à douze ans jouaient dans la cour d’école pendant leur pose du matin, ces derniers ont soudainement aperçu une soucoupe volante se poser, accompagnée d’un bruit inhabituel. C’est alors que deux êtres étranges en sortir.
 
Une créature a été observée au-dessus du vaisseau et une autre se diriger vers les enfants. Les créatures furent décrites comme ayant une grosse tête, de gros yeux noirs ainsi qu’une combinaison noire très serrée.
 
La soixantaine d’élèves présents ce jour-là dans la cour furent terrifiés et pensaient être capturés. Il semble y avoir eu une communication télépathique entre les enfants et la créature.
 
Des enfants qui prétendirent plus tard s’être trouvés face à l’Alien auraient ressenti des sensations étranges, comme s’ils avaient pris conscience que la terre était en train de se détruire à cause de l’homme.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *