Une nouvelle vidéo sur les lumières de Phoenix crée la polémique

Publié le 14/12/2014

La vidéo obtenue par le journaliste David Collins montre des avions militaires dans le ciel de l'Arizona durant la nuit de l'une des plus célèbres observations d'ovnis au monde, en mars 1997.
 
Rappelons que les lumières de Phoenix ont été vues par des milliers de résidents de Phoenix en Arizona et que d’authentiques films amateurs ont mis en évidence des objets hors du commun.
 
L’explication officielle de l'armée américaine est que les lumières étaient des fusées éclairantes (ou "Flares")
 
Le gouverneur de l'État de l'Arizona, Fife Symington, à plus tard avoué lors d’une interview :

« Je suis un ancien pilote de chasse et je connais les types d’engins actuellement en circulation… Je peux définitivement affirmer que ce que j’ai observé ne ressemblait à aucun engin réalisé par  l'homme… Et ce n’était certainement pas des fusées éclairantes… »
 
La vidéo dont parle David Collins, actuellement inaccessible, a été postée par "KWBV News 6" à Phoenix. Il prétend s’être procuré des images confidentielles de ce qui ressemble à un combat de chiens entre des jets de l’armée et des ovnis.


Le problème étant que "KWBV News 6" n’existe pas à Phoenix, et que les questions de crédibilité concernant cette vidéo ne s’arrêtent pas là.
 
Elle a été postée sur une chaîne YouTube sous le nom de "David Collins".
 
Le site de "KWBV News" prétend que « David Collins est un journaliste d'investigation, vivant à Phoenix en Arizona, et qu’il a travaillé aux côtés des forces de la coalition durant les opérations "Opération Liberté" et "Opération New Dawn"  en Irak.
 
Cependant, après enquêtes, on se rend compte que le journaliste en question ne semble pas être David Collins tel qu’il est décrit. Et bien qu’il soit le seul à écrire pour KWBV, ses histoires sont principalement centrées autour de lui et écrites à la troisième personne.
 
D’autres récits évoquent des mutilations de bétail ainsi qu’une abduction en mars 1997, c’est-à-dire le même mois que les observations de Phoenix.
 
Sans oublier les histoires au sujet de la fameuse course qui mettait en scène le soi-disant plus infâme tueur de l'histoire de l’Arizona. Sachant que ni les personnes supposément disparues, ni le tueur n’étaient réels.
 
Une des histoires fait référence à un autre canal d’informations, "KUDP", dont il n’existe aucune trace.


A quoi peuvent servir ce type de manigances ? Quels intérêts en tirent-ils ?
 
Cela semble sonner comme un complot publicitaire dans l’objectif de réaliser un film passionnant et sensationnaliste.
 
Des faits, supposément corroborés par des vidéos et histoires montées de toutes pièces sont regroupés dans le cadre d’une campagne virale pour la promotion d’un prochain film sur le sujet.
 
Ce ne serait pas la première fois qu’une campagne de ce type soit mise en place.



Le film "The Fourth Kind" ("Le Cinquième Type" ou "Phénomènes Paranormaux") avait lancé une vaste campagne virale de reportages, censés être réels, mais qui ne l’étaient pas en réalité. Beaucoup de gens croient encore aujourd’hui en la véracité de ce film.
 
Universal Pictures a même été poursuivi par le Club de Presse d'Alaska pour leur utilisation des noms d’organes de presse de l'Alaska dans le but de mettre en avant leurs fausses histoires.
 
Deux autres sites semblent faire partie de la campagne de promotion d’un éventuel film sur les événements de Phoenix et l’autre sur les aventures du fameux tueur,  "PhoenixIncident.org" et "MaricopaMissing.com".

Extraits de vidéos authentiques sur les lumiéres de Phoenix.

Le Dr Lynne Kitei, qui dirige le site "ThePhoenixLights.net" et qui a réalisé un documentaire sur le sujet, a été témoin elle-même ce fameux soir de mars 1997.

Elle raconte qu'un groupe de réalisateurs d’un supposé film à venir sur  les lumières de Phoenix l’ont approché afin de lui demander si elle souhaitait être impliquée dans cette campagne virale. Ce qu’elle a bien évidemment refusé de faire.



Malheureusement, nous nous rendons compte que des médias sérieux tels que le "Mirror" ou "Metrotvnews" ont été contactés par ce mystérieux David Collins. Celui-ci les a incités à promouvoir sa vidéo ainsi que son histoire montée de toutes pièces.