Une météorite martienne intrigue des scientifiques



Publié le 17/09/2014


De nouvelles recherches sur une météorite martienne mettent en évidence l'idée que Mars possède des conditions propices pour soutenir la vie.
 
Des scientifiques du Royaume-Uni et de la Grèce ont effectué des découvertes intéressantes dans un morceau de la météorite « Nakhla », qui est tombé sur terre en 1911 en Égypte. Le Dr Elias Chatzitheodoridis de l'Université technique nationale d'Athènes a d'abord découvert une particularité étrange dans le morceau de météorite. Il a contacté son collègue, le professeur Ian Lyon de l'Université de Manchester, pour obtenir son point de vue sur la mystérieuse structure.




« À bien des égards, cela ressemblait à une cellule biologique terrestre et fossilisée, bien que la météorite provenait de Mars », explique Lyon. « Notre recherche a révélé qu’il s’agissait d'eau chauffée, probablement à la suite d'un impact d'astéroïde. »
 
La découverte de l'équipe est importante étant donné qu’elle offre plus de preuves pour appuyer l'idée que Mars possède, ou a possédée, les bonnes conditions pour soutenir la vie sous sa surface.



Si des gros astéroïdes ont frappé Mars par le passé, comme cette preuve l'indique, les chercheurs supposent que des champs hydrothermaux chauffaient le sous-sol de Mars, et favorisé les conditions d’un environnement habitable. "Il ne fait pas trop froid. La vie telle que nous la connaissons, sous la forme de bactéries, par exemple, pourrait s’y trouver, même si nous n'avons encore rien découvert de concret.



Astrobiology.com rapporte que l'équipe prévoit d'étudier d'autres matières dans l'échantillon de météorite recueilli afin de rechercher d’éventuelles signatures biologiques qui fourniront des preuves scientifiques de vie sur Mars, passée ou présente.
 
Les résultats récents de l'équipe sont publiés dans la revue Astrobiology.
 
D'autres scientifiques, dont l'ancien exobiologue de La NASA Richard Hoover, ont publié des études antérieures affirmant la découverte d'une vie extraterrestre dans des météorites martiennes. Hoover soupçonne même que la preuve d'une vie extraterrestre sur Mars ait été intentionnellement détruite.
 
Sur la base de plusieurs études, il devient clair que la vie a existé sur la planète rouge. La question qui demeure est de savoir si la vie continue d’y subsister aujourd'hui ? Avec les données acquises par Curiosity et d'autres Rovers martiens, des scientifiques estiment que cette planète pourrait encore être habitable. Il est donc très probable que les futures études permettent de découvrir des preuves supplémentaires.

Source : openminds.tv et Traduction par Ovnis-Direct