Nouvelle désinformation de la CIA sur les ovnis

Publié le 06/01/2015

Tous les médias dits conventionnels viennent de se réveiller de leur profond sommeil  avec de nouvelles certitudes.

Ils rapportent le fait que la CIA a révélé que les ovnis observés dans le ciel durant les années 50 n’étaient en fait que des avions destinés à espionner l'URSS. 

La stratégie qui demeure depuis les années 50 est d’expliquer à tout prix toutes les observations d’ovnis. 

Pourquoi un avion U2 ne peut pas être pris pour un ovni ? Comment se déssine la nouvelle désinformation ?


Ovnis-Direct a évoqué ce rapport le 6 juillet 2014 sans que ces mêmes "médias conventionnels " n'y prêtent d'intérêt particulier.

Il révèle que plus de la moitié des ovnis observés dans le ciel vers années 1950-60 étaient des avions espions américains.
 
« Il ne fait aucun doute que beaucoup des observations qui ont eu lieu étaient en fait nos propres avions parfois issus de projets militaires secrets » déclare le directeur exécutif du MUFON, David Mac Donald.

La CIA a déclassifié le jeudi 15 août un document sur son avion-espion U-2 dans lequel figurent plusieurs références au lieu où l'avion a effectué ses premiers essais, en l'occurrence la Zone 51, dont le nom est cité pour la premiére fois.

Après avoir voulu nous expliquer à travers le Projet Blue Book que les observations d’ovnis étaient explicables par des phénomènes naturels (ce qui n’a jamais tenu réellement la route pour de nombreux cas), la nouvelle stratégie est de mettre en avant l’explication des projets secrets militaires. Le nouveau documentaire intitulé "Mirage Men" défend par exemple cette théorie.

Ils défendent l'idée que pendant plus de 60 ans, les équipes au sein des services de renseignement et de la Force aérienne des États-Unis ont exploité et incité les croyances au sujet des ovnis et des extraterrestres, en mettant en place des visites manipulées dans le cadre de leurs programmes de contre-espionnage. Ce faisant, ils auraient engendré une mythologie si puissante qu'elle aurait captivé et déformé de nombreux esprits brillants, dont plusieurs de leurs propres chercheurs que l'ont assimile indirectement à des "victimes" dans le but de créer une diversion et que le public se focalise exclusivement sur cet aspect.
 
Le Projet Blue Book indiquait à l’époque que : " Entre 1948 et 1969 l'Air Force a enquêté sur 12.618 rapports d'observations d'Ovnis. Sur ce nombre, il a été établi que 11.917 avaient pour causes des objets matériels tels que des ballons, des satellites, et des avions; des objets immatériels tels que la foudre, des reflets, et autres phénomènes naturels; des objets astronomiques tels que des étoiles, des planètes, le soleil, et la lune; des conditions météorologiques; et des canulars. Seulement 701 rapports n'avaient pu trouver d'explication. "
 
La stratégie, comme l’affirmait Allen Hynek lui-même, était d’expliquer à tout prix toutes les observations d’ovnis.
 
Hynek déclara : " En tant que scientifique, je dois être conscient du passé, trop souvent, des sujets d'une grande importance scientifique ont été négligés, car le nouveau phénomène sortait de la norme scientifique du temps ".
 
Quand on lui demanda pourquoi il avait changé de position il répondit : " Deux choses, en fait. La première était l'attitude complètement fermée de l'Air Force. Ils ne donnaient pas aux Ovnis une chance d'exister, même s'ils volaient au-dessus d'une rue en plein jour. Tout doit avoir une explication. Je commençais à m'énerver, même si à l'origine je ressentais la même chose qu'eux, je savais maintenant qu'ils n'étaient pas sur la bonne voie. Vous ne pouvez supposer qu'une chose n'existe pas si vous n'avez pas de preuve. Deuxièmement, la qualité des témoins a commencé à me troubler. Quelques cas ont par exemple été rapportés par des pilotes militaires, et je savais qu'ils avaient été bien entraînés, c'est donc là que pour la première fois j'ai pensé que peut-être il y avait quelque chose derrière tout cela ".
 
Le professeur Allen Hynek était un astronome de grande renommée et connu pour être le pionnier de la recherche sur les objets volants non identifiés. À partir du Projet Sign, il est appelé par l'Air Force et chargé d'apporter un regard scientifique afin de démasquer les cas de confusions et les canulars. Au début, Hynek était sceptique quant à l'existence des Ovnis avant de changer complètement d’avis sur la question.

