Stephen Hawking évoque les dangers de l’intelligence artificielle


Publié le 04/05/2014


« L’intelligence artificielle pourrait être la pire chose qui puisse arriver à l'humanité » selon Stephen Hawking.
Il avertit que l’émergence des robots serait désastreuse pour l'humanité et que cette sinistre menace se prépare dans les profondeurs des laboratoires de la Silicon Valley.


L’Intelligence artificielle, déguisée en assistants numériques utiles, est en train de s'implanter et pourrait un jour sonner le glas de l'humanité.
 
Stephen Hawking avertit que l’espèce humaine fait face à un avenir incertain et que la technologie finira par nous dominer et s'adapter à notre environnement.
 
Dans un article, le physicien et prix Nobel évoque le principe de transcendance vu sous le prisme du film de Jonny Depp, qui nous plonge dans un monde où les ordinateurs arrivent à dépasser les capacités de l'homme.
Le Professeur Hawking dit rejeter le film de science-fiction qui pourrait représenter la « pire erreur de l'histoire».


Il fait valoir le fait que l'évolution des assistants numériques personnels tels que Siri, Google Now et Cortana sont les premiers symptômes d'une course aux armements IT.
 
Mais le professeur Hawking note que d'autres avantages pourraient découler de cette technologie, avec la possibilité d'éradiquer la guerre la maladie et la pauvreté.
 
« Le succès dans la création d'AI serait le plus grand événement de l’histoire de l’humanité », dit-il. « Malheureusement, il pourrait aussi s’agir du dernier, à moins que nous apprenions à éviter les risques. »
 

À court et moyen terme, les forces armées à travers le monde travaillent au développement de systèmes d'armes autonomes, avec d’autre part l'ONU qui s’évertue de les interdire.
 
« À plus long terme, il n'y a pas de limites fondamentales à ce qui peut être atteint », a déclaré le professeur Hawking.
 
« Il n'existe aucune loi physique empêchant les particules d'être organisées de manière à effectuer des calculs encore plus avancés que les arrangements de particules dans le cerveau humain ».

En fait, IBM a déjà développé des puces qui pourraient ouvrir la voie à des réseaux de capteurs qui imitent la capacité du cerveau à la perception, l'action et la pensée.
 
Un jour, elle pourrait permettre aux informaticiens de développer une machine avec un cerveau qui est encore plus intelligente que celui des humains.
 
Professeur Hawking a ajouté que les experts n’étaient pas préparés à ce type de scénarios.

Source : dailymail.co.uk et Traduction par Ovnis-Direct

La question concernant la singularité technologique a été posée en Avril 2014 à Philippe Guillemant, physicien spécialiste de l'intelligence artificiel, lors de son interview accordée à Ovnis-Direct.