Wikileaks : quand l’ONU a voulu monter un comité sur les ovnis


Des documents diplomatiques, révélés par Wikileaks, mettent en évidence les intentions des Nations unies de créer un comité de recherche sur les ovnis.

Découvrez le document sur Wikileaks

Ces archives rendues publiques en 2015 par Wikileaks montrent que les Nations unies ont sérieusement considéré, en 1978, la création d’un comité d’enquête sur les objets volants non identifiés (ovnis), avant que le projet ne soit abandonné faute d’accord.
 
Eric Gairy, à l’époque Premier ministre de l’île de Grenade, dans les Caraïbes, était à l’origine de cette initiative.
 
Selon l’un des câbles diplomatiques publiés, les représentants américains se sont penchés avec humour sur l’idée émise par Gairy, évoquant sa « présentation de projet, façon blitzkrieg, qui comprendrait toute une équipe de supporters allant du scientifique à l’astronaute, complétée par une équipe de production hollywoodienne ».
 
Il faut savoir que jusqu’à 1974, Grenade était encore une colonie britannique et que le Royaume-Uni n’était pas adepte des propos de Gairy, récemment élu.



Les archives nationales britanniques ont conservé l’opinion des diplomates de l’époque :
 
« La délégation britannique ne pense pas que l’établissement d’une agence de recherche des ovnis soit approprié aux fonctions des Nations unies. Nous espérons qu’une confrontation avec les représentants de Grenade pourra être évitée, mais le Royaume-Uni ne devrait pas hésiter à faire connaître son opinion en temps voulu. »

L'astronaute colonel Gordon Cooper, astronome Jacques Vallee, l'astronome/astrophysicien Claude Poher, l'astronome J. Allen Hynek, le Premier ministre de Grenade Sir Eric Gairy, Waldheim, Morton Gleisner de la Commission politique spéciale, et Lee Speigel.


En 1978, après la prestation d’Eric Gairy, la plaidoirie de Hynek auprès de l'ONU pour une prise en charge sérieuse du problème des ovnis, une réunion se tient au siège des Nations-Unies pour discuter du soutien de l'ONU à l'étude des ovnis. Outre Vallée, participent notamment à cette réunion Gordon Leroy Cooper, Claude Poher, le secrétaire général de l'ONU de l'époque Kurt Waldheim et David R. Saunders.
 
Malheureusement, l’ONU n’aura jamais l’occasion de débattre officiellement de la question en séance plénière.
 
En 1980, les Américains envahissaient l'ile de la Grenade et Sir Éric Gairy fut destitué.