Étrange phénomène lumineux en France


Une traînée verte a traversé, le mercredi 17 février 2016 entre environ 18h30 et 19h, le ciel français dont plusieurs départements du sud-est de la France (Var et Alpes-Maritimes), l’Isère, la Savoie…


Une dizaine d'habitants paniqués auraient appelé les pompiers, expliquant avoir vu "une boule de feu de couleur verte" parcourir le ciel du nord-est vers le sud-ouest.
 
A 19h30, la préfecture de l'Isère a pris la parole sur Twitter pour signaler "qu’aucun aéronef" n'avait disparu et qu’il s'agissait là probablement d'une "pluie de météorites".

Selon le Dauphiné Libéré (ayant reçu près de 200 témoignages), "trois impacts auraient touché le département de l'Isère. Un dans le Vercors du côté d'Autrans, un autre dans le Grésivaudan dans le secteur de Saint-Vincent-de-Mercuze et le dernier sur Gières".

Les trois impacts en Isère, selon une carte du Dauphiné Libéré :



L’hypothèse d’un passage de la Station spatiale internationale avait été brièvement évoquée pour expliquer cette apparition lumineuse, avant d’être écartée, l’ISS étant à cette heure-là « au-dessus du Pacifique », signale encore Le Dauphiné Libéré.




N’hésitez pas à TEMOIGNER. Nous devons toujours dans ce type de cas rester vigilants face à une éventuelle tentative de parasitage du phénomène Ovni, comme lors de la vague du 5 novembre 1990.
 
Rappelons que le 5 novembre 1990 vers 19h, des milliers de personnes avaient déclaré avoir aperçu d'étranges phénomènes lumineux dans le ciel de France.
 
"Une manifestation massive et impressionnante du phénomène ovni.  Près de 1000 personnes ont été témoins de phénomènes inexpliqués vers 19h00."

La NASA avait indiqué que les effets lumineux observés étaient les conséquences d'une désintégration du 3ém étage de la fusé Proton soviétique. Sachant que la rentrée dans l'atmosphère de celle-ci devait durée d’une à deux minutes maximum, selon les informations officielles. Mais que d’autres observations, cette fois-ci de Triangles stationnaires en autre, s’étaient produits dans toute la France.
 
D'après des témoignages recueillis, les formes lumineuses se dirigeaient dans le sens contraire de la trajectoire suivie par le troisième étage de la fusée Proton.
 
Il aurait pu tout aussi bien se produire les deux phénomènes en même temps (apparition d'OVNI et désintégration de la fusé Proton). Ce qui reste très probable comme hypothèse.
 
Comme si le phénomène s'était servi de cette désintégration de la fusée Proton pour se manifester et semer le doute et la confusion.
SourcesLe Figaro ; Yahoo


Articles en rapport avec la vague du 5 novembre 1990 :