Hypothèse du système de contrôle


Lorsque Jacques Vallée commença à étudier le phénomène ovni dans les années soixante, il pensait, comme la majorité des ufologues de l'époque, que les ovnis étaient des machines fabriquées par une civilisation extraterrestre en visite sur notre planète.

Il était donc partisan de l'HET. Peu à peu, il en vain à penser que cette hypothèse n'était pas une explication plausible, capable de rendre compte de l'ensemble du phénomène ovni.

Un des points forts de son hypothèse est l'argument selon lequel il existerait d'étroites similitudes entre les vieilles histoires du folklore, les légendes médiévales, les mythes du passé, les apparitions religieuses, et le phénomène ovni.

Pour lui, les ovnis ne sont qu'une transposition moderne de manifestations qui remonteraient à un passé très reculé de l'histoire de l'humanité.
Origine de ces manifestations : un système de contrôle organisé à l'échelle de la planète, système qui pourrait être naturel ou artificiel.

Jacques Vallée est convaincu que le phénomène ovni n'est pas d'origine extraterrestre, mais « qu'il apparaît plutôt comme un effet interdimentionnel qui manipule les réalités physiques hors de notre propre continuum espace-temps », et plus loin il écrit, « mon hypothèse est qu'il existe un niveau de contrôle de la société qui fonctionne comme un régulateur de l'évolution de l'homme, et que le phénomène ovni doit être considéré sur ce plan » (extraits de « Autres Dimensions, Chronique des contacts avec un autre monde »).

Jacques Vallée reconnaît lui-même qu'il est presque impossible d'expliquer à partir de nos théories physiques et cosmologiques actuelles, l'action d'un tel système. Il est donc fort probable que le phénomène ovni soit régi par des lois physiques dont nous n'avons pas encore découvert les éléments de base, ou qu'il dépende d'une sorte de “superphysique” que nous ne puissions même pas imaginer.

Pour Jacques Vallée, un ovni est à la fois une réalité physique possédant une masse, une inertie, un volume, et des paramètres physiques mesurables, mais c'est aussi une ouverture, ou une “fenêtre”, sur des dimensions inconnues de notre propre environnement.

Enfin, bien que le phénomène ovni se dissimule derrière un triple camouflage, il n'en exerce pas moins, selon Jacques Vallée, une profonde et décisive influence sur nos croyances et nos orientations spirituelles. Les caractéristiques du triple camouflage défini par Jacques Vallée sont les suivantes : 

1°) la négation officielle qui s'exerce par une pression sur les témoins pour les décourager de témoigner. 

2°) Dès qu'un témoin parvient à expliquer ce qu'il a vu, il y a fabrication par les autorités, de toute une panoplie d'explications fantaisistes n'ayant aucun rapport avec le phénomène. 

3°) Le phénomène ovni contient un mécanisme pour s'expliquer lui-même. Il induit dans l'esprit des témoins une fausse interprétation de lui-même, pour nier, en quelque sorte, son existence. Il ne chercherait donc pas le contact, mais tenterait plutôt d'exercer un contrôle sur l'humanité.

Jacques Vallée : " … un petit groupe bien retranché au sein des instances gouvernementales utilise les histoires de soucoupes accidentées pour cacher autre chose " (p 108). En fait, pour cacher surtout leur ignorance ! (pp. 106 à 110). Ainsi, les groupes ufologiques américains comme le Cufos et le Mufon ne sont que des " amateurs diligents " parce qu'ils ont pris Roswell au sérieux (p. 274). Le Cufos, en particulier, est tourné en ridicule (p. 277).