Une équipe d’exobiologistes apporte une preuve de vie extraterrestre ?

Publié le 08/10/2014


Une équipe d’exobiologistes prétend avoir amassé suffisamment d’éléments pour prouver l’existence d’une vie en dehors de la planète Terre. Ce n'est pas la première fois que ce groupe réalise de telles allégations.

Toutefois, à propos de la prétendue découverte du plancton sur la Station spatiale internationale (ISS), ils affirment qu'elle est favorable à leur théorie, et que leurs recherches continuent de produire plus de preuves en faveur de l'existence de la vie dans l'espace.

Le journal britannique « Daily Express » a récemment interviewé le professeur Milton Wainwright, qui fait partie d'une équipe de scientifiques des Universités de Sheffield et de Buckingham Centre  pour l’exobiologie. Il partagea une photo avec le Daily Express soutenant qu’il s’agit d’une preuve de vie extraterrestre.

Wainwright déclare « La photo montre une structure familièrement appelée « le dragon de particules » dont l’analyse scientifique met en évidence le fait qu’elle soit constituée de carbone et d’oxygène. Il ne s’agit donc pas d’un grain de poussière cosmique ou volcanique. »

Il ajoute : « Il s'agit clairement d'une entité biologique en carbone et oxygène (environ 10 microns de diamètre), mais il est difficile de savoir si elle fait partie d'un organisme unique ou plutôt constitué de petits microbes individuels. »
Les scientifiques qui ont réalisé l'incroyable découverte insistent sur le fait qu’il n'y a aucun moyen que cela ait pu provenir de l'espace de notre planète, mais plutôt d’ailleurs.

Ci-dessous une image d’«entité biologique » extraite de la stratosphère.



Le Professeur Wainwright avait envoyé l’an dernier des ballons dans la stratosphère à 27 km au-dessus de l'atmosphère de la Terre pour recueillir les particules de l'espace, durant la pluie des météores des Perséides.

Une fois dans la stratosphère, les diapositives stériles ont été exposées afin de capturer les petits organismes biologiques dont les scientifiques déclarent aujourd’hui qu'elle pourrait venir que de l'espace.

L'année dernière, l’équipe de Wainwright a présenté certaines de ses conclusions lors d'une conférence sur l’exobiologie à San Diego.

Son collègue, le professeur Chandra Wickramasinghe de l'Université de Sheffield, a dit au Daily Mail, « Des entités biologiques de cette nature n'ont pas pu provenir de notre stratosphère ».

Ovnis-Direct
Powered by Conduit Mobile


Les sceptiques rétorquent que les échantillons biologiques auraient en quelque sorte pu faire leur chemin de la surface de la Terre vers la stratosphère.

Au moment de leur découverte, Wickramasinghe a mis en évidence le fait que cela était physiquement impossible et a donné au Daily Express d'autres raisons pour lesquelles cela n'était pas probable.



« Ce qui est étonnant, c'est que ces organismes apparaissent sur les talons d'échantillonnage dans un état absolument impeccable », dit-Wainwright. Il ajoute, "Il n'y a pas de pollen, ni d'herbe ni de pollution de particules découvertes avec eux, ni de matière ou de poussière volcanique. »

Wainwright dit : « [La particule de dragon] est certainement rare et ne semble guère être d’origine terrestre ». Car il aurait pu s’agir de bactéries terrestres.

Les cosmonautes russes : Alexander Skvortsov (à droite) et Oleg Artemiev (à gauche)
 (Crédit: Université de Buckingham)



Cependant, Wainwright déclare : « L'ISS se situe à plus de 200 miles de la Terre, et il est donc impossible que quelque chose de cette taille ait pu arriver à cette hauteur de la Terre. » et ajoute que « c'est une découverte incroyable et nous possédons la preuve accablante que ces organismes proviennent de l'espace. »

Selon Wainwright, « La seule explication est qu'ils proviennent d’ailleurs dans l'espace, ce qui renforce les théories de longue date que le plancton, et donc toute vie sur terre, y compris l'homme, serait originaire d'organismes de l’espace. »

Wickramasinghe est l'un des co-développeurs de la théorie de la panspermie. Il s’agit de l'idée selon laquelle la vie abonde dans tout l'univers et se transmet d'une planète à l'autre par des météores, comètes et astéroïdes. Wainwright est d'accord, et affirme : « La preuve pointe vers les théories que les organismes vivants complexes tombent du ciel vers la terre. »

Plus tôt cette année, l’exobiologue Richard Hoover, qui travaillé plus de 46 ans avec la NASA a déclaré au public lors du Congrès International UFO qu’il est certains de l’abondance de preuves de vie extraterrestre.

Lors d’une interview réalisée par Huffington Post, il déclara à Lee Spiegel : « Je suis absolument convaincu que la vie n'est pas limitée à la planète Terre, parce que j'ai découvert des restes de formes de vie qui sont absolument d’origine extraterrestre. »

Wainwright conclut : « Si nos résultats sont vrais, ils modifieront notre vision de la vie, en particulier celle de l'évolution de la Terre et nous aurons besoin de réécrire nos manuels de biologie. »

Richard Hoover, avait publié des études antérieures affirmant la découverte d'une vie extraterrestre dans des météorites martiennes. Il soupçonne même que des preuves de vie extraterrestre sur Mars aient été intentionnellement détruites.

Source : express.co.uk  et Traduction par Ovnis-Direct