Lumières de Phoenix (1997)


C'était au mois de mars 1997. D'étranges lumières sont aperçues le 13 Mars aux alentours de 22h  au-dessus de la ville de Phoenix. Des multitudes de témoignages sont répertoriées. On aperçoit l'objet dans des dizaines de vidéos authentifiées prises par des spectateurs à plusieurs endroits de la ville. Un immense vaisseau semblait être relié par des boules de lumière, planant au-dessus de la ville. Son envergure fut estimée à environs 1500 mètres. L'OVNI stagnait d'une manière immobile dans le ciel. Emma Barwood, ancienne adjointe au Maire de Phoenix, fut le lendemain des observations submergées d'appels téléphoniques (plus de 700 appels relatant les mêmes faits) de témoins voulant obtenir des explications sur ce phénomène étrange qui s'était déroulé dans le ciel.

Elle posa donc des questions au conseil municipal et tenta en vin d'en savoir plus. Aucune enquête ne voulait être ouverte. Elle fut donc l'objet de moqueries et de plaisanteries à son travail et par les médias. Elle dut donc démissionner.
Selon la version de l'armée, ils auraient procédé à des exercices avec des fusées éclairantes (des flares). Il faut savoir que les flares ne brillent que quelques minutes et tombent à l'aide de parachutes en dégageant d'épaisses fumées.
Elle déclarait lors d'une interview récente : " le fait que le gouvernement n'ait jamais daigné interroger un seul témoin ne me rassure pas au point de vue de la sécurité nationale ".

Quelque temps après cette observation, le gouverneur de Phoenix Fife Symington convoqua une conférence de presse afin de tourner l'affaire Barwood en dérision et en minimisant ce qui s'était passé ce soir-là. Il disait aux journalistes : " Vous prenez tout cela trop au sérieux ". 11 ans plus tard, une fois redevenu citoyen normal, il revint sur cet incident en déclarant : " Si vous étiez ici il y a dix ans et que vous regardiez là-haut vers les lumières vous auriez été étonné, vous auriez été fasciné. [...] Les lumières étaient vraiment brillantes, c'était fascinant, c'était énorme, on sentait que c'était d'un autre monde. Dans les tripes, on le sentait, on pouvait dire que c'était d'un autre monde ".

Il avoue qu'à l'époque des faits, il aurait été imprudent pour lui de raconter ce qu'il a vu compte tenu de ses fonctions.
Vous pourrez remarquer qu'il était présent à la conférence de Washington.
Des observations auraient été faites 3 nuits avant les observations de Phoenix.
Des boules lumineuses ont également été aperçues au-dessus de la ville en 1998, 2000, 2001 et 2006. 
L'Arizona reste une zone propice aux observations (1320officielement recueillit de 1946 à 2006).
Encore une fois, l'armée américaine ne donne aucune information plausible, et son personnel n'ose pas s'exprimer sur le sujet sous peine de représailles de leurs supérieurs.

Mais on peut toujours se posait la question de savoir pourquoi l'Arizona et Phoenix plus particulièrement ?

Des hypothèses à ce sujet seront émises dans les chapitres suivants.



Article de GILDAS BOURDAIS intitulé "Les Lumières de Phoenix"
Publication d'origine : bourdais.blogspot.fr par Gildas BOURDAIS.


Résumé de l'histoire

L'affaire des « lumières de Phoenix » est l'une des plus célèbres en ufologie, mais elle reste controversée et, à vrai dire, mal connue. Elle comprend en fait deux événements distincts qui se sont produits, dans la soirée du 13 mars 1997, au dessus de la ville de Phoenix – une grande ville de près d'un million-et-demi d'habitants - et dans ses environs, en Arizona. Le premier vers 20 h à 20 h 30, et le second vers 22 h à 22 h 30. Résumons-les. 

