Un Lieu sous Surveillance


Beaucoup de phénomènes lumineux ont été répertoriés dans le ciel de Norvège ces dernières décennies et aucune explication officielle n'est encore avancées. Il y a le cas d'Hessdalen, se trouvant en Norvège, dans la vallée d'Hessdalen, à environ 300 km au nord d'Oslo. Il s'agit d'un village d'environ une centaine d'habitants. Depuis des années, une vingtaine d'observations de phénomènes lumineux y sont faites. Ce qui poussa des scientifiques et en particulier le professeur Erling Strand (enseignant au Collège d'Ostfold (Norvège) en communication de données et microprocesseurs.) à s'attaquer à ce mystère afin de trouver une explication. Au courant de l'été 1983, le Projet Hessdalen a vu le jour.

Une enquête de terrain s'est déroulée entre le 21 janvier et le 26 février 1984 et pendant ce laps de temps, cinquante-trois apparitions de lumière furent répertoriées.
Une station automatique a même était installée en août 1998 sur la montagne afin d'effectuer des films, photographies et ainsi analyser les possibles sources lumineuses. Il s'agit d'un système électromagnétique de détection.

Le 4 décembre 1999 par exemple, un enregistrement vidéo de 12 secondes (durée programmée pour tous les enregistrements automatiques lorsqu'une source lumineuse est détectée) a été effectué. On pouvait observer une forme lumineuse se déplaçant très rapidement dans le ciel noir. Ce qui intrigua les analystes de la vidéo qui se sont posé des questions sur les possibles origines de ces lumières.

L'université de Norvège est en contact direct avec des scientifiques italiens qui reçoivent directement toutes les données d'Hessdalen dont ils détectent les échos radars.
Le soir de l'observation du 4 décembre 1999, l'institut de radio de Medicina (Italie) a reçu un signal fort, et a remarqué un pic de l'écho radar qui a été enregistré au moment de l'observation.

Le projet Hessdalen fut lancé dés l'été 1983 et ce projet perdure encore aujourd'hui avec de plus en plus d'amélioration du point de vue du matériel.
Le coeur du programme d'étude est basé sur l'implantation de plusieurs stations de mesures automatisées (AMS) et ces appareils ont été conçus et installés par des équipes de l'université d'Ostfold.

Les apparitions dans ce village auraient commencé dés 1981 même si dés 1940, des habitants commençaient à décrire des lumières étranges.
De même pour la Suède qui, de l'autre côté de la frontière, fait l'objet de phénomènes similaires observés en même temps.

En ce qui concerne les lumières d'Hessdalen, l'hypothèse d'une projection de plasma d'origine militaire a été émise étant donné le lieu un peu reculé pour s'adonner à des expériences ou peut-être tester les réactions des habitants.
Les lumières d'Hessdalen sont peut-être un " test de détection de leurres lumineux ". L'objectif serait de pouvoir reconnaître les leurres lumineux produits par un pays ennemi et d'arriver à maquiller ses propres leurres pour qu'ils ne soient pas reconnus comme tels.
La manipulation de ces scientifiques peut aussi constituer une expérience intéressante. Sinon, il est possible que l'armée ait réussi à faire avorter tout projet de recherche scientifique sur les lumières d'Hessdalen afin d'empêcher le bon fonctionnement de la station automatisée qui surveille 24h/24 une partie de la vallée.

Massimo Teodorani déclare que l'analyse spectroscopique des lumières d'Hessdalen est typique d'un cocktail d'ions et d'électrons et qu'il s'agit donc de plasmas thermiques.
Il ignore la cause de l'apparition de ces plasmas, mais il constate une anomalie très surprenante : leur température reste constante même lorsque leur taille augmente, ce qui nécessite un apport d'énergie continuel dont l'origine est inconnue.
Massimo Teodorani ne soupçonne pas qu'un tel stratagème peut être mis en œuvre et il cherche une origine naturelle à ces plasmas. Et comme il ne la trouve pas, il en vient tout naturellement à se demander si ces plasmas ne dissimuleraient pas un objet solide ".

Selon les scientifiques, le phénomène n'est pas lié aux OVNIS. Il s'agirait plutôt de boules contenant une sorte d'énergie.
Des enquêteurs restent néanmoins toujours aussi sceptiques vis-à-vis de cette hypothèse.

Comme vous le constatez, on a plusieurs hypothèses différentes sur les origines de ces lumières. On ne peut ni affirmer qu'il s'agit d'ovnis étant donné la complexité de ces apparitions lumineuses, ni dire qu'il s'agit d'un phénomène expliqué par les scientifiques, car beaucoup d'études doivent être menées à leur terne pour pouvoir emmètre des conclusions solides. 

Hessdalen est l'exemple type du cas où des PAN sont observés par une grande majorité de personnes, d'enquêteurs et de scientifiques avec des éléments de détections, sans qu'ils ne puissent affirmer qu'il s'agit d'objets volants non identifiés. 

Des personnes ayant observé, isolement, des phénomènes lumineux de la sorte auraient sans doute directement conclu à des Ovnis, comme on le remarqua dans les premiers témoignages.
L'hypothèse ovniene  n'est cependant pas encore complètement écartée concernant Hessdalen. 

Pour plus d'information sur hessdalen.org