Révélation d’une passion secrète de la reine d’Espagne pour les ovnis


Publié le 11/11/2017

Le célèbre magazine Vanity Fair vient de consacrer un article sur la passion de la reine Sophia d’Espagne pour les ovnis et d’autres sujets dits "ésotériques". Elle a non seulement fréquenté des experts sur le sujet, mais aussi raté de peu une observation au-dessus de la Chine avant de voir se réaliser l’un de ses souhaits durant les fêtes de Noël.

Juan José Benítez


Pendant des années, l’écrivain et journaliste Juan José Benítez a fait partie du groupe de journalistes qui voyageait avec les Princes d'Espagne. Durant l’un de ses déplacements au Pérou, il a été révélé que l'écrivain était profondément attiré par la reine Sofia, alors marié au roi d’Espagne actuel et connu sous le nom de Juan Carlos. C'est ce que raconte Pilar Eyre dans son livre intitulé « La soledad de la reina ». C’est alors qu’elle devint très proche de Juan José Benítez qui lui parlait fréquemment des ovnis et des corps astraux, sujets qui intéressaient particulièrement la reine. Le populaire écrivain de science-fiction et Dona Sofia ont visité ensemble les ruines de Nazca et entretenu de longues discussions sur ces sujets. »

À l'époque, quelqu'un qui connaissait bien la reine a révélé à Vanity Fair : "Pendant des années, la Reine a organisé et présidé dans l'auditorium de l'Université Complutense de Madrid des réunions privées de spécialistes baptisés « Comité des Sages ». Y participaient des professeurs de philosophie, des médecins, des astronomes, des écrivains ou encore des psychologues. Des questions relatives au sida, à l'Alliance des civilisations ou relatives à la dette économique étaient débattues durant ces réunions. »
 
C'est sa mère, la reine Frederika de Hanovre, qui aurait acculturé sa fille, Doña Sofia, au paranormal. Le souverain grec affectionnait également beaucoup ces sujets et adorait en discuter avec ses enfants.
 
La souveraine a même pratiqué, en Équateur, en 2011, un rituel de purification lors d'une visite dans la ville indigène de Cusubamba. Un chaman dirigeait une cérémonie et plaça la reine au centre de ce qu'on appelle un cercle de pouvoir entouré de fleurs et de fruits. Le chaman aurait entrepris un nettoyage énergétique à l'aide d'herbes aromatiques. Ensuite, il l'imprégna de la fumée d'encens utilisé durant ces occasions. 


Une autre histoire se serait déroulée en 1978 durant un voyage en Chine où l’un de ses accompagnants, Jaime Peñafiel, raconta à Cuarto Milenio : « Il était quatre heures du matin, ou trois heures et demie. Nous n'étions pas encore entrés en Chine et survolions la frontière pendant un certain temps. Soudainement, j'ai regardé vers la gauche et vu deux énormes projecteurs, que je n'avais pas vus, s’approcher. La lumière était si forte qu’il était impossible de voir ce qu'il y avait derrière. Les gens se sont réveillés parce que la lumière était tellement puissante que nous avions l’impression d’être en pleine journée. C'était plus fort que la lumière du soleil. Je suis entré dans la cabine et le commandant m'a dit : « Je vois, je vois. Il y a un objet non identifié qui n'est pas détecté sur le radar… Doña Sofia voyageait dans un avion différent et l'a raté. »
 
Selon Peñafiel, il s’agissait d’un mystérieux vaisseau soviétique et non extraterrestre.
 
Quelques mois plus tard, la veille de Noël, Doña Sofia a de nouveau eu l'occasion d’observer un ovni.
 
« Je l'ai appelé et il est venu. »
 
JJ Benítez a déclaré à « El Español » en 2016 : « Nous discutions pendant un moment et soudainement la reine demanda à Carlos Paz, un ufologue connu qui vivait à Lima, : « Est-ce que je peux voir un OVNI ? ». L'autre répondit que « oui ». Nous étions tous présents et tout à fait hallucinés.
 
« Quand souhaiteriez-vous les voir ? » demanda Carlos. Nous étions à l'automne et la reine a répondu : « Eh bien, à Noël, nous serons en famille. »
 
La veille de Noël est arrivée et le roi a prononcé son discours traditionnel à Zarzuela ou les Bourbon étaient en train de veiller jusqu'à trois heures du matin. C’est alors que l’ovni serait apparu à El Pardo.  Sofia serait restée complètement stupéfaite par cette observation, et ce n'était pas la seule observation qui a eu lieu en Espagne cette année-là.
 
Le 19 mars de cette même année ont a été vu à Alcorcón, un mois plus tard, le 18 avril, un autre mystérieux navire volant au-dessus des villes de Portugalete, Santurce, Algorta, Lejona, Sestao et Bilbao.
 
Le 24 octobre, le commandant du vol Aviaco A203 a vu deux OVNIS sur le chemin de Maó lors de son atterrissage à Minorque.
 
Il faut savoir que les îles Baléares sont le point chaud des observations d’ovnis en Espagne.