Zone 51

La Zone 51 (ou Area 51), connu aussi sous d'autres appellations telles que Dreamland ou Groomlake, est une zone géographique entourée de montagnes située dans le désert du Nevada à environ 128 km de Las Vegas, et est établit sur un lac asséché. Ce lieu mythique n'est qu'une partie de la base de Nellis qui fait à peu près la taille de la Suisse.

Rachel est la ville la plus proche qui se trouve à 250 km de Las Vegas. On y compte environ 150 habitants. La Zone 51, considérée aujourd'hui comme le terrain le plus secret du monde, fut commanditée par le président Truman dans les années 50 et construite par la CIA. Elle aurait abrité de nombreux projets secrets américains, appelés aussi " projets noirs ". 

On y aurait testé les avions d'après-guerre par exemple le furtif F117 qui y fut créé, ainsi que l'avion-espion U2, le SR71 et le A12. D'après des témoignages, on y trouverait des structures souterraines. Un périmètre sécurisé de 40 km serait établi autour de la base (en 1984, l'État a exproprié 36000 hectares autour de la base).

*Le site est équipé de missiles Sol Air prêts à intervenir en cas de menaces, et de détecteurs de mouvements ainsi que de caméras. Des patrouilles terrestres et aériennes sont continuellement sur le qui-vive.
Même les pilotes en manoeuvres d'entraînements sont interdis de survoler la zone sous peine de rétorsions.
La sécurité au sol est garantie par des employés de la firme EG&G (Edgerton, Germeshausen and Grier) qui sont autorisés à ouvrir le feu sur quiconque dépasserait les limites du périmètre. Mais jusque-là, aucun incident de ce genre n'a encore été répertorié.
Néanmoins, des personnes s'étant approchées à une certaine distance du site auraient été interceptées et se seraient vues confisqués leurs cameras ou leurs appareils photographiques.

Selon un communiqué officiel du gouvernement des États-Unis, " Ni l'US Air Force, ni le département de la défense n'opère et ne possède d'installation sous le nom de zone 51 ". La base n'apparaît sur aucune carte officielle du gouvernement américain.
Ceci est la preuve directe du degré de confidentialité dont fait l'objet ce lieu mystérieux.
La société EG&G travaillerait depuis 50 ans avec le gouvernement américain sur la Zone 51, sans aucune surveillance du Congrès dont les pouvoirs seraient restreints lorsqu'il s'agirait d'évoquer cet endroit classé confidentielle.

D'après des témoignages, des lumières étranges sont aperçues dans le ciel des environs de la zone. On y décrit souvent des engins volants ressemblants à des soucoupes volantes.

Ce lieu, abrite-t-il des prototypes secrets capables de se comporter de manière à défier toutes les lois de la gravité, fabriqué par l'armée ? 

S'agit-il, comme le prétendent beaucoup de témoins, d'objets volants non identifiés d'origines extraterrestres ?
Cela voudrait dire que le gouvernement garderait secrets, actuellement, dans ce complexe ultra sécurisé, des véhicules extraterrestres.
On se pose donc obligatoirement la question de savoir s'il y a eu récupérations d'engins extraterrestres par l'armée qui auraient inspirés ce qu'on peut voir de si extraordinaire dans le ciel aujourd'hui ?

Peut-être que suite à ces éventuelles récupérations, un contact a été établi entre les hauts responsables américains et une possible civilisation extraterrestre, et qu'il y eut par la suite des programmes d'échanges d'informations et donc collaboration.

Selon un ingénieur de la Zone 51, de 1966 à 79, 4 corps d'extraterrestres vivants et en bonne santé auraient été récupérés et puis collaborés avec le gouvernement. 
Un ET connu sous le pseudonyme de Jarode, mesurant environ 1m50, aurait joué le rôle de traducteur scientifique pendant 16 ans. 

Mais aucun élément à ce sujet n'est avéré.

De même pour les allégations du Lieutenant Colonel Wendelle Stevens (Service Foreign Technology Base Wright Patterson) qui affirme que l'armée aurait retrouvé des engins ET, et qu'il y a eut contact.

Quant au personnel employé dans la base, ils se rendent 5 fois par semaine à la base Air Force Mac Carran de Las Vegas où il y aurait une douzaine de vols en destination de la Zone 51. La compagnie d'aviation se nomme Janet Air et ils embarqueraient le personnel à partir d'un terminal secret après les avoir fouillés.
Sur ces avions ne figure qu'un numéro. Ce qui signifierait qu'il s'agit d'une compagnie civile et non militaire.
Les employés sont transportés dans des avions et des autobus de telles sortes à n'apercevoir aucun élément extérieur. Tout est compartimenté de manière à ce qu'ils ne voient que les lieux où ils travaillent.
Des enquêteurs ont pris l'initiative de les pister jusqu'à leurs domiciles afin de les interroger à propos de leur travail sur la base, mais les employés restent dans le silence le plus total.

MAJ le 16/08/2013

La CIA a déclassifié le jeudi 15 aout un document sur son avion-espion U-2 dans lequel figurent plusieurs références au lieu où l'avion a effectué ses premiers essais, en l'occurence la Zone 51.

Ces documents ont été publiés en réponse à la demande de Jeffrey T. Richelson, de l'association Archive de la sécurité nationale, au nom du Freedom of Information Act, la loi pour la liberté d'information. Comme le souligne CNN, le secret de la base n'était pas très bien gardé. Une simple recherche sur Google Maps permet de la localiser.

Néanmoins aucune mention relative aux "ovnis" et aux "extraterrestres" n'existe dans les 400 pages de ce rapport.

Jeffrey T. Richelson y voit une ouverture de la part du gouvernement avec de nouvelles révélations prochainement.