Premier « acte », vers 20 h à 20 h 30. De nombreux témoins ont vu passer un groupe de lumières assemblées en forme de « V » ou de boomerang, de chevron ou de triangle, qui semblait être de grandes dimensions. Cette formation, que beaucoup de témoins - mais pas tous - ont décrite comme un objet solide, semble avoir survolé lentement toute la ville, à faible altitude, du nord au sud. Elle est d'abord apparue dans la région de Prescott et de Dewey, deux petites villes à environ cent km au nord, puis, après avoir survolé la ville de Phoenix, s'est dirigée vers la ville de Tucson, au sud de l'Etat. Il y a eu très peu de documents photo ou vidéos sur cette première observation, qui était totalement inattendue. 

Le second acte se déroule vers 22 h à 22 h 30. Deux heures plus tard, de nombreux témoins ont vu apparaître une série de lumières au dessus de la chaîne des Monts Estrella, vers le sud-ouest de Phoenix. Ces lumières, bien plus intenses que les précédentes, alignées et stationnaires, visibles pendant plusieurs minutes, ont cette fois été filmées, et ce sont ces vidéos qui ont été largement diffusées, créant une confusion entre les deux séries d'observations. Certains étaient justement en train d'observer le ciel, à la nuit tombée, pour voir passer la comète Hale-Bop. Or, il s'agissait peut-être d'un « exercice » de lâcher de fusées éclairantes (des flares) par des avions militaires, encore que certains ne soient pas totalement convaincus, on va le voir, par cette explication. Mais laissons de côté cet épisode pour le moment, et intéressons-nous d'abord aux premières observations, celles d'un grand « ovni » mystérieux, vers 20 h – 20 h 30. 

I - Témoignages sur le grand ovni en forme de « V » ou de « triangle », vers 20 h à 20 h 30, vu dans le ciel de Phoenix, et dans la région.

Beaucoup d'habitants de Phoenix et des environs ont été fortement impressionnés en voyant ce qu'ils ont presque tous décrit comme un vaste triangle ou un boomerang, avec de nombreux points lumineux, qui avait survolé la ville à basse altitude, lentement et silencieusement. Certains l'ont vu passer à si basse altitude qu'ils n'en voyaient plus qu'une partie.

Parmi les témoins retrouvés et interviewés dans la grande émission de la chaîne ABC diffusée en 
2005, figurent notamment le shérif adjoint Thomas Chavez, et l'agent de sécurité Bob Nelson, qui affirment avoir vu passer cet énorme ovni. 

Frances Emma Barwood, membre du conseil municipal et adjointe au maire de Phoenix, a révélé plus tard que la mairie avait reçu des appels de plus de plus de 700 témoins, incluant des policiers, des pilotes, d'anciens militaires. Elle avait essayé de déclencher une enquête officielle, mais sans succès. Le gouvernement n'a jamais interviewé aucun de ces témoins, dit-elle. Bien au contraire, elle avait alors été tournée en ridicule dans la presse, au point qu'elle a décidé de se retirer de la vie publique. 

Le gouverneur de l'Arizona Fife Symington, résidant de Phoenix, avait tourné en ridicule le grand « ovni » lors d'une conférence de presse où il avait obligé un assistant à se déguiser en « alien ». 

Mais Symington a fini par révéler dix ans plus tard qu'il l'avait vu lui aussi. D'abord au journaliste James Fox en mars 2007, puis lors d'une grande conférence de presse sur les ovnis, qu'il a d'ailleurs présidée, à Washington le 12 novembre 2007. Il avait fait cela, a-t-il expliqué, pour calmer la population qui, inquiète, avait inondé les services de la ville d'appels téléphoniques pour savoir ce qui s'était passé. « Calmez-vous, bonnes gens, ce n'était rien ! ». On peut visionner sur Internet plusieurs entretiens avec Symington, où il dit avoir vu passer autour de 20 h 15 un objet volant de très grande taille, en forme de delta, lentement au dessus de la ville. Par exemple sur la chaîne CNN en mars 2007 : 
http://www.youtube.com/watch?v=r01RXiIZZzY

