Des lobbies trés puissants


Un constat  qui fait froid dans le dos


Et ce  n'est pas à cause  du dé-règlement climatique, encore que …
Alors  que  nous  laissions entendre ici-même  que tsunamis (tels  que Fukushima),  ouragans (tels  que Sandy ou Isaac), séismes (Haïti, Iran, Birmanie) ne seraient pas dûs uniquement à l'oeuvre de Dame Nature - cette  dernière pouvant être quelque peu aidée dans son œuvre par de véritables armes climatiques comme  HAARP (High-Frequency Active Auroral Research Program), gérées conjointement par l'US Air Force et l'US Navy -  la  liste  des groupes industriels, des sociétés financières « partenaires »  du projet et autres lobbies est  pour  le moins édifiante. Qui  sont-ils ? En tout  premier lieu,  Bae Systems  et Carlyle.Nunc sapien mauris, imperdiet ac pellentesque quis, facilisis non sapien. Maecenas congue vehicula mi, id luctus mi scelerisque nec. Cras viverra libero ut velit ullamcorper volutpat. Maecenas ut dolor eget ante interdum auctor quis sed nunc. Proin faucibus, mauris vitae molestie sodales, erat nisi rhoncus justo, in placerat turpis elit sed eros. Mauris molestie, justo et feugiat rutrum, arcu metus dapibus quam, sollicitudin tempus tortor dolor et nibh.

L'Iran frappé par deux violents séismes soupçonne les USA de jouer un peu trop de Haarp


Alors même que mi-juillet, un vice-président iranien, cité par l'agence Fars, affirmait que l'Occident était responsable de la sécheresse  qui frappe le sud de l'Iran dans le cadre de sa « guerre non déclarée » contre la République islamique, deux fortes secousses telluriques  ont secoué samedi après-midi à quelques minutes d'intervalle les régions d'Ahar et Varzeghan, situées dans le nord-ouest de l'Iran.

Mi-juillet, un vice-président iranien, cité par l'agence Fars, a ainsi affirmé que l'Occident était responsable de la sécheresse  qui frappe le sud de l'Iran dans le cadre de sa « guerre non déclarée » contre la République islamique.

En aout 2010, le très sérieux journal Ria Novosti, nous arrapelait d'ores et déjàa que les
Américains travaillent depusi quelques années sur la capacité de contrôler le climat dans diverses régions du monde. Cette technologie, développée dans le cadre du High-frequency Active Aural Research Program (HAARP), est capable de provoquer des phénomènes  tels que des sécheresses, des ouragans, des tremblements de terre et des inondations.
Andreï Arechev, l'auteur de l'article, indiquait par ailleurs que « du point de vue militaire, le projet HAARP  est une arme de destruction massive, un instrument d'expansion qui permet de déstabiliser sélectivement les systèmes écologiques et agricoles des pays et des régions ciblés. »

Source :
leblogfinance.com