Plusieurs boules vertes observées dans le ciel de deux continents


Publié le 06/11/2014


Plusieurs objets étranges ont été repérés dans le ciel le lundi 3 novembre 2014, selon des témoins aux États-Unis et même en Asie.
 
Plus de 200 observations d'un brillant objet verdâtre dans le ciel ont été signalées dans 13 États américains de l'Est, allant de l'Ohio en passant par la Pennsylvanie, la Géorgie et la Caroline du Sud ainsi que des témoignages semblables au Japon. Le premier objet vert a été rapporté, après 18 heures. 


La NASA a fourni des informations pour chaque témoignage en date du lundi soir.
 
En Virginie-Occidentale, le sergent de police de Benwood, Luc Thomas a réussi à capturer la boule de feu verte, similaire à une traînée dans le ciel.


 
De quoi pourrait-il s’agir ?
 
Probablement une pluie de météorites, selon Bill Cooke du Bureau des météorites de la NASA.
 
À part les Américains, les observatoires japonais de Kyushu, Fukuoka, Hiroshima, et Ehime, ont enregistré un objet vert similaire qui éclaircissait le ciel.
 
D'aprés eux, il est probable qu'il s’agisse d’un bolide ou une étoile filante extrêmement brillante.


Un troisième cas à Chicago soulève quelques interrogations dans la mesure où les résidents ont témoigné avoir observé un objet voyageant très lentement dans le ciel.
 
D’après Cooke il s’agit probablement "d’un morceau de débris spatiaux."
 
Mais ce que les habitants de cette ville auraient vu n’a rien à voir avec des corps célestes. Il s’agirait de trois parachutistes de l'Armée de l'Air utilisant des fusées éclairantes.


More ABC US news | ABC Health News

Quant à cet objet vert vif qui a survolé plus de 13 États, des observations identiques  de "boules de feu vertes" ont été rapportées depuis des décennies.
 
Dans les années 1940, l'US Air Force a demandé à l’astronome et expert en météore, Lincoln La Paz, de mener une enquête sur les nombreuses boules de feu vertes détectées près des installations militaires sensibles, notamment au Nouveau-Mexique.


Plus récemment, en 2006, au moins trois de ces boules ont survolé le nord-est de l'Australie.
 
Le physicien Stephen Hughes de l'Université de technologie du Queensland à Brisbane avait, à l’époque, expliqué qu'il s’agissait probablement de débris de la comète 73P/Schwassmann-Wachmann 3, entamant sa désintégration en 1995.
 
Une liaison électrique transitoire entre l'ionosphère et la terre, créée par des météores ou d'autres moyens, pourrait expliquer certaines observations d’ovnis. Il est tout de même important de rester prudent face aux conclusions hâtives face à ce type de phénomène.

Ovnis-Direct
Powered by Conduit Mobile


Par exemple, concernant la vague du 5 novembre 1990, en France et quelques autres pays d'Europe, qui dura le temps d'une soirée, La NASA (après une requête du CNES pour comprendre ce qu'il s'est passé), avait déclaré que les effets lumineux observés étaient les conséquences d'une désintégration du 3ém étage de la fusé Proton soviétique.
 
À savoir que la rentrée dans l'atmosphère dura d’une à deux minutes maximum, selon les informations officielles.
 
D'après des témoignages recueillis, cette forme lumineuse se dirigeait dans le sens contraire de la trajectoire suivie par le troisième étage de la fusée Proton et les horaires d'observations différaient largement avec cette rentrée atmosphérique. Parmi les témoins, des scientifiques ont même affirmé avoir observé des triangles volants et d'autres formes qui différaient complètement de la version officielle.
 
Ce qui conduit à penser que deux phénomènes se seraient produits en même temps (apparition d'OVNI et désintégration de la fusé Proton). Comme si le phénomène s'était servi de cette désintégration de la fusée Proton pour se manifester et semer le doute et la confusion dans la tête des témoins.

SourcesBustle ; Dailymail ; Abcnews et Traduction par Ovnis-Direct