La journaliste Leslie Kean, organisatrice de cette conférence avec James Fox, a relaté tout cela dans son livre UFOs. Generals, Pilots, and Government Officials Go on the Record , publié avec succès en 2010. Symington, lui -même ancien pilote militaire, a souligné qu'il n'avait jamais rien vu de semblable, et il pense que c'était sans doute un engin d'origine extraterrestre. Il a précisé qu'il avait essayé de se renseigner après des autorités militaires. Il avait appelé le commandant de Luke Air Force Base, proche de Phoenix, le général responsable de la National Guard, et le chef du Département de la Sécurité publique, mais ils étaient tous perplexes et n'avaient aucune explication. En 2000, le Ministère de la Défense a encore dit qu'il n'avait aucune information sur un tel engin volant, en réponse à une requête légale du tribunal ( US District court) de Phoenix. 

Après cette soirée mémorable du 13 mars, beaucoup de critiques sceptiques ont fusé contre l'hypothèse d'un ovni, et un certain nombre d'explications ont été proposées, qui seront citées plus loin. Cependant, dans le monde de l'ufologie, beaucoup ont soutenu l'hypothèse d'un ovni, dont presque tous les enquêteurs sur le terrain, mais la controverse n'est pas encore close aujourd'hui, en 2012. Citons tout de suite une critique récente, celle de Thomas « Eddie » Bullard, auteur connu et respecté dans le domaine des enlèvements, qui croit plutôt à une confusion avec une escadrille d'avions militaires à haute altitude, dans un article de la revue International UFO Reporter de mars 2012. Signalons que c'était le dernier numéro de cette revue qui a cessé de paraître pour cause de nombre de lecteurs insuffisants, sans doute à cause de la concurrence d'Internet. On peut regretter que la longue carrière de cette remarquable revue, lancée en 1976 par le CUFOs (Center for UFO Studies), le groupe créé par Allan Hynek, se termine ainsi sur une opinion que l'on peut juger mal inspirée, comme vont le montrer, je crois, les quelques témoignages qui suivent. 
Alors, ovni ou pas ovni ? Quelle que soit la nature véritable du phénomène vu vers 20 h / 20 h 30, qui reste très étrange, avouons-le, il y a en tout cas un faisceau de témoignages crédibles qui se sont renforcés au fil des enquêtes. Les témoignages sont dans l'ensemble très concordants, et décrivent le passage d'un très grand « ovni » à basse altitude, lentement et silencieusement, du nord au sud de la ville en une demi-heure environ. Ils sont corroborés par de nombreuses sources, articles et reportages vidéo, qui sont citées à la fin de l'article. Ce sont notamment le Mufon UFO Journal de mai et juillet 1997, et le UFO Magazine américain de mars et juin 2000, mais aussi de grandes chaînes de télévision qui ont également enquêté, comme ABC avec une émission présentée en 2005 (« Seeing is Believing ») par un journaliste très connu, Peter Jennings, et aussi des chaînes câblées réputées pour leur « sérieux », comme National Geographic également en 2005, et History Channel, sans oublier CNN en 2007. Citons quelques témoins typiques de cette première observation. 

Vers 20 h : près de Prescott et Dewey, au nord de Phoenix

A partir de 20 h, Peter Davenport, du UFO Reporting Center à Seattle, commence à recevoir des appels signalant une formation de lumières, vues vers 20 h près de Prescott et Dewey, deux localités à environ 100 km au nord de Phoenix, et se dirigeant vers Phoenix. Dans la vallée de Prescott, John Kaiser, sa femme et ses enfants voient apparaître un groupe de lumières qui forment une sorte de triangle, avec six à sept lumières de chaque côté, et deux lumières rouges à l'arrière. Leur observation a duré deux à trois minutes, et ils les ont vues faire un virage vers la droite (Wikipedia : Phoenix lights). 
Davenport note que, lors d'appels suivants, les descriptions changent un peu sur le nombre de lumières. Certains n'en ont pas vu du tout, mais ont vu en revanche « une masse sombre qui cache les étoiles » en passant au dessus d'eux. Ils décrivent en général un V, mais aussi une « une couronne avec des lumières qui forment un triangle pointé vers l'avant ». Ces lumières sont faibles, ressemblant plus à des étoiles qu'à des phares d'avion. Les descriptions changent encore alors que les lumières s'approchent de Phoenix. Deux points communs cependant : pas de son, et mouvement lent. 
Les heures précises d'observations, quand elles sont connues, sont très proches. Une question se pose alors : comment un objet lent a-t- il pu parcourir cette distance de plus de 100 km en aussi peu de temps ? Dans le Mufon UFO Journal de juillet 1997, Richard Motzer se demande s'il n'y avait pas plusieurs triangles : peut-être trois ou plus ? Quoi qu'il en soit, il a enregistré plus de 70 témoins dont plus de 50 crédibles selon lui, notamment lors d'une émission radio (KTAR) avec Bill Strauss. 