Rappelons qu'un rapport de la CIA déclassifié en 2007 relate le rôle de l'Agence américaine dans l'étude des Ovnis entre 1947 et 1990.

Enfin, il est important de noter que dix-sept pages écrites en 1997 par Gerald K. Haines, historien du National Reconnaissance Office, expliquent comment la CIA a essayé d'empêcher les autres agences gouvernementales de "perdre leur temps" en investigation sur les phénomènes Ovnis.

L'agence déclare à l'époque : " la croyance que nous ne sommes pas seuls dans l'univers comporte une telle charge émotionnelle et la méfiance envers notre gouvernement est top bien établi pour que le sujet se prête à des études scientifiques traditionnelles avec des preuves et des explications rationnelles ".

Une nouvelle stratégie de désinformation semble être en route...


Pourquoi un avion U2 ne peut pas être pris pour un ovni?


Traduction par l'Académie d'Ufologie, Jacky Kozan, le 06 janvier 2015

Propagande actuelle de la CIA sur les confusions U2-OVNIS


Quelques solides réfractaires de la CIA essaient de défendre leurs dogmes. En ce début janvier 2015, le communiqué de la CIA est largement repris par la presse US et même française. Un combat d'arrière garde... mais leurs collègues vont probablement s'activer dans un sens plus favorable à l'ufologie.

Suite à la prise de position du Dr Bruce Maccabee qui a démontré qu'il n'y a pas eu plus d'observations d'ovnis pendant la période de vol de l'avion espion U2 qu'avant ou après ces vols (voir mon article précédant), Tony Tambini, vétéran de l'US Air-Force, membre de l'Académie d'Ufologie, vient à son tour de réagir en démontrant que l'U2 n'a pas pu être pris pour un ovni.

Voici la traduction de son message.

Affirmations de la CIA à propos de l'U2pris pour un OVNI – Suite

Pourquoi un avion U2 ne peut pas être pris pour un ovni
Par Tony Tambini (*)
3 janvier 2015

J'ai toujours été amusé quand le gouvernement a expliqué que certaines anciennes observations d'ovnis étaient dues à des vols de l'U-2.

Voici les raisons de mon amusement :

1 - L'U-2 est un avion subsonique et entant que tel il volait un peu plus lentement qu'un avion de transport à réaction classique de l'époque(comme le Boeing 707 et le Douglas DC-8). Il n'aurait donc pas pu être pris pour une lumière ou un objet se déplaçant rapidement.
 
2 - A l'altitude où l'U-2 a volé (plus de 20 000 mètres), il aurait été presque impossible de le voir de jour comme de nuit. Au crépuscule il aurait été considéré comme une petite lumière lente dans le ciel.
 
3 - Son"domaine de vol" était extrêmement critique, la vitesse de décrochage en altitude était de quelques dizaines de miles par heure (MPH),de sorte que le pilote surveillait constamment la vitesse de l'air pour s'assurer qu'elle ne dépassait  pas ces quelques dizaines de MPH afin d'éviter que l'avion décroche.En conséquence, il n'aurait pas pu être confondu avec la manœuvre d'un OVNI se déplaçant rapidement dans le ciel.

4 - Comme sa vitesse de décrochage était critique,seuls des virages lents et graduels étaient effectués. Un virage rapide aurait fait décrocher l'avion. Encore une fois,il n'aurait pas pu être confondu avec la manœuvre d'un OVNI se déplaçant rapidement dans le ciel.
 
5 - Les premiers essais de l'U-2 ont eu lieu à Groom Lake et l'avion volait sur une zone très limitée autour de ce lac à sec, mais il ne volait pas partout aux USA. Pour les missions opérationnelles l'U-2 était démonté (ailes enlevées)et transporté à son emplacement d'exploitation par avion cargo (généralement dans unC-124). La raison en est que l'U-2n'avait pas de possibilité de ravitaillement en vol et la dernière chose que la CIA voulait, c'était que l'U-2 atterrisse à divers endroits pour faire le plein.
 
Juste mes réflexions,

Tony Tambini
* Anthony Tambini est enquêteur pour le MUFON à San Francisco, Vétéran de l’US Air Force,

Ecrivain, auteur de :

- Douglas Jumbo’s The Globemaster
- F-5 Tigers over Viet-Nam
- Wiring Viet-Nam: The Electronic Wall

Tony anime un musée de l’aviation et de l’espace à Los Angeles.

Traduction par l'Académie d'Ufologie, Jacky Kozan, le 06 janvier 2015