Mise au point de la rédaction


Publié le 22/10/2013 par la rédaction d'Ovnis-Direct


Cet article constitue une mise au point concernant le traitement de l’information par la rédaction d’Ovnis-Direct.
 
Quelques reproches nous sont parvenus par rapport à certaines vidéos ou faits « banals » que nous nous sommes permis de répertorier.
 
La fonction première de ce site est de relater et analyser tout ce qui se rapporte de près ou de loin aux objets volants non identifiés et non à des engins d’origine extraterrestre dont nous ne connaissons jusqu’à présent guère l’existence.
 
Donc, il est normal parfois que nous publions des vidéos mettant en scène des phénomènes aérospatiaux non identifiés qui s’avèrent être par la suite des débris spatiaux, météorites, etc, et sur lesquelles nous ne nous avançons jamais en conjecture sans démonstrations sérieuses.
 
Il est important que l’opinion sache différencier tous ces phénomènes naturels et artificiels qui nous entourent. Si nous ne publions pas non plus les Fakes en les démontrants, certains internautes continuerons de se faire malmenés.

Il peut néanmoins arrivé que nous nous trompions. De ce fait, nos lecteurs ont la possibilité d'ajouter leurs avis sous les vidéos afin d'apporter des analyses pertinentes que nous prenons en compte.
 
Nous serions blâmables si dans le cas d'une vidéo complètement "bidon", nous tenterions de vous prouver le contraire !

L’objectif est justement de les classer dans la mesure du possible afin d’être inattaquables. Ainsi nous pourrions, même des années plus tard les consulter à des fins de comparaison par rapport à de nouveaux cas.
 
L’expérience en ufologie nous montre que c'est malheureusement à partir de feu de camp que des débunkers ou plaisantins arrivent à provoquer des incendies des années plus tard en se servant de faits insignifiants et brièvement relatés dans un passé lointain.

Donc si nous ne publions pas ces faits mineurs quel qu’ils soient à l’instant T en récupérant prudemment un maximum d’informations, ils pourraient par la suite se retourner contre nous et être dénaturés dans le but d’encourager la rumeur, la désinformation amplifiante et la spéculation pure. D’où certains incidents qu’on prête aujourd’hui à l’ufologie et qui n’ont jamais eu lieu. Par conséquent, je pense que le nettoyage doit s’effectuer au fur et à mesure, malgré l’énergie que cela requiert.
 
Si à l’époque de Roswell en 1947, il existait des "blogueurs" qui avaient récupéré et publié toutes les informations à leurs dispositions, on aurait peut-être jamais attendu les années 60 pour que ces faits soient relatés publiquement.
 
Autre exemple du fameux camion militaire traversant une ville américaine avec à son bord un avion de chasse recouvert d’une bâche devant les yeux de toute la population suspicieuse. Effectivement ce modèle ressemblait à une sorte de soucoupe. Supposons tout simplement que ce fait insignifiant ne soit pas relaté objectivement et sérieusement par aucun média, il suffit d'imaginer ce que des débunkers ou un farfelus peuvent monter comme scénarios à partir de témoignages basés sur la rumeur infondé.
 
Nous restons néanmoins massivement concentrés et mobilisés sur les faits majeurs qui méritent toute notre attention et qui nous intéressent dans notre quête de réponses sur ce phénoméne passionant mais aussi complétement déconcertant !