L'un des témoins importants est Ann Baker, au sud de Prescott, interviewée notamment pour la chaîne National Geographic. Elle dit avoir vu le triangle changer de forme. Les cinq lumières blanches sont devenues rouges. Elles ont formé un cercle et sont parties à toute vitesse vers le sud, en direction de Phoenix ! Or un autre témoin, près de Phoenix a vu, lui, arriver des lumières rouges à très grande vitesse. D'après les heures précises et la distance entre les deux témoins, si c'était le même « objet », il se serait déplacé à la vitesse de Mach 3 ! 

Peu après 20 h - Banlieue nord de Phoenix 

Tim Ley et sa famille sont parmi les témoins les plus crédibles, par la qualité de leurs observations (nombreuses sources, notamment National Geographic, Hamilton, Mufon UFO Journal de mai 1997, et USA Today du 18 juin). 

Tim Ley, ancien ingénieur à IBM, sa femme Bobbi et leurs enfants Hal et Damien, habitent dans une vallée au nord de Phoenix (Sunny Slope et Hatcher Pass), ouverte vers l'ouest. Ils sont d'accord sur la même description. Peu après 20 h, ils voient arriver du nord-ouest une série de cinq lumières disposées en arc ou en « Omega grec ». La formation s'approche et a maintenant l'allure d'un A. La formation semble rigide, faisant partie d'une même structure, énorme. Elle passe directement au dessus d'eux à faible altitude, en ne faisant aucun bruit, et elle cache les étoiles (mais selon d'autres témoins, l'objet semblait transparent !). Les lumières, en passant au dessus des témoins, sont très brillantes mais pas éblouissantes. Leur observation dure longuement, de 12 à 15 minutes. Ils voient l'ovni s'éloigner en passant juste entre les pentes de la Hatcher Pass qui s'ouvre vers la plaine de Phoenix.
Tim Ley en a créé une image sur ordinateur. Et c'est elle qui va être reproduite largement dans la presse, d'abord par USA Today le 18 juin 1997, qui va populariser l' « ovni » de Phoenix. 

Vers 20 h 15, Cave Creek, Phoenix -nord

Terry Proctor (UFO Magazine, mars 2000) enregistre sur vidéo, vers la même heure, une formation en V avec des lumières de couleur ambre. C'est la seule vidéo que l'on connaisse sur l'événement de 20 h à 20 h 30, et elle est de mauvaise qualité. 
Selon un autre témoin du même lieu, Terry Mansfield, ancien de l'armée de l'Air, vers 20 h 13 (UFO Hunters), quand l'ovni est passé au dessus de lui, il ne pouvait plus voir les étoiles. Le dessous de l'ovni semblait « iridescent », avec des « ondulations fluides ». 

Vers 20 h 15, près de Glendale, banlieue nord-ouest de Phoenix

(Hamilton, Mufon UFO journal de mai 1997, UFO Magazine de mars 2000, UFO Hunters).
Vers 20 h 15, Kelly et sa femme observent pendant plusieurs minutes, vers le nord, une formation de sept lumières blanches en V. Une lumière à l'avant et trois de chaque côté. Tous deux, anciens de l'Air Force, notent qu'il n'y a pas de feux de position, aucun bruit de moteur. L'objet se déplace lentement à la vitesse d'un dirigeable (blimp), et ils estiment son altitude entre 2 000 et 5 000 pieds (700 à 1 600 m). A un moment, la troisième lumière à l'arrière-droit quitte la formation et se déplace brièvement vers la lumière située à l'avant. Ils en concluent que ce n'est pas un objet unique. Puis la formation tourne vers l'est en montant et disparait dans la couverture nuageuse. 


Vers 20 h / 20 h 30, près de Camel Back Mountain (Phoenix – est)
Sue Watson et sa famille, notamment son fils Eric (ABC, History Channel), étaient dans leur jardin lorsqu'ils ont vu arriver lentement un grand engin en forme de boomerang, avec cinq lumières à l'avant, pendant cinq à six minutes. Il s'est même arrêté, puis est reparti soudain à grande vitesse.

A Scottsdale (banlieue est), Ozma Linderman et son ami décrivent un objet « grand comme trois Boeing 747 ». Ils voient le triangle changer de forme : les lumières forment alors un cercle et partent vers le haut à très grande vitesse.

A Phoenix même (42 ème rue et Ray Road, au sud de la ville), vers 20 h 35. 
(Hamilton, Mufon UFO Journal , mai 97). Un résident de Phoenix voit le triangle passer au-dessus de lui. Les lumières semblent bouger un peu les unes par rapport aux autres, et deviennent de moins en moins visibles lorsqu'il passe au-dessus de lui.

Au sud de Phoenix, vers 20 h 30.
Un témoin important : Mike Forston, près de Chandler Blvd, à environ 12 km au sud de l'aéroport de Sky Harbor (ABC, National Geographic, Mufon UFO Journal. Son témoignage personnel est sur le site de Frank Warren theufochronicles.com).

Mike Fortson voit d'abord trois lumières brillantes et croit qu'un avion va s'écraser. Mais il voit alors avec sa femme s'approcher, venant du nord, « une structure unique qui avait l'allure d'un énorme boomerang ». À un moment, il voit un Boeing 737, en approche d'atterrissage à Sky Harbor, passer au-dessus de lui. Etant donné l'altitude d'approche des avions, l'objet devait être à moins de 1 200 pieds (400 m) ! Forston a parlé ensuite avec des pilotes et opérateurs de la tour de contrôle de Sky Harbor, et de Luke AFB (à l'ouest de Phoenix) qui n'ont rien détecté. Lorsque l'objet est passé tout près de sa maison, à moins d'un demi-mile, il ne pouvait voir que son « aile gauche » ! Forston se souvient d'avoir dit à sa femme : « Ce salopard a au moins un mile de long ! » Sa vitesse était d'environ 30 à 40 mph (45 à 60 km/h). Il n'y avait aucun moteur visible et aucun bruit. Encore plus étrange, lorsque cet énorme objet est passé sous la lumière de la Lune, il a semblé devenir transparent (« this black chevron shaped object became translucent in bright light ! »). Leur observation a duré un peu moins de deux minutes. 

Le seul témoin qui a identifié des avions. 

Mitch Stanley (Wikipedia), jeune astronome amateur, muni d'un télescope Dobsonien (grandissement de 43), a cru voir passer une escadrille d'avions en formation, à haute altitude. Mais il n'y a eu aucun vol d'avions en formation au dessus de Phoenix à ce moment-là. 

Près de la ville de Tucson, vers 20 h 45 (Hamilton, mai 97). 
On a relevé des témoignages jusqu'à la ville de Tucson au sud de l'état, puis l'ovni semble avoir disparu. De nouveau, un grand triangle avec des lumières. Un témoin voit une des lumières à l'avant se détacher, puis reprendre sa position. 

