Ovni de Rendlesham : les nouvelles explications d’un universitaire


Publié le 10/11/2017

Le cas d’ovni le plus troublant de Grande-Bretagne pourrait-il avoir été résolu après une récente enquête menée par un astrophysicien britannique ?


Andrew Pike, astrophysicien et écrivain, vient de publier un nouveau livre dans lequel il revient sur les faits qui se sont produits au sein des deux bases de l'US Air Force de Rendlesham Forest, près de Woodbridge, dans le Suffolk, en décembre 1980.
 
Le dossier de Rendlesham, appelé aussi le Roswell britannique, est une étude scientifique détaillée de l'étonnante période de trois jours dont ont été témoins des militaires américains.
 
Rappelons que le 27 décembre 1980, des lumières inhabituelles ont été vues par le personnel militaire dans la forêt de Rendlesham, située entre les deux bases de la RAF Bentwaters et RAF Woodbridge.



Ces observations sont intervenues à l'occasion de deux nuits distinctes, durant la semaine après Noël. Deux semaines plus tard, le Colonel Charles I. Halt a transmis au ministère britannique de la Défense un rapport sur ce que ses hommes et lui ont vécu.
 
Durant la deuxième nuit, Halt et ses hommes ont observé un objet inconnu se déplaçant à travers les arbres.
 
En plus d'un enregistrement audio réalisé au moment des faits, Halt a également rédigé un rapport décrivant un faisceau laser émis par l’ovni.
 
En raison du grand intérêt porté à l'affaire, le ministère britannique de la Défense (MoD) a enquêté et conclu que le phare d'Orford Ness avait été responsable de ce qui avait été vu pendant les deux nuits.
 
Cette explication n’avait bien évidemment pas satisfait la plupart des ufologues.


M. Pike a conclu dans son livre que les lumières étranges observées pouvaient être le fruit d’un phénomène naturel connu sous le nom de foudre en boule. Il s’agit d’un phénomène météorologique rare et encore insuffisamment expliqué. Elle se présente sous la forme d’une sphère lumineuse d’une vingtaine de centimètres de diamètre qui apparaît au cours d’un orage.
 
M. Pike suggère également que l'observation d'un engin triangulaire pourrait résulter d'expériences aériennes secrètes menées par des militaires utilisant la technologie des micro-ondes plutôt que d’un phénomène d’origine extraterrestre.
 
M. Pike a écrit dans la conclusion de son livre : « L'incident de Rendlesham Forest semble être le fruit de plusieurs facteurs : un engin militaire secret, les caractéristiques géophysiques de la région et son histoire connue dans le domaine de la recherche expérimentale.
 
« Alors que des observations impliquant des phénomènes aériens non identifiés (UAPs) sont régulièrement rapportées dans une zone connue pour ses phénomènes de boules de lumières naturelles telles que les lumières terrestres et les effets de type plasma, elles furent certainement inhabituellement intenses pendant l'incident. »

Il a déclaré : « Une situation similaire s'est produite dans les années 1950, lorsque des ufologues repéraient régulièrement l'avion-espion U-2 dans la région ».
 
Il a déclaré : « Si certaines descriptions d'un engin triangulaire vu par des civils ainsi que les dessins d'un engin décrit par l'aviateur Jim Penniston sont correctes, alors cela suggérerait qu’il puisse s’agir d’un drone étudié dans le cadre de la technologie des triangles furtifs développés dans des lieux comme la zone 51.
 
« Ces deux événements qui mettent en lumière une embarcation triangulaire et l'activité accrue des boules de lumière peuvent, ou non, être liés ou fonctionner en parallèle. »


Les trois témoins John Burroughs, Bud Steffens et James Penniston racontèrent plus tard s’être sentis paralysés durant l’observation des lumières clignotantes de l'objet sur lequel ils auraient observé des symboles s’apparentant à des hiéroglyphiques.
 
Il faut savoir que c’est la première fois que ce cas fait l’objet d’un ouvrage de la part d’un universitaire britannique.
 
Nick Pope, ancien enquêteur du bureau d’étude sur les ovnis au ministère de la défense britannique, a déclaré : « Ce livre bien documenté et éminemment lisible améliore considérablement notre compréhension au sujet de l'incident le plus connu et le plus fascinant du Royaume-Uni. »
 
En septembre, le chercheur Russ Callaghan a choqué la communauté ufologique avec une nouvelle théorie selon laquelle l’ovni de Rendlesham pourrait être une capsule d'entraînement ultra-secrète de l'US Air Force, utilisée comme mannequin dans le cadre de missions de capture de satellites rentrant dans l’atmosphère terrestre. 

Nous vous recommandons de visionner la vidéo suivante à partir de "6 minutes 30".

Fabrice BONVIN nous explique en effet que les intuitifs du Fairsight Institue ont réalisé une expérience de vision à distance sur le cas de Rendlesham Forest, en concluant qu'il s'agissait d'un engin d'origine humaine.