Mimétisme du phénomène ovni


Publié le 13/11/2013

Source : Joel Mesnard du magazine LDLN


Ci-dessous les formes répertoriées que le phénomène ovni a tendance à imiter. Il s'agit en général d'observations concernant lesquelles les témoins ont tout d'abord cru voir des choses conventionnelles et connues dans le ciel avant de constater des anomalies du point de vues comportementales et des modes d'apparitions. Ils étaient à l'origine certains de connaitre la nature de ce qu’on pourrait appelé des « faux appareils aériens » et " faux corps celestes", comme l’explique Jean Sider.
 
Rentrées atmosphériques de satellites (exemple de la vague du 5 novembre 1990)
 
Lune (quelques cas)
 
Nuages (quelques cas)
 
Avions (nombreux cas dans le Nord de l’Europe durant la vague des avions fantomes dans les années 30). C'est à dire que l'on observé des avions stationnaires mais qui ne ressemblaient pas complétement à des avions.
 
Missiles et Fusées (durant la vague des V1, V2 en suède en 46)
 
Dirigeables (vague de 1897 aux USA)

Trains ((vague de 1897 aux USA). Les journaux de l'époques écrivaient des locomotives volantes. (Corrélation avec la révolution industrielles).
 
Skytrackers (France entre 1990 et 2000)
 
Torchères de forages off-shore

Lanternes thaïlandaises
avec la fameuse vague de sphéres orange qui continue

Il existe un cas très important de montgolfières qui se déroula en France le 3 mars 2007 dans le département du 95 (Normandie) près de la frontière avec la Seine Maritime.

Depuis un élevage agricole de bovin, un homme et sa fille observent un objet lumineux d’un beau bleu (en forme de citron avec des hublots rectangulaire et des ronds blancs autour de l’engin) au-dessus de leur étable. Ils ont évoqué durant cette observation l’hypothèse de la montgolfière (sans nacelle) lorsque soudain ils entendent le bruit des bruleurs à gaz qu’on utilise pour chauffer les montgolfières l’objet se mit à prendre de l’altitude. Comme si le phénomène était connecté aux témoins au point de pouvoir se métamorphoser.

D’autre part, des spécialistes dans ce domaine ont confirmé qu’il était impossible pour une Montgolfière de naviguer la nuit du fait des restrictions imposées par la loi, des risques de collision ainsi que du fait qu’aucune assurance ne les couvre après le crépuscule.

Dans un autre contexte faisant parti de la phénoménologie des ovnis, "les phénoménes peuvent aussi prendre une autre forme factice relative à de grands anthropoïdes velus, mi-hommes, mi-singes mais qui ne se montrent qu'à un témoin dans certaines zones boisées inhospitaliéres" comme le souligne Jean Sider dans son exellent ouvrage "La grande mystification". Ces êtres ont aussi été observés lors d'apparition d'ovni.

Imaginez seulement la quantité de témoignages de ce types non répertoriés, par les agences de presses qui doivent qualifier tout cela complétement farfelus, les organismes spécialisés à qui ce phénomène de mimétisme est complètement étranger, et la majorité des témoins qui trouvent leurs observations absolument absurdes au point de n’oser témoigner ! 

Parasitage des rentrées atmosphériques par les ovnis


18 novembre 1882 => Angleterre : cométe
18 juillet 1967 => fusée porteuse de Cosmos 169)
12 décembre 1987 => USA : fusée soviétique indéterminée
5 novembre 1990 => 3em étage de la fusée russe Proton

Comportements et évolution du modus opérandi des ovnis


En 1946, 47 et 49, on constate que 65% des observations d’ovnis se produisaient le jour (sur 5601 cas sélectionnés en France et d’autres pays dans le cadre du Projet Ouragan). Les témoignages ont diminué au fil du temps et nous vivons actuellement une période d’observation nocturne avec des manifestations beaucoup plus discrètes ainsi que des caractéristiques mimétiques de plus en plus prononcées (imitation de lanternes thaï).
 
De septembre 1954 au début des années 1980, on observait des objets de types métalliques avec notamment de nombreux cas d’atterrissages au sol alors qu’aujourd’hui il n’en n’existe quasiment plus.

Par exemple en France, on note trois vagues d’observations d’ovnis en France :
 
Automne 1954 durant deux à trois mois
Milieu des années 1970 avec un pic en 1974
Soirée du 5 novembre 1990 qui dura quelques minutes (France, Suisse, Sud de l’Allemagne et Pologne)
31 Mars 1993 pendant la première quinzaine d’août 1998 (en particulier le 10 août)

Source : Joel Mesnard du magazine LDLN

Arthur Constance chercheur canadien publie un article où il révèle avoir fait plusieurs constats :

Nous possédons suffisamment d'observation depuis 1946 sans compter celles des siècles passés pour prouver la réalité non terrestre des ovnis.
 
- Les ovnis surgissent ou émergent sous diverses apparences et dimensions et ils peuvent changer de forme de taille de couleurs et de vitesse pendant qu'ils sont observés.
 
- Dans le même temps, ils peuvent être vus, mais pas photographiés ou être saisis sur pellicule sans pour autant avoir été aperçus.
 
- Ils peuvent se matérialiser et se dématérialiser pendant une observation.
 
- Une forme d'intelligence étrangère à notre monde peut les contrôler et les créatures autres que les êtres humains peuvent parfois les occuper.
 
-Ceux qui contrôlent les ovnis ont effectué des tentatives pour communiquer, mais je n'irai pas jusqu'à prétendre qu'elles ont été positives ou négatives.
 
 « Nous interprétons le Kosmos en terme de notre propre existence tridimensionnelle. Pour expliquer le Kosmos ou en totalité nous ne le faisons qu'on terme de nos habitudes humaines, de nos connaissances humaines, de nos faits humains, avec nos tendances à rejeter toujours les suggestions, expériences et donnes qui paraissent incohérentes avec les faits qui s'ajustent à votre propre champ limité d'observation.

Source :
Jean Sider dans son ouvrage "La grande mystification".