Le récente divulgation sur les ovnis au Pentagone ne serait qu’un début

Temps de lecture : 2 minutes

Publié le 21/12/2017

L’ancien membre de Blink-182, Tom DeLonge, laisse entendre que la récente divulgation d’informations sur les ovnis au Pentagone n’est qu’un début : “Il y a beaucoup plus de choses à venir”.

 
 
DeLonge a déjà déclaré que les extraterrestres existaient, que les ovnis n’étaient pas “non identifiés” et que la technologie extraterrestre pourrait sauver l’humanité.
 
En tant que fondateur de la “Stars Academy of Arts and Science”, DeLonge travaille avec d’anciens hauts fonctionnaires du ministère de la Défense, de la CIA, de la NSA et du programme aérospatial « Skunk Works » de Lockheed Martin.
 
L’un des partenaires de DeLonge est Luis Elizondo, qui a dirigé le programme d’enquête ultra-secret du Pentagone sur les ovnis, comme l’a révélé samedi dernier le New York Times.
 
DeLonge affirme que le gouvernement américain connait non seulement l’existence de la vie extraterrestre depuis des décennies, mais qu’il a activement expérimenté les technologies extraterrestres.
 
DeLonge veut mener une sorte de dialogue international, voire peut-être un jour intergalactique, sur la façon dont ces technologies qui seront bientôt déclassifiées peuvent bénéficier à l’humanité.

« Je sais qu’il est amusant de faire des commentaires désobligeants, mais ce ne sont pas les genres de choses sur lesquelles il faut blaguer », a déclaré DeLonge au Daily News plus tôt ce mois-ci. « Cela va vraiment affecter beaucoup de gens et de systèmes de croyances. »
 
L'organisation possède trois divisions : l'aérospatiale, la science et le divertissement.
 
DeLonge souhaite que son organisation demeure la propriété du public, c'est pourquoi l'entreprise mise sur le crowdfunding.
 
Jusqu'à présent, To the Stars a recueilli plus de 2,1 millions de dollars auprès de plus de 2 200 investisseurs individuels.
 
DeLonge espère que To the Stars utilisera des informations précédemment classifiées sur les technologies extraterrestres pour réaliser des percées dans des domaines sur lesquels des organismes gouvernementaux comme la NASA n’ont porté aucun intérêt.
 
L’une de ces innovations est-ce que DeLonge appelle "l'ingénierie de la métrique spatio-temporelle", développée par le Dr. Hal Puthoff, un physicien de longue date du gouvernement et un partenaire actuel de To the Stars.
 
D'autres projets tenteront de révolutionner le voyage spatial humain, de lutter contre le changement climatique, d'améliorer la sécurité nationale, d'améliorer la génétique, d'exploiter la télépathie et bien plus encore.
 
« Tout ce que les gens ont entendu et vu est la première étape d’une période de 20 ans », a déclaré DeLonge. « Il y a beaucoup plus de choses à venir. »

 
Sourcenydailynews.com
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *