Première expérience de télépathie réussie



Publié le 05/09/2014


Un groupe international de chercheurs rapporte avoir transmis avec succès des informations entre deux personnes séparées par des milliers de kilomètres, simplement par télépathie.
 
« Nous voulions savoir si l'on pouvait faire communiquer directement deux personnes entre elles par la lecture de leur activité cérébrale, sur de grandes distances physiques, en tirant parti des voies de communication existantes », explique le co-auteur de l'étude Alvaro Pascual-Leone, professeur de neurologie à l’Harvard Medical School.



Selon les chercheurs, en utilisant un électroencéphalogramme connecté à Internet ainsi que la stimulation magnétique transcrânienne dans lequel l'induction électromagnétique est utilisée pour stimuler l'extérieur d'un cerveau, il a été possible de communiquer des informations d'un cerveau humain à un autre.

Des électrodes ont été fixées sur le cuir chevelu de l'un des sujets afin de détecter le signal électrique créé dans le cerveau pendant que l'individu devait penser à des messages très simples comme "bonjour" ou "salut".
 
L'ordinateur a converti ces impulsions électriques en code binaire avant de les envoyer à un autre ordinateur qui les a transmises au cerveau d'une autre personne en France sous forme de flash lumineux, expliquent les scientifiques.


Cette expérience suggère la possibilité de compléter contourner les méthodes traditionnelles de communication fondée sur la langue, et pourrait avoir un certain nombre d'applications, disent-ils.
 
Ces technologies pour permettre la communication avec les patients ayant par exemple souffert d'un accident vasculaire cérébral.
 
« Nous prévoyons que les ordinateurs, dans un avenir proche, vont interagir directement avec le cerveau humain de manière fluide, encourageant la communication « cerveau à cerveau » », disent les chercheurs.



Cela signifie qu'une personne pourrait un jour communiquer avec quelqu'un sans avoir à vocaliser son discours ou exprimer une émotion.
 
Comme pour toute technologie, il y aura des questions morales et éthiques à résoudre.
 
« L'utilisation généralisée de la communication humaine « cerveau à cerveau », médiatisée par la technologie, permettra de créer de nouvelles possibilités pour l’interrelation (relation entre des éléments différents d'un même système) humaine, avec de larges implications sociales qui exigeront de nouvelles réponses éthiques et législatives », disent-ils.
 
Concernant cette étude, les chercheurs du « Beth Israel Deaconess Medical Center », une filiale de la « Harvard Medical School », ont collaboré avec des scientifiques de « Starlab Barcelone » en Espagne et « Axilum Robotics à Strasbourg », France.

SourcesTECHTIMES ; PLOSONE et Traduction par Ovnis-Direct

Ce type de sujet était, il y a quelques années, assimilé à de la science-fiction et tourné en dérision.

Dans un tout autre domaine, je vous propose de vous intéresser à un sujet qui est en train de bousculer de nombreux dogmes dans le domaine de la Physique : Physique de l'Information. C'est à dire faire émerger la notion d’Esprit à partir de nouvelles conceptions du Temps et de l’Information.

Jacques Vallée exprime lors d'une conférence l’idée principale qui est de considérer un espace-temps flexible qui évolue non pas dans le présent mais simultanément dans toute son étendue passé-futur.

" Je propose que la fonction de la Conscience soit de permettre l’enregistrement dans l’univers des informations dont il a besoin pour se structurer. La mécanique étant cependant indéterministe, l’espace-temps futur ne reste que partiellement configuré à partir du présent et c’est ce qui lui permet d’évoluer. La fonction de l’Esprit est alors de contrôler cette évolution en configurant le futur par l’introduction d’informations dans le cerveau (mental), via la prise de conscience. La conscience apparaît ainsi comme une interface entre l’Esprit et le cerveau qui, sans présence d’Esprit, reste entièrement passive, controlée par le mental et dotée d’un libre arbitre illusoire. "