Le Tweet de la CIA sur les ovnis est en tête du classement sur 2014



MAJ le 30/12/2014


Le Dailymail avait en juillet 2014 bien souligné le mystérieux Tweet de la CIA : « Vous souvenez-vous des observations d'ovnis dans les années 1950 ? C’était nous ! »
 
Au sujet des nombreux pilotes et témoins au sol qui avaient déclaré dans les années 1950 avoir aperçu des ovnis dans le ciel norvégien (ovnis, fusées,…), la CIA a récemment tweeté qu'il s’agissait de tests d’avions de reconnaissance U-2.
 
À noter que l’agence américaine avait rejoint Twitter le mois d'avant et réalisé grâce à ce Post un véritable buzz, incitant de nombreux internautes à s’abonner.

En cette fin d'année 2014, l'agence classe ce Tweet en premiére position.


Les mystérieuses observations d’ovnis en Europe autour des années 1950 ont été expliquées par un étrange tweet de la Central Intelligence Agency qui gagna 35.000 adeptes durant la première demi-heure, arrivant à un total de 630 000 followers en moins d’un mois.
 
Précisons qu’avant ce tweet et depuis des décennies, la CIA a plusieurs fois affirmé que les Soviétiques développaient des engins secrets en forme de disques et que l'avion U-2 utilisé par la CIA aurait souvent été présent dans le ciel soviétique à des fins d'observations. Le Lockheed U-2 est un avion de reconnaissance utilisé intensivement durant la guerre froide par les Américains.
 
La caractéristique principale de l'U-2 est sa capacité à voler à haute altitude (70 000 pieds, soit environ 21 000 mètres), à une époque où les avions de ligne volaient à 4500 mètres environ et les avions militaires à 9.000 mètres maximum.
Quand le Soleil se couchait, l'U2 était toujours suffisamment haut pour réfléchir ses rayons, ce qui les faisait apparaître comme des objets lumineux brillants.
 
La mise en service de l'U2 a eu lieu en 1957, mais les premiers vols test ont débuté en 1955. L'US Air Force avait bien fait le lien à l'époque entre l'avion et les témoignages d'Ovni, mis a préféré taire l'information pour ne rien révéler à l'ennemi soviétique.
 
Néanmoins, ces déclarations n’expliquent pas la vague de fusées fantômes de 1946. Ces ovnis possédaient des caractéristiques similaires à des missiles de croisière aperçus à plusieurs reprises au-dessus de la Scandinavie.
 
Le personnel de la défense Suédoise se préoccupa de l'affaire et le général américain James « Jimmy » Doolittle fut envoyé sur place pour enquêter avec l'armée suédoise. Il conclut que les armes soviétiques n’étaient pas à l’origine de ces phénomènes.
 
Rappelons que le professeur Oberth, président de la société allemande d'astronautique et spécialiste allemand des fusées, affirme lors d'une conférence à Hambourg le 4 octobre 1954 que « les soucoupes volantes existent et qu'elles représentaient au moins dix pour cent des engins observés dans le ciel. Il suggère que les pilotes ont sûrement une maîtrise parfaite de leurs machines...et que les soucoupes volantes sont des plantes douées de raison. »

L'explication fut « officieuse » durant des décennies pour maintenir le programme d'espionnage secret des Soviétiques durant la guerre froide, selon la BBC. La présence de l’avion U2 dans le ciel européen à cette époque s’avère être depuis des décennies pour une grande majorité d’ufologues un secret de polichinelle même s’il n’est sans doute pas à l’origine de toutes les manifestations non conventionnelles.
 
L'agence a rejoint le réseau en juin avec ce Post : « Nous ne pouvons ni confirmer ni nier que c'est notre premier tweet. »

On remarque depuis les derniers rapports de la NSA ainsi que ceux de la CIA au sujet de l’existence de la Zone 51 qu’une nouvelle stratégie de désinformation est en route.
 
Elle avait déjà débutait de manière assez silencieuse. Après avoir voulu nous expliquer à travers le Projet Blue Book que les observations d’ovnis étaient explicables par des phénomènes naturels (ce qui n’a jamais tenu réellement la route pour de nombreux cas), la nouvelle stratégie semble de vouloir mettre en avant l’explication des projets secrets militaires.
 
Le Projet Blue Book indiquait à l’époque que : " Entre 1948 et 1969, l'Air Force a enquêté sur 12.618 rapports d'observations d'Ovnis. Sur ce nombre, il a été établi que 11.917 avaient pour causes des objets matériels tels que des ballons, des satellites, et des avions; des objets immatériels tels que la foudre, des reflets, et autres phénomènes naturels; des objets astronomiques tels que des étoiles, des planètes, le soleil, et la lune; des conditions météorologiques; et des canulars. Seulement 701 rapports n'avaient pu trouver d'explication. "
 
La stratégie, comme l’affirmait Allen Hynek lui-même, était d’expliquer à tout prix toutes les observations d’ovnis.