Témoignage et vidéo de 3 boules équidistantes

Temps de lecture : 2 minutes

Publié le 21/08/2013

” Le lundi 19 août à Soorts-Hossegor (Landes), nous passions une soirée entre amis (6 témoins), en extérieur, et le temps était particulièrement beau, le ciel limpide.

Notre attention a été attirée par trois boules orangées se déplaçant à basse altitude et se dirigeant vers nous. Arrivant du Nord, le groupe d’objets était bien visible, volant en formation.

 

Trois boules orangées, alignées parfaitement à équidistance, étaient positionnées l’une derrière l’autre suivant un cap Nord-Sud. Survolant un grand champ dégagé, les appareils se déplaçaient rapidement à vitesse constante, sans bruit. J’ai pensé à un vol d’hélicoptères, mais le type de déplacement et de formation inhabituel, la couleur des objets, l’absence de feux de positionnement et de bruit nous a  surpris.

La possibilité de lanternes à air chaud a été évoquée par un des observateurs, mais cette explication n’est pas satisfaisante. La formation était régulière et parfaitement alignée et symétrique durant toute la durée du vol horizontal et rapide. L’altitude était trop élevée et le temps d’observation assez long d’un point à l’autre de l’Horizon. Il ne s’agissait pas d’engins habituellement observés de nuit dans cette région (avions, aéronefs satellites, ballons-sondes, comètes, etc.).

Il ne s’agissait pas d’une formation d’engins volants de type hélicoptères volant de nuit  comme cela est souvent le cas ici… Il ne s’agit pas non plus du survol de la station ISS  qui quelquefois est observée au gré de son orbite. Il ne peut s’agir d’une formation d’aéronefs se déplaçant feux d’atterrissage allumés (cas observés avec des avions de ligne (isolés) arrivant sur l’aéroport de Parme Biarritz. “

Source : Témoignage déposé sur Ovnis-Direct
Enquête menée par Daniel Robin, président de l’association Ovni Investigation.

NB : Le témoin nous a avoué avoir été obligé à un moment donné de tourner la caméra, ce qui a provoqué cet effet de rotation involontaire. 

Derniére minuteLa tour de contrôle de la base la plus proche n’a rien observé au radar. Les objets volaient extremement bas et difficilement détectables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *