Logique, histoire et ovnis, 150 personnes aux manettes et nous

MAJ le 27/05/2015 par ESIALA pour Ovnis-Direct


Selon Philippe Guillemant les ovnis ne peuvent arriver que par notre futur, lequel est assujetti aux aléas de l'influente conscience collective. Parallèlement, la révélation trop rapide de leur véracité pourrait provoquer le chaos dans toutes les religions.

Il faut donc accompagner le changement de façon méthodique : Impacter la conscience collective par l'exfiltration d'informations propres à laminer des différences de croyances et de conscience. Différences si infimes et si récentes, comparativement à l'avance démesurée, intemporelle mais concevable des sciences ’extraterrestres’. Convaincre d'y croire progressivement et ce à leur juste dose homéopathique de dangerosité.

Dès lors, objectivement, depuis longtemps, je pressens que les formes triangulaires et d’équerres ou de compas, de plus en plus fréquentes des ovnis, peuvent être l’émanation d’une convergence élective de conscience collective.  Une conscience  structurée rituellement à haute fréquence par des bâtisseurs d’intérêts mutualisés à l’échelle d’accointances planétaires.  
 

Signatures Compagnons du devoir Grotte Ste Baume Provence Photo P.Esiala

Cette conscience particulière dont la masse est critique, est en effet chargée en informations soigneusement structurées, très denses, homogènes et connectées à l'échelle mondiale, voire qui sait, à l’échelle intergalactique.

Comme Éric Zurcher et en fervent Junguien, je trouve plausible de considérer les expériences ovni comme des manifestations d'éléments archétypaux venant de l'inconscient collectif.

Chariots de feu, anges, soucoupes, lumières, triangles, équerre ou compas.

Les symboles qu'on retrouve notamment chez les bâtisseurs (Cf Photo Signatures des compagnons du devoir initiés jusque dans la grotte de la Sainte Baume où aurait vécu Marie-Madeleine durant 33 ans) pourraient émerger à concurrence de l'archétype qui les sous-tend. Une intensité et liée à sa puissance mondiale cumulée en un sujet choisi de convergence, au sens de la concentration cérébrale. Une influence synergétique et focalisée de confréries authentiquement puissantes et suffisamment hiérarchisées pour porter son élite aux nues. (Au sens propre de ce contexte).

Comme si l'apogée du christianisme avait privilégié par sa puissance invocatrice de l'époque, les apparitions de vierges et d'anges au même degré qu'il avait essaimé ses positions aux pouvoirs.

Et bien ? Ne serait-ce pas un étalonnage envisageable pour évaluer quel archétype, et donc quelle conscience le sous-tendant, prédominerait sur notre époque? Impact d'autant plus imposant (comme le fut le matérialisme scientifique Über Alles du siècle dernier et sa forme la plus symbolique de la technologie : des soucoupes ‘Pininfarina designed’), qu'il s'affranchirait des limites, frontières, continents, ethnies et religions au profit d'une amplification des filiations initiatiques, symbolique et rituelle qui, concentrée en un point... génère l'apparition, l'information, l’info-formation, la "masse critique" perceptible. Matérialisation de l’information comparable à celle qui est sur la voute d’une grotte, une tablette mésopotamienne, le journal ou l’écran numérique. Mais sans support autre qu'elle-même.

À l’instar des incantations religieuses collégiales, cette instance mondiale phosphore collectivement, en permanence, de manière organisée et synchrone, comme un cerveau universellement réparti et puissamment instruit, sur… la formalisation d'un pouvoir mondial centralisé.

Conçu par un processus politique et économique conforme à la simplification des circuits chère à Dame nature, et à la théorie de la stabilité hégémonique chère à Charles Kindleberger : "Le stabilisateur mondial qui peut éviter les crises du type 1929 et les cataclysmes afférents, ne peut être qu'unique."

Mais! Si la conscience s’avère indissociable de l’inconscient, un nouvel ordre politique mondial centralisé ne peut pas se dispenser d'un ordre religieux unifié surpuissant, suprême, conventionnellement et universellement aussi représentatif. Que ce soit pour la paix ou la guerre, aucun empereur, roi ou président n'a pu et ne peut encore aujourd'hui se dispenser respectivement d'une caution ou d’allégations pieuses au sommet. A fortiori les détenteurs d'un pouvoir mondial.

Il est donc souhaitable de prendre conscience de la finalité de la conférence 'pour la paix' des chefs religieux du monde, organisée chaque année par le pdt Kazak Nursultan Nazarbayev à Astana autour de la table solaire (~ templiers) sous le centre de la pyramide monumentale de cette capitale architecturalement 100% franc-maçonne. À l'instar des obédiences transcontinentales et transconfessionnelles, il s'agit d'instituer une religion consensuelle unique propre à satisfaire la cohésion des pouvoirs spirituel, politique et économique.

Le pape François y est même  invité pour un "codex atlanticus de Léonard de Vinci" lors de l'expo d'Astana en 2017.