Quelques « explications » sceptiques

Un certain nombre d'explications ont été avancées pour la formation en « V » vue par de nombreux témoins autour de 20 H. Selon Richard Motzer, dans son article du Mufon UFO Journal, la base aérienne de Luke a en proposé pas moins de quatre, dont l'une avouait tout de même leur perplexité :
1 -C'était un vol des Blue Angels, venant de la base de Nellis au Nevada;
2- C'était un escadron d'avions A-10 en vol d'entrainement de nuit, revenant à Tucson ;
3- Ce n'étaient pas des avions à nous ! (None of ours!) ;
4 - C'était un avion privé avec un pilote adroit, volant entre des couloirs aériens à accès restreint, tirant derrière lui une ligne avec des lumières, longue d'un mile (Ah, j'aime bien celle-là !, plaisante Motzer). 
De son côté, la chaîne ABC a interviewé James McGaha, ancien pilote de l'Air Force. C'est un sceptique bien connu aux Etats-Unis, régulièrement invité sur les plateaux de télévision. Pour lui c'est simple : il s'agissait de cinq avions en formation qui ont survolé la ville à haute altitude ! 

C'est à peu près, on l'a vu, l'explication retenue par Eddie Bullard dans le dernier numéro de la revue IUR. Or, à écouter seulement quelques témoins, on voit bien, pourtant, à quel point cette explication est insuffisante : vol à basse altitude, sans bruit, durée totale des observations de l'ordre de trois quarts d'heure, etc. Quatre scientifiques, interviewés par National Geographic, ont avoué leur perplexité. 
Il est temps de passer maintenant au second volet des observations, pour lesquelles ont tient une explication plausible, semble-t-il. Mais en est-on si sûr ? Tout le monde n'en est pas convaincu.


II- Témoignages sur les lumières vues au dessus des Estrella Montains, au sud-ouest, vers 22 h - 22 h 30

De très nombreux témoins ont vu apparaître une série de lumières vers 22 h, au-dessus des Estrella Mountains, au sud-ouest de la ville (témoins dans tous les journaux et médias). Elles sont apparues les unes après les autres, bien alignées et régulièrement espacées. Puis elles sont descendues lentement et ont disparu au bout de quelques minutes. 
Mike Krzyston a réalisé, depuis sa maison au nord de la ville, la vidéo la plus souvent reproduite dans les médias (CNN, ABC, National Geographic, etc.)

D'autres vidéos ont donné les mêmes images, notamment de Terry Proctor (le seul qui a filmé les deux événements) ; Tom King ; Lynn Kitei (à l'époque pseudo de « Dr X », et assez connue comme auteure du livre 
The Phoenix Lights). Ces images ont été si souvent reproduites dans les médias que cela provoqué une certaine confusion par rapport au premier événement, qui était très différent, on l'a vu, mais dont on a malheureusement très peu de photos ou vidéos.
La description du phénomène par de nombreux témoins donne à penser qu'il s'agissait de fusées éclairantes (flares) lancées lors d'un exercice militaire. Citons par exemple une famille à l'ouest de Phoenix qui a observé des hélicoptères et avions en même temps que les lumières. Celles-ci étaient toujours au même endroit, mais se déplaçaient lentement, latéralement, comme l'auraient fait des fusées éclairantes, semble-t-il. Un témoin a filmé les deux types de lumières, mais sur la vidéo des lumières en V, celles-ci étaient peu visibles, contrairement aux lumières de 10 h du soir, bien vues et filmées par de nombreux témoins. Les vidéos des lumières au dessus des monts Estrella montrent un nombre variable de lumières. Certains témoins avaient vu de telles lumières depuis des mois. 

