Traces de vie détruites sur Mars selon Richard Hoover



L’astrobiologiste Richard Hoover a passé plus de 46 années au sein de La Nasa. Il a créé le Groupe de recherche en astrobiologie au Space Flight Center de La Nasa, et est devenu internationalement célèbre pour ses recherches sur les microfossiles à partir de météorites.


Hoover a publié de nombreux articles dans lesquels il affirmait la découverte d'une vie extraterrestre dans les météorites.
 
Il ne travaille plus pour La Nasa, mais poursuit ses recherches controversées et est actuellement astrobiologiste à l'Université d'État d'Athènes et Professeur au Centre d'Astrobiologie à l'Université de Buckingham.
 
Hoover a très récemment discuté de ses recherches lors d'une conférence donnée au Congrès International d’Ufologie 2014, en Arizona, en février 2014.
 
Lors de l'événement, Hoover s'est publiquement entretenu avec le journaliste Lee Spiegel du Huffington Post . Ce dernier lui a demandé de livrer des arguments concernant la thèse que la vie ne se limitait pas à notre planète.
Hoover a répondu : « Je suis absolument convaincu que la vie n’est pas limitée à la planète Terre, parce que j'ai découvert des restes de formes de vie extraterrestre. »
 
Spiegel a souligné que les conclusions de Hoover avaient été accueillies avec scepticisme par la critique.
 
Au cours de l'interview de Spiegel, il a également questionné Hoover sur un éventuel organisme photographié par le Rover Opportunity de La NASA.

Hoover a expliqué :
 
« Le Rover Opportunity en 2004 a capturé une image d'une structure fascinante sur Mars qui présente des caractéristiques structurelles et compatibles avec les organismes présents sur la Terre appelés crinoïdes. . . Les crinoïdes sont des échinodermes, comme les étoiles de mer par exemple . . .
La photo prise sur Mars présente des caractéristiques qui sont compatibles avec ce que nous savons des crinoïdes. . . Vous aviez hypothétiquement un possible fossile issu d'un organisme présent dans une roche sur Mars, et trois heures et demie après que la photo ait été prise, ce rocher avait été détruit par l'outil d'abrasion. »

 
Hoover affirme qu'il a demandé à La Nasa et plus précisément à l’astrobiologiste David McKay d’expliquer pourquoi une telle structure d’importance avait été détruite.
McKay lui a répondu que cela avait été réalisé pour les besoins de l’exploration afin de rechercher du carbone.
 
Néanmoins Hoover a un problème avec cette réponse et explique : " Eh bien, le problème est que quelqu'un qui fait beaucoup dans le domaine de la paléontologie sait que vous n'avez pas besoin de  chercher du carbone pour découvrir des fossiles."
 
Vous pouvez visionner l'entrevue complète de Spiegel avec Richard Hoover dans la vidéo en haut de ce post.

Source  : www.openminds.tv et Traduction par Ovnis-Direct

Le crinoid potentiellement fossilisé. (Crédit: NASA / JPL / Cornell / USGS)
La même zone après avoir été broyés par l'outil d'abrasion du rover. (Crédit: NASA / JPL / Cornell / USGS)