L’ufologue Max Spiers a vomi deux litres de liquide noir avant sa mort


Max Spiers, âgé de 39 ans et originaire de Canterbury en Angleterre devait intervenir lors d’une conférence en Pologne en juillet 2016 au sujet de ovnis, avant d’être retrouvé mort quelques semaines auparavant à Varsovie.


Aucun membre de sa famille ne croit bien évidemment à la théorie de la mort naturelle et tous attendent des réponses à leurs questions.
 
Selon l’enquête, l’ufologue a vomi deux litres de liquide noir peu de temps avant sa mort.
 
Sa mort a été initialement qualifié de cause naturelle par les autorités polonaises.
 
Son corps a été rapatrié au Royaume-Uni, mais un examen post mortem à l’hôpital "QEQM" de Margate a été incapable de déterminer l’origine de sa mort.



De nombreux médias tels que le Washington Post ont mis en évidence les deux raisons à l’origine des soupçons des proches du défunt. Tout d’abord, en évoquant les causes de sa mort, ainsi qu’un étrange message envoyé à sa mère quelques mois plus tôt : « Ton garçon à des problèmes », « si quelque chose m’arrive, mène une enquête. »

Vanessa Bates sur la tombe de son fils


Vanessa Bates, professeur d’anglais et mère de Max Spiers, a ainsi fait part de ses soupçons dans une interview sur YouTube : « Il séjournait avec une femme qu’il connaissait depuis peu et elle m’a raconté la façon dont elle l’avait retrouvé mort sur le canapé. » Sa mère a également déclaré : « Je pense que Max s’est aventuré dans des endroits pas très nets et je redoute que quelqu’un souhaitait sa mort. »
 
Le Coroner Alan Blunsdon a expliqué à la cour être toujours dans l’attente d'un rapport des autorités polonaises.
 
Il espère aussi obtenir des fonds pour analyser l’ordinateur portable et le téléphone de Max Spiers.
 
« Je suis juste soulagé qu’enfin quelque chose se passe et qu’une enquête ait proprement lieu. »
 
L'enquête a été ajournée au 22 Février.