Un policier britannique affirme avoir été abducté en 1980

policier abduction

Un policier a déposé un rapport officiel auprès de ses supérieurs et dans lequel il explique avoir vécu un "missing time" après avoir vu un objet volant non identifié planant au-dessus de lui.
 
Le média EXPRESS revient sur le cas d'Alan Godfry, un ancien policier du West Yorkshire (comté métropolitain du Yorkshire), qui reste convaincu d’avoir été enlevé par des extraterrestres.
 
Il s’agit du 35e anniversaire de ces événements.

Alan Godfrey interviewé par Frank Bough sur BBC 


Il faut savoir que les mois de novembre et décembre 1980 connurent une importante vague d’observations d’ovnis sur le Côté-Est britannique.
 
M. Godfry était en patrouille le long de la route de Burnley, sur les limites de Todmorden le matin du 28 novembre 1980, à la recherche de bétails disparus. Ces derniers ont été retrouvés après le lever du soleil dans un champ détrempé par la pluie.
 
C’est alors que Godfry a aperçu ce qu'il pensait être un bus en train de s’approcher de lui à quelques centaines de mètres.
 
En s’approchant de plus près, il réalisa qu’il ne s’agissait pas du bus de banlieue de cinq heures du matin, mais d’une « grande masse ».
 
Il déclara à l'époque : « L’objet était ovale et flou. Il tournait à une vitesse élevée avant de planer tellement près de la route que les buissons étaient secoués. »

Il affirma ensuite avoir vu un éclat de lumière avant le blackout.
 
Il se rappela seulement avoir été au volant de sa voiture avant de se retrouver plus loin sur la même route.  Le mystérieux ovni avait disparu.
 
Il a raconté être retourné à l'endroit de cette supposée expérience.
 
La zone était humide en raison de la pluie de la nuit et il constata « un cercle sur la route qui s’est asséchée ».
 
Il a également remarqué les traces de ses bottes de police.
 
Une fois de retour à la station de police, l'agent s’est rendu compte d’un missing time de 15 minutes environ.

Alan Godfrey dessinant à la craie  l'OVNI et l'extraterrestre barbu




M. Godfrey n’a pas raconté son expérience par peur du ridicule. Néanmoins, il a appris qu’un chauffeur de camion avait vu, trois miles plus loin, sur la route de Burnley, un objet blanc éclatant.
 
Les agents de police de Halifax ont également recueilli un témoignage d’une « lueur bleu-blanc brillante » en train de descendre vers Todmorden, dans le même temps.
 
D'autres témoins ont déposé un rapport officiel qui a été divulgué à la presse locale et l’affaire a été examinée par des ufologues.
 
Godfrey fut surpris que la police ait choisi de publier l’affaire au journal local, juste après son rapport à la police.
 
Ils l'ont convaincu de se soumettre à une régression hypnotique :
 
Il a raconté, sous hypnose régressive, que la lumière brillante avait stoppé le moteur de sa voiture.
 
Il ajouta que l’objet avait causé des bruits statiques dans sa radio de bord ainsi que celle de la police et que la lumière aveuglante avait inondé la voiture avant de perdre connaissance.
 
Il se souvient ensuite s’être trouvé à l’intérieur d'une salle étrange ressemblant plus à une maison qu'à un vaisseau spatial et dans laquelle il vit un grand chien noir. Godfry fut étudié par un homme très barbu qui lui indiqua par télépathie que son nom était "Yosef". Ce dernier était vêtu d’une tenue de type biblique.
 
Il y avait plusieurs petites créatures ressemblant à des robots "de la taille d'un enfant de cinq ans" et avec "la tête formée comme une lampe".


Selon l’ufologue anglaise Jenny Randles, qui l'a interviewé, Godfry est quelqu’un d’honnête.
 
Randles ajouta : « Il m'a dit qu'il était certain que la rencontre avec l’ovni était réelle, mais qu’il ne pouvait pas affirmer que son histoire racontée sous hypnose était le fruit d’un rêve, un fantasme, la réalité, ou un mélange des trois. »