Mythes ou Légendes d’ovnis à Cadix en Espagne ?


Cadix, en Espagne, est connu pour être un point chaud d’observations d’ovnis. Cette ville se distingue par la quantité, mais aussi par la qualité des témoignages recueillis au sujet des phénomènes inexpliqués.
 
L’un des éléments de preuve probants reste la fameuse photographie capturée au-dessus de la cathédrale de la ville (image introuvable sur Internet) où de nombreux témoins avaient observé un ovni.
 
Cadix est la capitale de la province de Cadix appartenant à la Communauté autonome d'Andalousie en Espagne, dans le sud-ouest de l'Europe. Elle est avec Jerez de la Frontera l'une des deux grandes villes de la baie de Cadix.


Médias, enquêteurs et témoins en parlent !

Les journaux de l'époque font également écho d’une étrange lumière dans le ciel, en septembre 1979. Des centaines de résidents de "Del Campo Del Sur" ont affirmé avoir vu une lumière apparaissant puis disparaissant en mer et changeant d’intensité. D’étranges pannes de courant auraient aussi été remarquées.



Jose Antonio Caravaca a passé 20 ans à étudier ce phénomène et réaliser plusieurs enquêtes approfondies sur le sujet. Il explique que la photographie de Cadix ne correspond pas exactement à ce qui a été vu par les témoins qui évoquent une lumière mobile.
 
Selon Caravaca, ces observations sont à prendre au sérieux.
 
Il déclara : "Durant plusieurs décennies, Cadix a fait l'objet de nombreuses observations et rencontres rapprochées avec des ovnis."


L’ufologue Andres Gomez Serrano s’est chargé de recueillir les témoignages relatifs à la phénoménologie.

Il a commencé à enquêter sur ces phénomènes, il y a plus de 50 ans, après avoir été témoin d’une observation ayant causé chez lui des séquelles physiques. Depuis lors, il a enquêté sur 650 dossiers. »
 
Il ajouta : « Cadix est certainement un point chaud en terme de cas inexpliqués, du point de vue quantitatif et qualitatif. Je suis toujours en quête d’une explication plausible pour chaque cas sur lequel j’enquête. Gibraltar et la baie Cadix sont particulièrement sensibles. »
 
Les deux enquêteurs ont étudié l’affaire de Juan Gonzalez Santos. Il conduisait sur la route d'Algeciras de Tarifa en 1981 lorsqu’il vit des lumières sur une partie de la route. Il a tout d’abord pensé qu'il s’agissait d’une ambulance lorsqu’il remarqua des lumières étranges. Il décrivit ce qui ressemblait à un module spatial américain qu’il croyait en détresse, avant de se sentir ensuite paralysé.
 
Il décrivit un « navire » à bord duquel se serait trouvé un équipage. Ce qui l'a le plus frappé est qu’aucun autre témoin n’a rapporté ce type d’observation durant ce fameux soir.



Antonio Manzano, pilote militaire, a rapporté une autre observation à quelques kilomètres du lieu, mais en date d’octobre 1959. Il rapporta un épisode de Missing Time.
 
Il était médaillé de la Deuxième Guerre mondiale.
 
L'homme aurait raconté être en train de chasser dans un lieu proche d'Algésiras, à "El Cobre", à 3 heures du matin, sous une nuit dégagée et étoilée, lorsqu’il observa en arrivant en haut de cette colline, une lumière qui oscillait doucement très près du sol.
 
Il rapporta avoir été paralysé, ne comprenant pas ce qui lui arrivait, mais se trouvant totalement immobile et dans l'impossibilité de faire un pas. Il ne pouvait qu’observer et entendre autour de lui.
 
La lumière était un objet rond d’environ huit mètres de diamètre.
 
Très près de l'objet se trouvait un très grand être, d’environ deux mètres, portant une combinaison de verre ou en matière plastique, qui lui tournait le dos.
 
L’humanoïde se serait ensuite dirigé vers l'objet avant « d’y entrer par sa face inférieure », alors que le témoin était encore paralysé.
 
Puis en trois ou quatre minutes, l'engin a lentement commencé à prendre de l’altitude, illuminant la zone d'une lumière rougeâtre, sans faire le moindre bruit, « seulement, peut-être, un bourdonnement très léger… »
 
Le témoin a pu de nouveau bouger pendant ces cinq secondes.
 
Il précisa que sa montre s’est arrêtée et qu'il n'avait jamais pu la faire fonctionner…
 
En marge de ce cas, de nombreuses théories farfelues ont circulé au sujet de la baie de Cadix qui serait une sorte de base souterraine pour les ovnis où l’on observerait essentiellement des êtres de grande taille. Cela s’est amplifié suite à la découverte d'un cratère près du pont Carranza, où des empreintes étranges auraient aussi été découvertes sur les lieux. 

Sourcelavozdigital.es