Un célèbre "contacté" et son organisation surveillés par Scotland Yard


Qui est George King et Aetherius ?
 
George King (1919-1997) était un maître de yoga, médium et auteur de nombreux livres sur la spiritualité. Il aurait été contacté par une intelligence extraterrestre connue sous le nom "Aetherius" en 1954, et fondé la Société Aetherius en 1955.
 
Un matin ensoleillé de mai 1954, le Dr King, qui se trouvait dans son petit appartement de Maida Vale, à Londres, entendit les paroles suivantes : « Prépare-toi ! Tu deviendras la voix du Parlement interplanétaire. »


Même s’il n’avait auparavant jamais entendu parler d’un quelconque "Parlement interplanétaire", il avait la conviction que cette expérience n'était pas issue de son imagination. Grâce à sa pratique intense du yoga depuis de nombreuses années, il a développé les pouvoirs innés de concentration et de détachement qui existent en chacun de nous à point tel qu'il ne pouvait clairement pas faire la différence entre une l’expérience "paranormale " et celle de l’élévation. Il décrit, à l’époque, un sentiment de "turbulences", de "stupéfaction" et de "frustration désespérée" - sans doute dû à l'absence de toute explication relative à cette expérience.


Les extraterrestres qui auraient transmis les différents messages à King résideraient selon lui sur des plans plus élevés, situés sur d’autres planètes du système solaire. Il explique que si, par exemple, un vaisseau spatial terrestre embarquait un astronaute à destination de Vénus, il pourrait ne découvrir aucune indication sur l'existence de la culture vénusienne. Toutefois, si un véritable maître de yoga, projetait son corps physique sur un plan supérieur de Vénus, il trouverait une civilisation spirituelle très avancée qui existerait sur une fréquence de vibration plus élevée que celle que nous connaissons sur terre.


Il quitta l'Angleterre pour l'Amérique en juin 1959 et vécut dans le sud de la Californie jusqu’à la fin de sa vie, en 1997. Il réalisa des visites fréquentes, au Royaume-Uni et dans d'autres pays.

Son héritage reste bien vivant et le travail de la Société Aetherius continue dans le monde entier.


Une organisation sous surveillance
 
Un récent article de l’Express.co explique que  les détectives de la police londonienne craignaient que George King soit une taupe du KGB avec pour objectif de renverser la démocratie et stopper la Grande-Bretagne dans sa quête de devenir une puissance nucléaire.
 
Scotland Yard lança une opération de surveillance durant cinq ans sur les activités de King, comme le révèlent aujourd’hui des documents déclassifiés.
 
La Société Aetherius comptait à l’époque selon ce document environ 1.000 membres, notamment en Australie, Canada, Afrique du Sud, la Rhodésie, Japon, Afrique de l'Ouest, au Canada aux Pays-Bas.
 
Les détectives étudiaient les brochures de la société de King et interrogeaient des témoins sur ce type de croyances.
 
Les détectives, qui se mêlaient aux partisans de la société Aetherius, lors de réunions, notaient la présence de «vieilles dames en chapeaux » ou de «jeunes hommes à l’aspect sérieux ».
 
Lors de ces discours, King exhortait souvent son auditoire à "interdire la bombe atomique" tout en affirmant que cela donnerait lieu à la troisième guerre mondiale.
 
L’intérêt de Scotland Yard pour Aetherius diminua dans les années 1960 étant donné que les enquêtes n’ont montré aucune preuve sur le fait que KING ait été impliqué dans une quelconque propagande soviétique.


Notre analyse
 
Il est évident que de nombreux gourous manipulent des foules à des fins commerciales, à l’image de certains groupes très connus dans le milieu du New Age. Et nous le déplorons profondément. Il arrive que les ces messages soient aussi mal-interprétés par les experiencers.
 
Néanmoins, il ne se serait pas convenable d’inclure tous les « contactés » dans le même sac.
 
Les entités puiseraient dans nos schèmes cognitifs pour adapter leurs messages et créer l’interface de communication avec le contacté.
 
De ce fait, le terme « Vénus » pourrait par exemple résulter de ce processus et avoir été mal interprété.
 
Il ne fait aucun doute que des « témoins privilégiés » vivent de véritables expériences de types quasi spirituels avec d’autres entités, situés sur des plans de réalités différents.
 
Les messages sont souvent de type écologique et anti-nucléaire. Ce que l’on pourrait corréler aux survols d’ovnis au-dessus de sites sensibles, à travers le monde.
 
Nous pensons que l’objectif des autorités est surtout de récolter ces messages, officieusement, afin de les analyser, sous couvert de « missions-écrans ».