Un célèbre auteur américain focalise son attention sur les mutilations de bétail et ovnis


Ben Mezrich, auteur en 2010 de l’ouvrage "The Social Network" (dont s’est inspiré le film de David Fincher), focalise à présent son attention sur les ovnis ainsi que la dissimulation militaire à ce sujet.

Ben Mezrich et Chuck Zukowski

Il y a quelques mois, durant la campagne présidentielle américaine, Hillary Clinton s’était montrée, à plusieurs reprises, très intéressée par le sujet des ovnis au point de promettre lors de la célèbre émission de "Jimmy Kimmel", que si elle était élue, elle ferait tout en son pouvoir pour déclassifier les archives d’ovnis retenus par l’armée.
 
Bien que l’on puisse légitimement supposer que la candidate démocrate à la présidence des États-Unis d’Amérique fasse un peu de prosélytisme dans le but de capter un maximum de vote chez les fans d’ufologie de de complot, elle avait tout de même affirmé : « Je pense que nous avons peut-être été visités bien que nous n’en ayons pas la certitude ».
 
Ben Mezrich avoue être, dans ce domaine, d’accord avec Hillary Clinton sachant qu’il y a un an, il ne croyait pas aux ovnis, se considérant comme une personne assez rationnelle venant d'une famille de scientifiques.
 
Il attribue son changement de position à sa rencontre avec le protagoniste de son dernier ouvrage, « The 37 Parallel », en l’occurrence Chuck Zukowski.

Ben Mezrich UFO
Ben Mezrich 

Jusqu'à l'été 2010, Zukowski était ingénieur spécialisé dans les puces électroniques ainsi que shérif de réserve à temps partiel. Il fut ensuite congédié de ce poste du département de Colorado Springs alors qu'il enquêtait sur un cas de mutilation de bétail au sein d’un ranch situé dans la minuscule ville de Rush dans le Colorado.
 
Le phénomène des mutilations de bétail est selon Zukowski l’un des grands mystères de l'ère moderne.
 
Au cours des soixante-dix dernières années, plus de dix mille vaches et chevaux ont été découverts morts et mutilés de manière effroyablement similaire. Ils sont généralement laissés en position couchée sur le côté, et avec des organes manquants. Les plaies sont décrites comme précises et circulaires.
 
Le cœur, les yeux et la langue sont manquants ainsi que le sang complètement vidé.
 
Dans le Midwest des États-Unis dans les années 1970, la situation était devenue si inquiétante que trois gouverneurs d'État ont demandé au procureur général de faire intervenir le FBI.
 
Le gouvernement fédéral a mené une enquête de dix ans, impliquant plus d'une centaine d'agents, mais sans rien trouver... À ce jour, personne n'a jamais été arrêté, ni de conclusions tirées.


Chuck a commencé à enquêter sur ce phénomène dès les années 2010, notamment sur des chevaux ; Il rapporte des cas d’observations étranges de lumières dans le ciel à travers le Colorado, effectuant des corrélations avec certains cas de mutilations de bétails.
 
Mais lorsque Chuck a rapporté ses conclusions à un journaliste local, il a immédiatement perdu son arme et badge.
 
Et c’est à ce moment précis que Chuck s’est davantage impliqué aux investigations au point d’acheter un camping-car, accompagné de sa famille à bord, puis commencé à sillonner le pays, en quête de réponses.
 
Ben Mezrich fut extrêmement surpris par la grande quantité de preuves qui existait à ce sujet : récits de témoins, données de radars militaires, photographies et vidéos de lumières inexpliquées dans le ciel.
 
Mais ce qui le motiva encore plus à s’impliquer est l'absence d’efforts de la part des autorités à s’intéresser à ce sujet.
 
Il expliqua que plus il analysait les données, plus il devenait persuadé que quelque chose de réel se déroulait et bien que 99,9% des observations pouvait être expliqué par des projets secrets militaires d'essai, des drones, des avions, des phénomènes cosmiques, il existait d’importants cas résistants aux explications rationnelles.
 
Parmi les milliers d'incidents dont Mezrich a pris connaissance grâce à l'aide de Chuck, deux d’entre-deux se sont particulièrement démarqués : Roswell et Rendlesham.
 
Dans ces deux cas, il constate que les efforts pour couvrir les incidents semblent presque aussi accablants que les événements eux-mêmes.
 
Depuis les années quarante, il semble y avoir eu un effort bien coordonné à un niveau très élevé dans le but d’obscurcir les faits.
 
Il déclare : « Parmi des hauts gradés de la direction de l'aérospatiale avec qui j'ai parlé, il existe un certain nombre de scientifiques respectés dans l'industrie aéronautique, de la NASA, et parmi les astronautes eux-mêmes, qui sont maintenant convaincus de l’existence du phénomène ovni. »
 
Il ajoute : « À partir de maintenant, les gens vont analyser les faits du passé de la même façon que nous avons à présent le recul nécessaire pour juger ceux qui ont cru que la Terre était plate ; la preuve que nous avons été visités par des extraterrestres est tellement écrasante. »
Sourcemirror.co.uk

Une nouvelle hypothèse pour expliquer le phénomène des mutilations animales est proposé par Daniel Robin, auteur de plusieurs ouvrage sur notamment les ovnis. Il expose une énigme qui reste irrésolue.

Une vision de l’organisation de notre société qui bouleverse les schémas habituels (le "statu quo") et révèle l’existence, au-dessus de toutes nos institutions, de "l’empire secret".