Un avion contourne un ovni près de Paris ?

Source : Ovnis-Direct

Le 29 novembre 2016 à 0h20 du matin, dans la commune de Conflans-Sainte-Honorine (78700) située dans le département des Yvelines à une vingtaine de kilomètres au Nord Ouest de Paris, Madame Fournier, qui a du mal à dormir, se lève et fait quelques pas dans son salon. La famille Fournier habite une maison individuelle de plein pied surélevée de 1,50 mètre.

Soudain, Madame Fournier est attirée par un phénomène lumineux qui l’intrigue et qui se déroule devant elle à l’extérieur à faible altitude semble-t-il.

Très intriguée par ce qu’elle voit, Madame Fournier a cependant le réflexe de prendre son téléphone portable (Samsung Galaxy A3) et de filmer la scène (voir la vidéo).

Ci-dessus : la croix sur la photo indique l’endroit où s’est déroulé le phénomène lumineux filmé par Madame Fournier.

Interrogée par téléphone la témoin me confiera qu’elle a observé le phénomène lumineux, ou l’ovni, pendant 30 minutes environ. Les photos et la vidéo ont été prises depuis la maison avec les fenêtres étaient ouvertes (donc pas derrière une vitre). Plusieurs avions sont passés pendant tout le temps de son observation et un avion aurait même contourné l’ovni (pour l’éviter ?). C’est d’ailleurs ce qui a le plus choqué la témoin. L’ovni semblait près mais la distance réelle était difficile à estimer. En tout cas, il était très bas sur l’horizon (degré d’inclinaison du phénomène : environs 20/25 °). La témoin a vu plusieurs couleurs brillantes qui étaient émises par l’ovni. Elle se souvient d’avoir vu deux formes : un hexagone à gauche et un triangle à droite. L’hexagone était beaucoup plus lumineux que le triangle. Une masse noire semblait se profiler derrière les lumières. Le ciel était dégagé et les étoiles visibles.
 
Monsieur Fournier me fournira par la suite les informations suivantes :
 
« En ce qui concerne la taille de l’engin je vous joins deux croquis avec les mesures effectuées ce week-end (ma femme me soutient que c’était juste au-dessus de la maison de la voisine (peut-être à une hauteur de 25/30 m) au bout du champ ».
 
« A noter qu’il semble difficile d’admettre que ce soit un appareil militaire, car le Collège Montaigne (700 élèves), se trouve à moins de 100 mètres du lieu de l’observation ».
 
« Quelques jours après l’observation, ma femme a vu l’apparitions de rougeurs sur son visage et son cou. Elle ressentait des brûlures, presque insupportable. Elle a dû consulter un dermatologue en urgence (pas facile en France). Celui-ci à indiqué qu’il pouvait s’agir d’une réaction suite à un état de stress important. Après un traitement, tout à disparu au bout de quelques jours ».
 
« Il y a 3 ans, j’ai observé avec ma fille et mes parents, dans notre maison familiale de la Creuse, une sphère au-dessus de la forêt pendant 45 minutes en plein jour ».
 
Monsieur Fournier qui est très impressionné par ce que sa femme a observée dans la nuit du 29 au 30 novembre 2016, mène alors sa propre enquête sans ménager sa peine :

« A ce propos, dit-il, j’ai eu beaucoup de mal à déposer ma main courante (la Gendarmerie des Transports Aériens m’ayant repoussé en m’indiquant que je devais me rendre à la Brigade du lieu de l’observation).
 J’ai donc appelé notre Gendarmerie locale, mais malheureusement, celle-ci est une Brigade maritime (Gendarmerie Fluviale) et à ce titre ne prend pas ce type de témoignage.
 Je me suis donc rendu, un peu dépité au commissariat de Conflans, où là on a bien voulu prendre ma déposition. J’avais les photos et vidéos sur moi (clé USB), mais ils l’ont refusé par peur d’un virus.
Ils m’ont simplement demandé de voir la vidéo sur mon smartphone.
Après un rapide contrôle qu’il ne s’agissait pas d’une blague, ils ont bien voulu prendre ma déposition.
A ce sujet, le Lieutenant m’a indiqué que personne d’autre n’était venu témoigner.
J’ai aussi contacté par mail il y a 3 semaines deux journalistes (Le Parisien et la Gazette).
A ce jour, pas de nouvelles de la Gazette du Val d’Oise et des Yvelines, mais un appel d’un journaliste du Parisien ce jour (édition 78 Yvelines).
J’ai rendez-vous avec lui demain vendredi, je lui donnerai comme convenu 1 ou 2 photos afin de pouvoir effectuer un appel à témoin, ce qui me tient à cœur.
J’ai parallèlement préparé mes flyers (50, cela devrait suffire) pour les distribuer ce week-end dans les rues avoisinantes avec mes filles, j’ai indiqué votre adresse mail et vos sites Internet (Ovnis-Direct et Ovni Investigation) ».

 
Comme nous pouvons le constater Monsieur Fournier ne ménage pas ses efforts pour éclaircir cette étrange affaire. Il a même effectué des recherches poussées pour tenter d’identifier l’avion qui aurait aperçu l’ovni et aurait dévier de sa route.


Un article concernant l’observation de Madame Fournier a été publié dans Le Parisien.fr.
 
Monsieur Fournier et deux membres du réseau des enquêteurs de l’association Ovni Investigation poursuivent activement leurs investigations : recherche d’autres témoins et analyse de la vidéo.
 
Le dossier a également été transmis au GEIPAN. Ce dernier a indiqué par téléphone à Monsieur Fournier qu’il n’y avait pas eu d’autres témoignages ce jour-là dans cette zone.
 
Pour être complet, je signale que nous avons reçu le témoignage d’un couple habitant la ville du Mans qui aurait observé un phénomène similaire à celui de Conflans-Sainte-Honorine, la même nuit. Nous avons cherché à contacter ces témoins, mais nous n’avons pas pu les joindre pour le moment.
 
Nous avons aussi retrouvé un témoignage relatant une observation à rapprocher de celle de novembre 2016. En effet, dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 juin 2015, toujours à Conflans-Sainte-Honorine, des témoins qui passaient une soirée entre amis ont vu plusieurs ovnis sphériques de couleur blanche évoluant au-dessus des communes d’Herblay et de Taverny pendant environ 5 minutes. Un article a même été publié dans un journal local sur ce cas : 78actu.fr.
 
Nous tiendrons informé nos lecteurs de la suite de cette passionnantes affaire.

Daniel Robin
Président de l’association Ovni Investigation.

Ci-dessus : deux captures d'écran effectuées par un astronome professionnel qui a analysé la vidéo avec un logiciel puissant utilisé par les astronomes. Ces deux captures montrent de façon indiscutable que les lumières de la partie triangulaire de la vidéo (à droite sur la vidéo) sont rattachées à une structure triangulaire matérielle qui semble formée de plusieurs "plaques" liées les unes aux autres. L'analyse faite avec d'autres filtres donnent le même résultat. La nature et l'origine de l'engin de forme triangulaire ne peuvent être expliquées par rien de connu.

Le premier astronaute que l’on peut inviter chez soi, et a partager avec les amis

voyantissime