Troisième étape du projet du CDH pour la Divulgation


Publié le 08/01/2015


Stephan Bassett avait organisé un symposium qui s'est ouvert du 29 avril au 3 mai 2013 à Washington à l'initiative du "Citizen Hearing on Disclosure" au National Press Club de Washington, DC.
 
Quarante personnalités étaient réunies pour mettre un maximum de pression sur les élus du Congrès et le gouvernement américain.
 
Le but étant d’inciter le gouvernement à révéler au grand public les informations dont ils disposent.
 
Le 5 novembre 2014, le PRG a impulsé la deuxième phase avec la mise en ligne des DVD de la grande conférence ainsi que tous les témoignages.

Les réalisateurs ont déclaré : « Avec plus de trente heures de témoignages de quarante témoins en cinq jours, l'événement avait pour but d’offrir un maximum de preuves concernant le sujet des extraterrestres ».
 
L'organisation a aussi entrepris une large campagne virale sur Facebook et Twitter.


La troisième phase a commencé le 7 janvier 2015 et il s’agira de la septième pétition soumise par le PRG.
 
La première pétition de l'organisation a été présentée en septembre 2011 et recueillie suffisamment de signatures pour recevoir une réponse officielle de la Maison Blanche.
 
Cette pétition suggère à la Maison Blanche de « reconnaître officiellement une présence extraterrestre engageant la race humaine. »
Antonio Huneeus (Chili / France / Russie), Nick Pope (Royaume-Uni), Grant Cameron (Canada), Sun Shili (Chine) et Roberto Pinotti (Italie). (Crédit: audience Citoyen sur la divulgation)

Le gouvernement américain a répondu « qu’il n’avait aucune preuve de vie existante en dehors de notre planète, et qu’aucun extraterrestre n’a contacté un quelconque membre de la race humaine. En outre, il n'y a pas d'informations crédibles qui suggèrent que des informations sont cachées au public à ce sujet. »
 
Évidemment, le PRG est en désaccord avec cette réponse, et continue de militer.

 Stephen Bassett au Congrès International UFO. (Crédit: Open Minds)