Rendlesham : un officier de l’Air Force s'exprime pour la première fois


Un témoin clé vient de se manifester dans le cadre de cette célèbre affaire en affirmant avoir vu, il y a trente-six ans, un objet plané au-dessus de la base RAF de Bentwaters située dans le Suffolk, les nuits du 27 et du 28 décembre 1980.

Ike Barker et Jim Carey en train de livrer leur premier entretien public.




Rappelons que des contrôleurs aériens ont récemment prétendu, dans le cadre d’une bande-annonce de documentaire, avoir à leur tour détecté un ovni parcourant 120 miles en 8 secondes.
 
Ike Barker et Jim Carey ont livré leur première grande interview depuis l'incident présenté comme le cas le mieux documenté au monde.
 
Ils étaient en service dans la tour de contrôle lorsque la cible non identifiée a été captée sur le radar à la fin décembre de l’année 1980.



Rappelons que le 27 décembre 1980, des lumières inhabituelles avaient été vues par le personnel militaire dans la forêt de Rendlesham, situés entre deux bases de la RAF Bentwaters et RAF Woodbridge.
 
Ces observations sont intervenues à l'occasion de deux nuits distinctes, lors de la semaine après Noël. Deux semaines plus tard, le Colonel Charles I. Halt a envoyé au ministère britannique de la Défense un rapport sur ce que ses hommes et lui ont vécu.
 
Durant la deuxième nuit, Halt et ses hommes ont vu un objet inconnu se déplaçant à travers les arbres.
 
En plus d'un enregistrement audio réalisé au moment des faits, Halt a également rédigé un rapport décrivant un faisceau laser émis par l’ovni.


Un article du média express.co.uk rapporte que Steve Longero, un ancien de l’US Air Force et officier de police militaire travaillant sur la base aérienne à l'époque, était jusqu’à présent resté discret sur ce qu'il avait vu dans la forêt de Rendlesham à cette époque.
 
Dans une récente interview accordée à un magazine, il a déclaré que ce qu'il avait vu ce fameux soir semblait provenir de l’espace et qu’il aurait pu s’agir d’Aliens.
 
M. Longero protégeait la zone de stockage d'armements lorsque le système d’alarme qu’il qualifie de très sophistiqué s’est mis à retentir
 
Il a ensuite affirmé avoir observé des lumières sur la cime des arbres et que de nombreux militaires avaient été rapidement dépêchés sur les lieux.
 
Il a décrit des ovnis ressemblant à des « lumières colorées et fluorescentes, telles des feux rouges verts, et brillants… »
 
Selon M. Longero, un débriefing a ensuite rapidement eu lieu et les témoins auraient été assermentés au secret sous prétexte qu’il s’agissait « d’une base possédant des armes nucléaires sur le site. »