L'ultime vague de déclassification en Grande-Bretagne vient d’avoir lieu

Publié le 05/01/2018

La dernière série d’archives sur les ovnis vient d’être libérée par le gouvernement de Grande-Bretagne bien que certaines ambiguïtés demeurent.


Les représentants du gouvernement ont enfin terminé le processus décennal de déclassification des archives d’ovnis de la Grande-Bretagne, mais certains pensent qu'ils ont été délibérément rendus difficiles d'accès.
 
Rappelons que cette dernière vague de déclassification promise par le gouvernement britannique au sujet des ovnis a été mystérieusement retardée à plusieurs reprises.
 
Nick Pope, un ancien expert du ministère du bureau ovni du ministère de la Défense, émet des doutes sur cette divulgation, affirmant de surcroît que "les ufologues risqueraient d'être "irrités" par les questions soulevées par le fichier final."



Le ministère de la Défense a passé dix ans à publier des fichiers déclassifiés relatifs aux observations d’ovnis avant de terminer ce 1er janvier par la publication des trois derniers documents.

Cette dernière version complète le long processus de déclassification des X-Files britanniques par le gouvernement, des documents top-secret contenant des récits de témoins oculaires, des croquis et des rapports de police sur des observations d’ovnis entre les années 1970 et le début des années 2000.
 
Contrairement à la plupart des documents publiés antérieurement, ces derniers fichiers ne seront pas accessibles en ligne.

L’une des questions que l’on pourrait notamment se poser est de savoir pourquoi le gouvernement a attendu dix ans avant de publier ces dossiers ?

Nick POPE

Pourquoi avoir choisi la date du 1er janvier ?

N’ont-ils pas délibérément choisi le moment où le public était focalisé sur les fêtes de fin d’année pour espérer que cette déclassification passe inaperçue ?
 
Existe-t-il un lien entre cette déclassification et les récentes divulgations au sujet des travaux secrets du Pentagone ?

Certains peuvent également se poser la question de savoir si les documents britanniques, récemment déclassifiés, ont fait l’objet des investigations du Pentagone qui ont coûté 16 millions de livres aux États-Unis.

Surnommé le Programme avancé d'identification des menaces aérospatiales, le projet secret a duré cinq ans.



Pourquoi ces archives ne sont-elles pas disponibles en ligne ?

Contrairement aux fichiers précédemment déclassifiés, les trois derniers documents n'ont pas été numérisés.

Cela signifie que toute personne qui voudra les découvrir devra se rendre aux Archives nationales en personne, ou demander une copie de ces documents.

Bien qu’il soit improbable que les ufologues anglais soient rebutés par cela, il semble plus difficile pour les membres du public d'accéder à ces fichiers déclassifiés.

Nick Pope affirme : “Ces récentes révélations au Royaume-Uni et aux États-Unis montrent que quoi que vous pensiez au sujet des ovnis, certains gouvernements ont pris le sujet au sérieux."