Suspicion autour de la destruction du rover lunaire chinois ?


Publié le 16/05/2014


Selon « Yahoo News UK », de nombreux chinois pensent qu’un ovni est responsable de la destruction du récent rover lunaire, même les scientifiques et les ingénieurs.
 
La version officielle du gouvernement chinois est que leur rover, dénommée « Jade Rabbit », a mal fonctionné en raison du froid extrême. Cependant, certains scientifiques et militaires ont déclaré sur des chaînes étatiques qu'un ovni a peut-être détruit le rover.

Selon Nigel Watson, l'auteur du manuel ufologique d’enquête « The Haynes UFO Investigation Manual », les amateurs chinois d’ufologie ont suggéré que les ovnis ou les Américains étaient responsables de la neutralisation du rover, afin de l'empêcher de découvrir des bases secrètes sur la lune.

“Jade Rabbit"(Credit: CNS)


Watson déclare à « Yahoo News UK » que : « l’intérêt pour le sujet des ovnis est très fort en Chine depuis les années 1980 et que le lancement du « Jade Rabbit » a accru l’intérêt de la population sur tous les sujets liés à l'espace. En ce moment, la Chine dispose de 60 ufologues confirmés, dispersés à travers le pays et prêts à enquêter sur les rencontres extraterrestres ».
 
« Yahoo News UK » met en évidence le fait que les ovnis sont beaucoup plus pris au sérieux en Chine. Les cas d’ovnis en Chine seraient traités beaucoup plus sérieusement par les médias qu’aux USA par exemple. Certains groupes UFO exigent même de la part de leurs membres qu’ils aient déjà publié des articles scientifiques.
 
La recherche sur les ovnis en Chine fut à l'origine parrainée par l'État. Tout commença avec un journal ufologique fondé par le Dr Sun Shili qui demanda la permission d'imprimer son journal à la fin des années 70, et qui fut subventionné par le gouvernement.

Sun Shili dirige aujourd’hui une société cautionnée par l'État officiel de Pékin. Les membres ont l’obligation de posséder des diplômes scientifiques.
Il affirma à « Yahoo News UK » : « Si nos conditions d'adhésion n’étaient pas si strictes, nous aurions des millions de membres à ce jour. »
 
Watson dit : « Dans le monde occidental, l’armée de l’air des États-Unis a parrainé le projet Blue Book afin de recueillir les signalements d'ovnis et en démystifiant le phénomène ».
« En Chine des informations sur les ovnis a été supprimée et c’est pour cela que lorsqu’ils en ont l'occasion, ils s’y investissent au maximum. »

Nigel Watson (Credit: Plymouth Herald)

On ne peut guère totalement accréditer les allégations conspirationnistes des autorités chinoises sur le fait que le rover « Jade Rabbit » ait été mis hors service par des ovnis ou les Américains.
 
Ne  s’agirait-il au contraire de failles techniques à leur niveau et qu’il n’ose pas avouer ?
 
Derrière cet écran de fumée où tout semble se dérouler sous les meilleurs hospices pour l’ufologie chinoise se cache un État extrêmement interventionniste à tous les niveaux et connu pour cloisonner l’information.