Lâcher de fusées éclairantes (flares) par un avion d'attaque A-10

Ces fusées se voient jusqu'à une cinquantaine de miles et descendent lentement avec un parachute. Elles sont de couleur ambre, dégagent un peu de fumée (observée par des témoins à l'aéroport de Sky Harbor au sud de la ville). Le physicien Bruce Maccabee, très respecté dans l'ufologie américaine, est venu rencontrer des témoins sur place, s'est concentré sur ces observations, et il a pu établir qu'elles convergeaient au dessus des monts Estrella. Ainsi, on a une explication plausible cette seconde vague d'observations, semble-t-il, et c'est l'opinion de Bruce Maccabee. 
Cette explications des fusées éclairantes est cependant contestée par certains. Il y a déjà une incertitude sur le lieu exact où se serait déroulé l'exercice. La Garde Nationale (Air National Guard) a révélé qu'elle avait bien fait un exercice de lâcher de fusées-cibles (target flares) un peu avant 22 h au dessus de la Gila Bend Gunnery Range, qui s'étend le long de la rivière Gila, à l'est de la montagne, c'est à dire du côté de la ville. Le lieutenant-colonel Ed Jones, pilote de la Garde Nationale du Maryland, a dit qu'il avait participé à cet exercice. Mais l'armée de l'Air a parlé d'un exercice sur la Barry Goldwater Range qui se trouve à l'ouest de la montagne, près de la base aérienne de Luke. Où est la vérité ? Les enregistrements vidéo ne permettent pas de trancher. Sur certaines, les lumières semblent être devant la montagne, mais sur une autre, elles disparaissent derrière la crête, ce qui correspond au site de l'armée de l'Air. On peut se demander s'il n'y pas des gens qui racontent des histoires… 
D'autre part, il y a des témoignages qui ne collent pas très bien. Des témoins se trouvant près de la zone d'exercice supposée n'ont pas entendu les avions, lesquels auraient dû être assez bruyants s'il s'agissait, comme on le suppose, d'avions d'assaut A-10 à réaction, très puissants. Et l'aéroport de Phoenix ne les aurait pas repérés sur radar - pas plus que l'ovni de 20 h d'ailleurs. C'est ce que dit un contrôleur aérien de l'aéroport. 

Aéroport de Phoenix (Sky Harbor International Airport), au sud de la ville (National Geographic)
Michael Pearson, contrôleur aérien à l'aéroport Sky Harbor de Phoenix, affirme avoir vu des lumières qu'il n'a pu identifier. Elles n'étaient pas visibles sur les écrans radar, et il pense qu'elles n'étaient pas des fusées éclairantes. 

L'expert en analyse photographique Jim Dilettoso, bien connu des ufologues, met en doute lui aussi l'explication des fusées. Il a comparé ces lumières avec des lumières connues. Selon lui, leur analyse spectroscopique montre une lumière très pure, contrairement à des lumières ordinaires (avions, lampadaires). 

Cela dit, remarquons que, s'il s'agissait bien de fusées militaires, cet exercice tombait bien pour semer la confusion sur les lumières de Phoenix, et c'est ce qui n'a pas manqué de se produire. Peut-on conclure sur le second épisode ? Une incertitude subsiste, semble-t-il, sur la nature de ces lumières de 22 h. Cela amène à envisager, peut-être, des explications plus complexes, et plus étranges encore, pour cette soirée mémorable du 13 mars 1997. Se pourrait-il, par exemple, que des « aliens », connaissant nos allées et venues beaucoup mieux que nous le croyons, aient fait exprès de mettre en scène leur « monstration » aérienne, d'ailleurs très étrange et sophistiquée, deux heures avant cet exercice militaire, pour laisser la porte ouverte au doute ? Ou qu'ils se soient « amusés » à mettre en scène, après leur ovni géant, un faux lâcher de flares ? En ufologie, l'expérience nous a montré depuis longtemps il faut s'attendre à tout ! Cela dit, l'événement de Phoenix s'inscrit très bien dans une longue histoire d'observations de grands triangles et boomerangs, qu'il convient de rappeler en quelques mots pour finir.

Dans le monde entier, depuis longtemps, le phénomène des grands ovnis en forme de triangles ou boomerangs

Un cas célèbre est apparu dès 1951, surnommé les « lumières de Lubbock ». Une formation en boomerang avec de nombreuses lumières, semblable à celle de Phoenix, avait traversé le ciel de la petite ville de Lubbock en Arizona. Elle avait été prise en photo le 31 août 1951, et ce n'était pas la seule observation dans la région. Personne n'a pu l'expliquer, et la photo a figuré en couverture du livre du capitaine Edward Ruppelt, The Report on Unidentified Flying Objects, paru en 1956 (voir l'article de Jean Sider sur ce cas « historique » dans LDLN N° 353).

