Innovation dans le domaine de la recherche de signaux extraterrestres

Publié le 24/03/2015

Les astronomes du SETI (Search for Extraterrestrial Intelligence) ont balayé le ciel avec des télescopes radio pendant plus de 50 ans à la recherche de potentielles communications extraterrestres.
 
Les opposants à cette méthode estiment que la recherche de signaux radio est un gaspillage de temps et d'argent étant donné que les civilisations extraterrestres utiliseraient de toute évidence des moyens beaucoup plus avancés que les ondes radio pour communiquer.
 
Les scientifiques ont travaillé sur un nouvel instrument appelé NIROSETI et qui a été installé à l'université de l'observatoire de Lick en Californie, sur le mont Hamilton près de San Jose.


Shelley Wright, professeur adjoint de physique à l'Université de Californie, a dirigé l'élaboration de ce nouvel instrument. Elle explique que « la lumière infrarouge est un excellent moyen de communication interstellaire. »
 
Frank Drake souligne le fait qu’en plus d'être une méthode beaucoup plus évoluée de recherche  de communications extraterrestres, « les signaux infrarouges sont si forts que nous avons seulement besoin d'un petit télescope pour les capter.»

Lick Observatory. (Crédit: Michael / Wikimedia Commons)


Bien que cette technologie ne soit pas totalement nouvelle, elle vient tout de même d’être perfectionnée et adaptée à un domaine fondamental de la recherche.
 
L'instrument NIROSESTI a été activé le 15 mars 2015 et sera pleinement opérationnel au début d’été. Il scannera le ciel plusieurs fois par semaine.