Projet Sign (1947-48)

De 1940 à 1945, de nombreux aviateurs affirmèrent avoir aperçu des boules lumineuses qu'ils baptisèrent " foo fighters " et qui les poursuivaient pendant les combats. Le 23 septembre 1947, le général Nathan F. Twining écrit au général George Schlugen au sujet des disques volants en disant que : " le phénomène rapporté est quelque chose de réel, et non des visions ou des affabulations ". Le sujet a véritablement commencé à être étudié dès décembre 1947 aux États-Unis avec la mise en place du Projet Sign sous l'impulsion de Twining. Il avait la conviction qu'il s'agissait d'une affaire très sérieuse. Ce fut la première étude scientifique officielle de l'US Air Force sur les Ovnis.

Elle fut aussi mise en place à la suite de la vague qui eut lieu la même année. Le Projet Sign fut dissout et le programme brûlé le 16 décembre 1948. 
Durant l'automne 1947, des experts se réunissent à la base Wright Field et concluent qu'il existe un phénomène inconnu en pointant du doigt des engins. Les Américains pensaient qu'il s'agissait d'une technologie issue du bloc soviétique alors que des militaires soupçonnaient des soucoupes développées par leur propre gouvernement, secrètement.

La lettre du commandant de " l'Air Materiel Command " à la base de Wrignt Field été considéré comme un document secret à l'époque de sa rédaction puis fut déclassifié en 1969 et publiée en annexe du rapport Condon. Cette lettre est connue depuis la publication en 1956 du livre du capitaine Edward J.Ruppelt, directeur du Projet Blue Book entre 1951 et 1952.
La lettre a été signée par Twining lui-même quoiqu'il ne l'ait pas rédigée. C'est le colonel Howard M. Mc Coy, patron de T-2 (le service des renseignements technologiques) qui l'a écrite.

Au sein du Projet Sign, les avis ont divergé, car certains ont milité en faveur de l'hypothèse des prototypes secrets alors que d'autres ont pensé à l'hypothèse des engins interplanétaires.
C'est en août 1948 que l'HET l'emporte et c'est dans le rapport " Estimate of the Situation " qu'il conclut à cela.
Mais c'est le chef d'état-major Hoyt Vandenberg qui rejette finalement ces conclusions en raison de l'absence de preuves convaincantes.

Parallèlement au Projet Sign, des scientifiques auraient travaillé sur l'origine Gaïenne du phénomène Ovni.

Déclassifié en 1985, un rapport top secret de décembre 1948 intitulé " Analysis of Flying Objects Incidents in the US " (Directorate of Air Force Intelligence) du bureau du renseignement de la Marine (Office of naval Intelligence) indique que le gouvernement est sur le point d'identifier les schémas d'action géographique et temporelle des manifestations du système nerveux gaïen. Le rapport révèle que " le schéma de distribution des observations est définissable ". Il ajoute, entre autres, que " la fréquence des observations et le nombre de témoins par observation montrent un schéma défini ".

Début 1949, la priorité était donc double : confirmer l'origine gaïenne des Ovnis via des projets secrets et maintenir l'opinion publique dans l'ignorance à travers le nouveau projet officiel (" le projet Grudge ") en expliquant les observations à tout prix. "