Dans les années 80 : La vague de la vallée de l'Hudson, dans l'état de New York, a été très importante mais est passée largement sous silence dans la grande presse. Par contre, Elle a été bien enquêtée par Philip Imbrogno et Bob Pratt qui ont été soutenus par l'astronome Allen Hynek, peu de temps avant sa mort. Ils ont recensé plus de 5 000 témoignages, de 1982 à 1986. Leur livre Night Siege (1987) est maintenant traduit en français sous le titre OVNIS sur l'Hudson River (Editions Trajectoire, 2011). Ce qui frappe notamment dans les nombreux témoignages cités, c'est leur similarité avec ceux de Phoenix : Passage d'un très grand ovni à faible altitude, à la nuit tombée, sombre mais avec des lumières autour et en dessous, silencieux ou avec un faible bourdonnement. Les sceptiques ont proposé des explications telles que des canulars avec de petits avions ou de ULM mais leur ridicule éclate lorsqu'on lit les témoignages. Voici un dessin fait à partir de plusieurs témoignages dans la soirée du 26 février 1983, près de Kent et de Lake Carmel, dans l'état de New-York

Observation dans la vallée de l'Hudson le 26 février 1983
Dans les années 90, il suffit de rappeler la vague des triangles en Belgique, de 1989 à 1991, suivie de celle de Grande-Bretagne en 1992 – 1993, et sans oublier, bien sûr, la soirée mémorable du 5 novembre 1990 à travers tout le territoire français que ne suffisait pas à expliquer la rentrée atmosphérique d'un étage de fusée soviétique. Et, cerise sur le gâteau pour terminer, rappelons encore l'observation de lumières inexpliquées pendant trois heures au dessus de Montréal, deux jours plus tard, le 7 novembre 1990 ! Peu de temps après, les rapports des gendarmes et des policiers, qui comptaient parmi eux des témoins directs, furent confisqués par deux agents du NORAD… Par contre, la vague belge a bien été confirmée par les militaires, en particulier par le général de Brouwer. Mais, on l'a vu, cela n'a pas suffi pour abattre l'épais mur de Jéricho du secret. Et puis, sait-on jamais, peut-être vaut-il mieux ne pas être trop pressés ? 


Article de GILDAS BOURDAIS intitulé "Les Lumières de Phoenix"

Sources utilisées 
.Un premier article de William (Bill) Hamilton dans le Mufon UFO Journal de mai 1997. Hamilton a été l'un des premiers ufologues à enquêter sur place et à rencontrer des témoins. 
.Un article de Richard Motzer, enquêteur du Mufon (Mutual UFO network) en Arizona, dans le Mufon UFO Journal de Juillet 1997. Enquête approuvée par Thomas Taylor, directeur du Mufon pour l'Arizona. Signalons que Motzer critique l'article de Hamilton, auquel il reproche d'avoir mélangé les deux épisodes, mais leurs articles se recoupent bien sur plusieurs témoignages. 
.Deux nouveaux articles de Bill Hamilton dans le UFO Magazine américain de mars et juin 2000. 
Site web « The UFO Chronicles » de Frank Warren ; site web du Dr Bruce Maccabee ; site web Wikipedia « Phoenix lights » ; Messages sur la liste UFO Updates. 
Dans les grands médias : Emission de Peter Jennings sur la Chaîne ABC, (« Seing is Believing ») en 2005, avec interview d'une série de témoins. Diffusée en France en 2009 sous le titre « Rencontre avec un ovni » sur Planète No Limit. Documentaire sur Canal Plus « Ovnis. Quand l'armée enquête », 2009. Documentaire de James Fox « I saw what I saw ». Livre de Leslie Kean, avec le témoignage de Fife Symington : UFOs. Generals, Pilots, and Government Officials Go on the Record (2010). 
Conférence de presse de James Fox et Leslie Kean à Washington le 12 novembre 2007. 
Reportages, sur les chaînes CNN, National Geographic, History Channel…