Le Pentagone admet officiellement enquêter sur les ovnis

Publié le 22/05/2019

Dans une déclaration fournie exclusivement à The Post, un porte-parole du ministère de la Défense a déclaré qu'une initiative gouvernementale secrète baptisée "Advanced Advanced Aerospace Identification Threat Program" "poursuivait ses recherches et ses enquêtes sur des phénomènes aériens non identifiés". 

Et tandis que le Département de la Défense a déclaré avoir mis fin à l'AATIP en 2012, le porte-parole Christopher Sherwood a reconnu que le ministère enquêtait toujours sur les observations de prétendu vaisseau spatial extraterrestre.
 
"Le département de la Défense est toujours soucieux de pouvoir identifier tous les aéronefs de notre environnement opérationnel et de pouvoir identifier toute capacité étrangère pouvant constituer une menace pour la patrie", a déclaré Sherwood.
 
"Le département continuera à enquêter, selon les procédures normales, sur les rapports d'avions non identifiés rencontrés par les aviateurs militaires américains afin d'assurer la défense de la patrie et la protection les adversaires de notre pays."
 
Nick Pope, qui a secrètement enquêté sur les ovnis pour le gouvernement britannique durant les années 1990, a qualifié les commentaires du DOD de "révélation éclatante".
 
Pope, ancien responsable de la défense britannique, a déclaré:  « Les déclarations officielles précédentes étaient ambiguës et laissaient entrevoir la possibilité que l'AATIP se préoccupait simplement des menaces aériennes au sujet de la prochaine génération émanant d'avions, de missiles et de drones, comme le prétendent les sceptiques.
 
"Cette nouvelle révélation montre clairement qu'ils ont vraiment étudié ce que le public qualifie d’ovnis », a-t-il déclaré.
 
«Cela montre également l'influence britannique, car UAP était le terme que nous utilisions au ministère de la Défense pour nous éloigner du terme "OVNI".
 
L’existence de l’AATIP a été révélée en 2017, ainsi qu’une vidéo de 33 secondes du DOD montrant un objet en vol poursuivi par deux avions de la marine au large des côtes de San Diego en 2004.
 
À l'époque, Harry Reid (D-Nev.), Ancien chef de la majorité au Sénat, s'était félicité d'avoir été à l’initiative d’un financement annuel de 22 millions de dollars pour l'AATIP.
Sourcenypost.com