Une ambassadrice de l'ONU pour accueillir les extraterrestres

Il semble que les informations voulant qu'une petite branche de l'ONU dispose sous peu d'une personne désignée à agir en tant qu'ambassadeur dans l'éventualité d'un contact extra-terrestre ne soient pas fondées.

Dimanche dernier, le Sunday Times soutenait que le professeur Mazlan Othman confirmera sous peu avoir été chargée par l'ONU de conduire d'éventuelles négociations avec les premiers être venus d'une autre planète à visiter la Terre, si cela survient.

L'astrophysicienne de Malaisie est officiellement chargée de diriger la United Nations Office for Outer Space Affairs (UNOOSA), une petite branche de l'ONU basée à Vienne et qui emploie 27 personnes. Cet organisme est notamment chargé de promouvoir la coopération internationale touchant les utilisations pacifiques de l'espace et de mettre en œuvre les responsabilités du secrétaire général en vertu du droit international de l'espace.

Cruciale, la question était jusqu'ici sans réponse. Si aujourd'hui une soucoupe volante se pose dans votre jardin, qu'un extraterrestre en sort et vous ordonne: «Conduisez-moi à votre chef», vous vous trouveriez bien désemparé. A quel interlocuteur unique d'éventuels visiteurs venus d'ailleurs devraient-ils s'adresser?

Le problème a heureusement été saisi à bras le corps par l'ONU. The Daily Mail rapporte en effet que les Nations unies s'apprêtent à nommer une ambassadrice chargée d'accueillir les extraterrestres au nom des Terriens. Il s'agirait alors de Mazlan Othman, une astrophysicienne malaisienne actuellement à la tête du Bureau des Affaires spatiales de l'ONU, rapporte le Telegraph.

Le programme visant à faire de ce bureau l'organe de contact avec les successeurs d'ET sera débattu par les comités scientifiques des Nations unies et pourrait se retrouver à l'ordre du jour de l'Assemblée générale.

Mazlan Othman, qui présentera son futur rôle éventuel lors d'une conférence en Angleterre la semaine prochaine, a récemment déclaré que les humains devraient se tenir prêts à entrer en contact avec des extraterrestres:

«La recherche continue de communication extraterrestre, menée par plusieurs entités, porte l'espoir qu'un jour l'homme reçoive des signaux émis par des extraterrestres. Nous devrions avoir une réponse coordonnée qui prenne en compte toutes les sensibilités liées à ce sujet. L'ONU est un organe prêt à l'emploi pour une telle coordination.»