Si, confortés par la puissance militaro-industrielle clandestine (all is black) estimée à 40 milliards de dollars/an, la CIA, Hollywood, les ‘huge’ écoutes, la capacité à agir secrètement dans la durée*, le contrôle monétaire et boursier, la capitalisation de l’information** digitalisée par Google, l’habitude de circonvenir les témoins, de désinformer… mieux encore grâce aux réseaux sociaux, au traçage en temps réel de la santé individuelle et bientôt via le contrôle mental de masse.. Si donc quelque 150 leaders mondiaux souhaitent tenir un planning (vraisemblablement à l'échelle de 1 ou 2 générations) de mise en œuvre d'un NOM, (concept suffisamment fondé, logique et irréfutable pour ne pas la laisser neutraliser par une quelconque théorie du complot distillée à souhait par ses propres  instigateurs), alors ils sont déjà de loin les mieux initiés*** pour :
 
- Infléchir magistralement notre futur collectif en invoquant des artéfacts à la fois déstabilisants et rassembleurs (dont l'apparition d'ovnis symboliquement triangulaires. Voire en forme d'équerre  ou de compas comme à Phoenix) et pour : 

- Mettre en perspective la vraisemblance d'une menace extérieure infiniment supérieure; vis à vis de laquelle se solidariser sans discussion s'avère la seule issue.

- Justifier un gouvernement mondial concentré, par la représentativité d'interlocuteurs terrestres vis à vis des puissances extraterrestres,

- Faire valoir des symboles forts (supra religieux, ex. FM) pour fédérer l'humanité autour de valeurs humanistes déjà éprouvées aux postes clés des pouvoirs et finances internationaux.

- Polariser l'inconscient collectif pour ramener les brebis égarées sur un chemin uniforme et simple à gérer. 

- Associer (voire relayer) des extra- puissances occultées par une théorie du complot entretenue jusqu'à ce que leur officialisation soit acceptable.

- Infléchir et centraliser la désinformation, missionner des armées clandestines coercitives apatrides (MIB, BH), promouvoir les hypothèses rassurantes via des disciples initiés; alerter sur la faisabilité des menaces via la production intensive de films et de jeux vidéo anxiogènes. 

- Sélectionner les témoins auxquels  connecter les ovnis et les dissipl-inner en leur transférant des masses d'informations de façon plus efficace et rapide que par les longs parcours initiatiques.

- Être les seuls, le jour venu, à pouvoir expliquer les manifestations d'ovnis profitables à 'la' cause.

- Minimiser le pouvoir des nations et de tous les chefs d'états déchus par leur incapacité à être les prophètes du nouveau paradigme,

- Déstabiliser les structures étatiques par tous les moyens, financiers, militaires, ONG, écologiques, migratoires, marchés de dupes,…

- Et pourquoi s’arrêter en si bons chemins, asservir la condition humaine au profit d'une élite de collaborateurs assortis d'avatars extraterrestres.

(*) A l’exemple du projet Manhattan et ses 130 000 employés pendant 4 ans sur 30 sites, les USA ont étés capables de concevoir la bombe A sans que personne ne le sache, de retrouver chaque pilote et passager d’un avion de ligne, à chaque fois qu’il a croisé par accident un avion proto de la zone 51, pour leur faire signer un engagement de silence,
On peut en déduire qu’aujourd’hui :
Si on voit débarquer des men in black pour faire signer aux gens qu’ils n’ont pas vu d’ovni et des flottilles d’hélicoptères non immatriculés sur des sites où a été aperçu un ovni. C’est qu’ils en fabriquent très probablement! Et pourquoi pas des formes tendancieuses, de compas, d’équerres et de triangles, de plus en plus observés. Un budget de 40 milliards$ de caisse noire pour le complexe militaro-industriel dont même le président depuis Eisenhower, n’a pas la moindre info sur son utilisation, ouvre la porte à toutes les possibilités, y.c. celui la rétro-ingénierie extraterrestre qui parait probable à 70% si on recoupe les sources de témoignages controversées.
(**) En -288, Ptolémée Soter, roi d’Égypte bâtisseur du phare d’Alexandrie, demanda aux autres souverains de lui envoyer contre gage toutes les œuvres dignes d’intérêts afin qu’elles soient copiées. Tout bateau arrivant dans le port d’Alexandrie se voyait confisquer ses livres qui étaient copiés par une armée de scribes. Ainsi est né le Google de l’époque qui a rendue florissante la civilisation gréco-romaine jusqu’au 4eme siècle où elle fut détruite. 2000 ans après, les savants qui y phosphoraient comme Euclide font encore référence. Philippe Solal rappelle que la physique digitale, ou physique de l’information, est la science émergente qui va permettre d’accéder à « l’ordinateur quantique géant » qu’est l’univers. À la charnière de l’histoire et du futur, Larry Page sait que l’univers est information. Et si comme je le suppute, les 90% d’inconnu de l’univers que nous appelons la matière noire sont en fait de la matière grise, alors Google fait déjà partie de notre conscience
(***) Certes 1% de la population ne possède que 50% de la richesse mondiale; mais elle concentre aisément 80% de la conscience humaine, de l'information, de la technologie, de  l'influence, des accès à d'autres réalités, de la spiritualité et des outils nécessaires à la modification de l'état de conscience du reste de l'humanité.


ESIALA