Énigmatique pluie de "cheveux d’ange" au Portugal

Publié le 26/11/2014

Une étrange pluie de fils vaporeux blancs appelés "cheveux d'ange" est tombée du ciel au Portugal, laissant les habitants complètement déroutés par cette substance, qui semblait "organique" sous la lumière ultraviolette.
 
Certains se sont même posé la question de savoir si c’était vraiment terrestre.
 
Un habitant a déclaré : « Cela s’est produit durant deux week-ends consécutifs, précisément pendant l'après-midi. J’ai tenté de me renseigner pour savoir si les avions déjà survolés la zone, mais aucune réponse. »

"Cheveux d'ange" au Portugal. (Crédit: Filipe Maia / YouTube)

Des observations similaires de "cheveux d’ange" (ou "fils de la vierge") ont été signalées dans des pays tels que la France, la Finlande et le Canada, mais les échantillons s’évaporent souvent avant qu'il ne soit possible de correctement les analyser.

Toutefois, des échantillons ont été collectés dans le cadre d’un cas de cheveux d'ange qui s’est déroulé en Italie en 1954. Une analyse spectrographique avait révélé que l'échantillon contenait du bore, du silicium, du calcium et du magnésium, sans pouvoir déterminer leur nature.
 
Les théoriciens du complot pensent que ces fils pourraient être issus des systèmes de propulsion d’ovnis ou même des  "chemtrails"…


Nigel Watson, auteur du manuel d’enquête sur les ovnis, raconte que les observations d’ovnis ont été souvent associées à des cheveux d'ange jusqu'aux années 1970, alors que dans le passé ils seraient apparus dans le cadre de visions dites religieuses (Mariophanie) telles que Fatima, au Portugal en 1917.
 
Bryan Boldman qui étudia 250 cas impliquant des fils de la vierge en a déduit que 57% d'entre eux faisaient apparaître des ovnis simultanément dans le ciel, soit 16 cas au total.
 
Alice Michaud, aranéologue (spécialiste des araignées) à Lyon, avait conclu concernant le cas de Valence qui s’est produit le 7 novembre vers 11h du matin, qu’il s’agissait de fils de dispersion émis à l’automne par une variété d’araignées qui se servent de ces fils comme d’une voile qui, prise dans le vent, leur permet de se déplacer.
 
Depuis plusieurs années, un chercheur italien, Sébastiano Pernice, Professeur dans une université italienne, membre du CISU en Italie, a décidé d’étudier en détail la problématique relative aux « cheveux d’ange. À ce jour, il a répertorié dans le monde plus de 920 cas, dont le nombre continue d’évoluer au point de représenter plus de 840 pages d’information.
 
Nous publions ci-après une petite introduction de Sébastiano, à propos de son étude.

 
Les principales explications relatives aux "cheveux d’ange" qui ont été suggérées :
 
1. les araignées qui tissent en automne (ou durant la période d’éclosion des œufs) une toile d’araignée [suivant les groupes: la jeune araignée particulièrement légère à la naissance est facilement entrainée par les courants aériens ascendants. Le but c’est la dissémination des espèces pour échapper à la prédation ou à la surpopulation]. La toile peut parfois prendre la forme de grands cocons qui ondulant sur eux-mêmes brillent au soleil et sont parfois pris pour des Ovnis. Cette toile d’araignée, quelquefois à haute altitude, se dévide en filaments qui tombent à terre ou s’accrochent aux arbres, aux fils du téléphone ou du courant électrique. Lorsque les filaments ne touchent pas le sol, ils s’évanouissent alors à une certaine altitude, ou quelquefois se transforment lorsqu’on les touche de la main.
 
Quelques réflexions :
 
a) Pourquoi des milliers, sinon des millions d’araignées imitent quelquefois un cylindre, autrefois des sphères?
 
b) La composition chimique de la soie de l’araignée, de l’aminoacide, est très similaire à celle du bombyx à l’état de ver. Pourquoi nos cravates ne s’évaporent-elles pas ? (J. Senelier)
 
c) Comment se fait-il qu’à Fatima, en mai 1924, donc pas en période automnale, de nombreux cheveux d’ange sont apparus ?
 
2. Dans la moitié des cas, on a signalé la chute de cheveux d’ange associée à l’observation d’un OVNI. Il s’agit alors d’un problème qui touche la biologie, la chimie et la physique, matières que j’ai étudiées superficiellement lors de mon doctorat en géologie-paléontologie.
 
À Porto Garibaldi et aussi à Lido delle Nazioni au mois de novembre 1962 une pluie de paille de verre ou de filaments vitreux est tombée au sol. (Composition omise ndlr) - À Firenze le 27-10-1954 la composition des filaments était : B, Si, Mg, Ca. - À Toulouse le 07-11-1965 ils se composaient d’éléments : O, C, H, N. Nous sommes en présence de trois types différents de composition chimique de ces filaments. Pourquoi ?
 
3. Résidus industriels “échappés” des usines.
 
4. Très rarement certains arbres (sapin, bouleaux, saules, etc...) produisent des filaments, mais uniquement dans certaines conditions climatiques. On parle alors de filaments issus de l’appareil végétatif des champignons. Mais par quel processus se retrouvent-ils dans l’atmosphère?
Ce sont des fibres naturelles et non pas des fibres synthétiques et il s’agit d’une substance végétale et non d’une substance animale dont la combustion se fait rapidement et avec la formation d’une poudre blanche et non avec la formation d’un grumeau aux extrémités des fibres.
 
5. Fibres de rayonne recouvertes d’une sorte de gomme ou substance cellulosique (Ste Anne - Canada)
 
6. Au passage d’un stratojet, il s’est produit une chute de fils blanchâtres, doux au toucher et qui se volatilisaient rapidement. (Cette hypothèse ne me semble pas avoir de sens, car il circule beaucoup de stratojets, tous les jours et à toutes heures).
 
7. Foudre globulaire attirant des débris organiques par son champ magnétique.
 
8. J. Plantier : “Un produit de polymérisation entre l’azote et l’oxygène de l’air atmosphérique” provoqué par des champs magnétiques colossaux générés par le système de propulsion des OVNIS.
 
9. Durant et après la Deuxième Guerre mondiale on a parlé de CHAFF, bandelettes d’aluminium brillantes destinées à tromper les radars.
 
Le phénomène des « cheveux d’ange » reste encore à étudier, à comprendre et à éclaircir. Nous avons répertorié à ce jour près d’un millier de cas, avec des « cheveux d’ange » ayant des compositions différentes, des conditions climatiques ou environnementales différentes lors de l’apparition ainsi qu’une constatation de leur présence qui se fait dans des conditions aléatoires.
 
Et… dans tous les cas… seulement une analyse peut nous permettre de savoir exactement dont il s’agit…