Révélations fracassantes sur un lien entre l’assassinat de Kennedy et la présence extraterrestre


Le site OPENMINDS rapporte que l’officier du renseignement américain, E. Howard Hunt, bien connu pour son rôle de "plombier" à la Maison Blanche durant le mandat de Nixon, aurait révélé que « le président John F. Kennedy a été tué pour son désir profond d’exposer la réalité de la présence extraterrestre, souhaitant partager l’information avec notre ennemie russe durant la guerre froide », selon l'avocat Douglas Caddy.
 
Caddy a fait part de cette information dans une interview vidéo accordée à la journaliste Daniel Liszt du site www.darkjournalist.com et publiée le 29 juin 2015.


Douglas Caddy a été l’avocat des cinq hommes arrêtés dans le cadre des cambriolages du Watergate ainsi que de deux autres hommes impliqués, E. Howard Hunt et Gordon Liddy.
 
Hunt et Caddy étaient des amis personnels au point que durant leur dernière réunion, Hunt aurait révélé que Kennedy avait été tué pour ses tentatives de divulguer une présence extraterrestre.
 
Il existe un célèbre mémo de demande d’accès aux fichiers sur les ovnis que Kennedy a adressé au directeur de la CIA en date du 12 novembre 1963, soit seulement 10 jours son assassinat.

D’autre part, rappelons qu’à la fin de sa vie, Hunt a réalisé plusieurs allégations sur l'assassinat de John F. Kennedy, selon son fils John Hunt Saint. Dans des enregistrements audio et des écrits, Hunt a, selon son fils, affirmé avoir était impliqué dans un complot visant à tuer le président Kennedy.


 
Le nom de code était "Le Grand Événement". Parmi les autres accusés présumés figuraient David Atlee Phillips, Cord Meyer, Frank Sturgis, David Sánchez Morales, William King Harvey, un tireur français : Lucien Sarti, faisant parti de la French connection), et le vice-président Lyndon B. Johnson.
 
De nombreux membres de différents milieux semblaient avoir de « bonnes raisons » d’en vouloir à John F. Kennedy.

Douglas Caddy a représenté les cambrioleurs du Watergate, photographié ici.
(Crédit: Wikimedia Commons)

Vue aérienne du complexe du Watergate. (Crédit: Wikimedia Commons)