Ovnis : censure à l'origine du retard concernant la déclassification britannique


La dernière vague de déclassification promise par le gouvernement britannique au sujet des ovnis a été mystérieusement retardée à plusieurs reprises. Et nous avons peut-être des réponses !

Guy Black, Lord de Brentwood, membre de la Chambre des Lords 
et cadre du Comité de l'information

En effet, il reste toujours 18 dossiers classifiés et dont il était prévu qu’il soit mis à la disposition du public avant septembre 2015, sachant que la vague de déclassification de tous les documents ufologiques britanniques, surnommés les "British X-Files", a débuté en 2007.

La véritable raison de ce retard serait liée au fait que ces fichiers aient été retournés, en août 2016, par les Archives nationales (qui les avaient reçus en juin 2016 pour une publication officielle) à destination du ministère de la Défense afin de censurer certains passages.

Certains chercheurs sont persuadés que les documents actuellement classifiés pourraient fournir des preuves qu’une vie extraterrestre intelligente a déjà visité le Royaume-Uni et que des informations spécifiques sur les célèbres observations controversées de Rendlesham pourraient être révélées. Ou encore au sujet d’une série d'observations de lumières inexpliquées et d'atterrissage présumé sur plusieurs bâtiments de Suffolk à la fin de décembre 1980.
 
Par ailleurs, les autorités avaient plus tard promis leur libération par les archives nationales en Mars de cette année tout en sachant qu’aucun document n’a pour l’instant été transmis à ces derniers de la part du ministère de la défense britannique.

Il faut savoir que Guy Black, Lord de Brentwood, membre de la Chambre des Lords et cadre du Comité de l'information, avait déjà demandé au gouvernement britannique où en été le processus de libération des fichiers.
 
Dans un message intitulé "objets volants non identifiés", Lord Black avait adressé le 2 mars 2015 une question au Parlement Britannique afin de savoir pourquoi le Ministère de la Défense n’a pas encore libéré la totalité de ces documents au public.
 
Dans un mail transmis à l’auteur Miguel Mendonça, un membre du ministère de la Défense britannique aurait déclaré : « En ce qui concerne la déclassification des 18 dossiers sur les ovnis par le MoD et à destination des Archives nationales du Royaume-Uni, je viens d’être informé qu'ils ont été retardés au moins cinq mois, et donc potentiellement transmis aux archives nationales en mars 2017. Nous sommes désolés pour ce nouveau retard. »
 
À supposer que ces fichiers soient bientôt libérés aux Archives nationales, nous n’avons absolument aucune information concernant la date de disponibilité au public.
 
Nick Pope, ancien membre du bureau ovni du ministère de la Défense, a déclaré que « ces fichiers doivent contenir des observations fascinantes ».
 
A noter que les 18 fichiers évoqués par Lord Black ont déjà fait l’objet d’une demande de déclassification au nom de la "Freedom of Information Act" (FOIA) par John Burroughs, ancien agent de police de l’US Air Force auprès de la Royal Air Force Base (RAF) de Bentwaters, près de la forêt de Rendelsham dans le Suffolk, au Royaume-Uni, en décembre 1980, durant la fameuse affaire de Rendlesham.

Sourceexpress.co.uk