Leur calendrier et leurs prédictions


D'après les croyances Mayas, notre monde aurait déjà vécu sous quatre soleils, le nôtre étant le cinquième. En mourant, chaque soleil aurait entraîné des cataclysmes dus aux quatre éléments tels que des tremblements de terre, éruptions volcaniques, inondations…. 
D'où cette extrait par exemple de M De Larenaudiére dans " l'univers Histoire et description de tous les peuples ", publié en 1843 décrits : " Pour les Mayas, il y a eu déjà 4 soleils qui se sont éteints les uns après les autres. Dans ces 4 âges, l'espèce humaine a été anéantie par des inondations, par des tremblements de terre, par un embrasement général et par l'effet des ouragans. Après la destruction du 4em soleil, les ténèbres ont couvert le monde pendant 25 ans. C'est au milieu de cette nuit profonde que le genre humain a été régénéré. Alors, les dieux, pour la 5en fois, ont créé un homme et une femme. "

Cette classification du temps en 4 âges se retrouve chez les Aztèques, les Puranas de l'Inde antique et dans les tablettes chaldéennes.
Les Mésopotamiens évoquent la division cyclique du temps en 4 Shars, et les Puranas décrivent une succession de 4 ères, le Satya Yuga ou âge de Cuivre, et le Kali Yuga ou âge de fer, précédant le passage au Nouvel Âge d'Or, qui correspondrait au 5ém soleil des Mayas.
Après le XVIe siècle, lors de la conquête du Mexique et du Pérou par les Espagnols, du Brésil par les Portugais et de la colonisation de l'Amérique du Nord par les Français et les Anglais, les deux Amériques adoptèrent le calendrier européen. Cependant, l'ancien cycle maya est toujours en vigueur dans le sud du Mexique et dans les hautes terres mayas où les prêtres du calendrier s'affairent encore à effectuer le calcul des 260 jours.
La création des calendriers est un geste d'existence et d'affirmation. " Les hommes par cette réalisation se définissent eux même dans leur rapport avec le Cosmos et le temps. Ils disent leur place dans la création. Ils existent. L'inscription dans le temps suit une inscription dans l'espace ". (Eric Roulet dans " l'histoire ancienne du Mexique selon Mariano Veitia).
Contrairement au calendrier grégorien que nous utilisons aujourd'hui, les Mayas avaient établi un système complexe et très élaboré dans lequel s'intégraient plusieurs calendriers. Ils étaient obsédés par le temps et la fin de ce décompte aura lieu en 2012.
Notons tout de même que l'idée du calendrier est toutefois venue d'un autre peuple, voisin des Mayas qui sont les Olmèques qui avaient mis au point un calendrier basé sur l'observation du ciel, mais les Mayas auraient poussé beaucoup plus loin son élaboration.
Comme il a déjà été dit, l'astronomie était primordiale chez ce peuple.
D'après des calculs mathématiques très élaborés et d'autres de leurs disciplines, le temps s'arrêterait en décembre 2012 au moment du solstice d'hiver. Et selon eux, un nouveau cycle commencera après la destruction de ce monde en 2012.
Suite à ces prophéties, deux courants se sont mis en place :
On a ceux qui pensent à l'apocalypse (catastrophe,…), comme ce qui s'est passé pour les dinosaures.
Puis il y a ceux qui pensent que 2012 marquerait le début d'un renouveau à l'échelle planétaire élevant les consciences et les âmes.
Et parmi ces gens de cette tendance, il y a ceux qui pensent à une intervention ET qui ferait profiter l'humanité d'un grand savoir.
Carlos Barrios, historien et anthropologue, dresse le bilan de la situation actuelle de l'humanité : " Le Temps n'est plus au jeu, mais à l'action. Bien des âmes puissantes ont choisi de se réincarner au cours de cette période, et elles sont venues avec de grands pouvoirs. C'est vrai des deux côtés, de la Lumière comme de l'ombre. La haute magie est à l'oeuvre des deux côtés. Les choses vont changer, mais le degré de difficulté ou de facilité des choses à venir dépendra de nous tous et de chacun d'entre nous ".
" Les premières cinq années de la période de transition, d'août 1987 à août 1992, ont marqué le début de la destruction du monde matériel. Les banques sont désormais fragiles. Elles passent par un moment délicat. Elles pourraient s'effondrer au cours des prochains mois sans que nous ne puissions rien y changer. Si les banques s'effondrent, nous serons forcés de nous centrer sur nous-mêmes et sur la Terre. " Barrios déclare aussi que les pôles magnétiques de la terre vont s'inverser et que le niveau de l'eau va monter : " Mais au même moment, des terres jailliront de l'océan en particulier de Cuba. " Ses prédictions à l'aide du calendrier Tzolkin rejoignent celles d'Edgard Cayce.
Selon Barrios tous ces changements prédits par les Mayas seront très positifs.
Il dit : " Ce sera le démarrage d'une nouvelle ère résultant du réalignement de l'axe polaire avec le centre de notre galaxie. Au lever du soleil du 21 décembre 2012, et pour la première fois depuis 26000 ans, le soleil se lèvera pour se joindre à l'alignement des plans écliptiques et de la voir lactée. Cette croix cosmique est considérée comme une incarnation de l'Arbre Sacré, l'Arbre de Vie, un arbre reconnu dans toutes les traditions spirituelles du monde. "
Il précise : " L'humanité va continuer, mais d'une autre manière. Les structures matérielles changeront. A partir de là, nous aurons l'opportunité d'être plus humains ".

Sources :  
Astrosurf
" La fin du monde : 21 décembre 2012 ", Jean François GOSSELIN
Magazine " Le monde de l'inconnu " n°338