Mufon et Majestic 12


Qui est le MUFON ?

Le MUFON (Mutual UFO Network), fondé en 1969, est une association privée américaine de recherche sur les Ovnis, basée au Texas et représentée dans chaque État. Son champ d'action est universel avec notamment le continent européen où est créé " MUFON-CES ". Cette association publie le "MUFON UFO" Journal et un compte-rendu de leur symposium annuel. De grands noms tels que Stanton Friedman ou Bruce Maccabbee deviennent membres du " Mutual UFO Network " ainsi qu'un grand nombre d'universitaires, de scientifiques, de psychiatres, de psychologue et de médecins.


Une formation interne de qualité est suivie par les enquêteurs. En 1987, lors d'un banquet de clôture d'une des réunions du MUFON, William Leonard Moore évoque la fameuse organisation secrète concernant le phénomène OVNI connu sous le nom de code de Majestic 12 (MJ-12, ou Majic-12) ainsi que des documents dits ultras confidentiels.
Il s'agirait d'un groupe très secret composé de 12 personnes : des scientifiques, des hauts gradés de l'armée américaine, et des personnalités du gouvernement. Leurs noms ont été mentionnés. Le groupe aurait été fondé en 1947 par le Président Truman suite au Crash de Roswell. Le but aurait été, à l'origine, d'étudier le mode de fonctionnement des disques volants récupérés par l'armée.

Qu'est-ce que le "Majestic 12" ?

L'Opération Majestic-12 aurait été mise en place suite à un ordre présidentiel secret daté du 24 septembre 1947, sur recommandation du Secrétaire à la Défense James V. Forrestal et du Dr. Vannevar Bush, Président du "Joint Research & Development Board".

Ils auraient été ensuite à l'origine d'une grande campagne de désinformation sur le phénomène OVNI et tenter par tous les moyens de garder le secret.
Cette histoire n'est cependant pas tout à fait avérée et ne fait guère l'unanimité auprès des ufologues (Kevin Randle, et Armen Victonan par exemple) même si des éléments troublants laissent planer le doute.

Ce groupe Majestic, à supposer qu'il existe, a nourri l'imagination de nombreux théoriciens du complot.
La série américaine à succès intitulé "X-files" évoque aussi ce groupe d'hommes très puissant aux pouvoirs illimités qui conspirent dans le silence le plus total afin de garder secret leur contact et leur collaboration avec une entité biologique extraterrestre.

On sait que le gouvernement américain utilise la désinformation depuis 60 ans et que du vrai est souvent mélangé à du faux de manière à induire en erreur les ufologues et autres adeptes de théories conspirationnistes.
L'affaire Majestic 12 est peut-être le fait de désinformateurs ainsi que les témoignages de militaires qui prétendent avoir rencontrés ou observés à un moment de leur carrière des activités liées au phénomène OVNI d'origine ET.

Il reste, néanmoins, des cas comme le lieutenant Philip Corso qui avait fait des révélations fracassantes et dont certains y ont vu une manœuvre de dissimulation de la part du gouvernement.

On a le cas par exemple de William Leonard Moore, ufologue, qui a été accusé de faire de la désinformation.
Le 10 décembre 1988, il conteste : " Les rumeurs circulant à l'effet que je sois un agent du gouvernement ou expert en "désinformation" sont totalement fausses. En dépit de déclarations faites principalement par John Lear et d'autres associés avec lui, je ne suis pas sur les feuilles de paie du gouvernement des USA (ou de tout autre gouvernement). Pas plus que je n'ai apprécié aucune sorte de "position de contrôle" en ce qui concerne le récent documentaire télévisé Dissimulation OVNI ?... En direct ! " (Source www.rr0.org)

Cependant en juillet 1989, à la convention du MUFON de Las Végas, Moore donne une conférence de 2 h, où il reconnaît avoir collaboré avec le renseignement militaire du Connecticut pendant plusieurs années afin de pénétrer au sein de la connaissance militaire des ovnis. Il avoue avoir fait de la désinformation pour le gouvernement et diffuser de fausses informations telles les documents MJ (avec peut-être l'aide de Jaime Shandera) ou documents Aquarius, avec la complicité d'informateurs comme Robert Collins et Richard Doty.

L'affaire des documents du Majestic 12 montre tous les efforts déployés par les services de renseignements pour brouiller les pistes.
Ils ont tenté d'éparpiller des documents faisant allusion à la récupération d'engin et corps ET à Roswell ainsi que sur l'existence d'un groupe secret appelé "  Majestic 12 " qui serait au courant de tout.
L'analyse des documents montre beaucoup d'irrégularités et d'incohérences. De plus la signature apparaissant sur le mémorandum ne correspond pas exactement à celle du président Truman comme on a voulu nous faire croire.

" Tout l'art de la désinformation consiste à rendre le vrai faux et le faux vrai, de manière à susciter un état de confusion, provoquer des amalgames de manière à porte le discrédit sur certains éléments véridiques. "

L'objectif de tout cela est de déboussoler les ufologues afin qu'ils se concentrent sur des informations totalement fausses.
Je n'accorde personnellement pas une confiance totale à ce type de déclaration et à ce soi-disant groupe "occulte". Il y a de grandes chances qu'il s'agisse de pur désinformation avec pour seul but de nourrir les fantasmes.
Lire documents relatif au MJ-12.