Projet Grudge (1949-51)


Le projet Sign a été remplacé par le Projet Grudge qui a semblé être mis en place suite à la mystérieuse mort du capitaine Mantell. Le personnel entourant le Projet Sign a été renouvelé. C'est le 11 février 1949 que le Projet Sign devient le ProjetGrudge. " Cette nouvelle ligne de conduite façonnera la politique du gouvernement américain pour les décennies à venir, c'est à dire jusqu'à la fin des commissions d'enquête officielles en 1969. Depuis 1949, il ne s'agit plus, pour ces commissions officielles, d'enquêter sur les Ovnis, mais d'expliquer coûte que coûte les observations en se servant de plateforme de relation publique.

"Selon le capitaine Ruppelt, qui fut en charge du projet Grudge : " toute évaluation reposait sur la prémisse que les Ovnis n'existent pas.... Des observations d'Ovnis valables continuaient à arriver au rythme d'une dizaine par mois, mais n'étaient ni contrôlées ni étudiées. La plupart étaient mis au rebut."Le Projet Grudge, de tendance septique, doit tout expliquer par des phénomènes simples et naturels. 
Ce projet rendit son premier rapport en 1949. Ce qui en ressortit était qu'il s'agissait souvent d'objets conventionnels, d'hystérie collective, de nervosité, de canulars et de personnes atteintes psychologiquement (se conférer au menu sur le modèle sociopsychologique).

On remarquait qu'il y avait un certain mépris du sujet et une possible campagne de mystification afin d'apprendre aux gens à ne plus voir d'Ovnis. 

Le Projet Grudge fut mis en sommeil en mi 1951 puis réactivé en mars 1952 sous l'appellation du Projet Blue Book.