Les mystérieux décès dans le milieu ufologique


Publié le 05/02/2014

(strange Mysteries and Unexplained stuff; Traduit par Annie Thériault, enquêteur AQU)

« J’ai décidé de traduire cet article pour vous le présenter ici car je trouvais le sujet très important à mes yeux et sur lequel je me pose bien des questions, et ce depuis mes débuts en ufologie active. »
 
Sourcecoolinterestingstuff.com
 

De nombreux chercheurs sur le phénomène ovni, qui ont travaillé sur ce sujet dans les années 1970 et 1980 sont décédés dans des circonstances mystérieuses et ont peut-être même été assassinés. Cette conclusion est issue d’un astronome amateur, un ancien conseiller du gouvernement américain Timothy Hood. Il a fait cette déclaration lors d’une conférence internationale à Amsterdam, consacrée à la recherche sur l’intelligence extraterrestre.

Cette déclaration est aussi vraie pour les personnes passionnées par les objets volants non identifiés, les chercheurs qui ont essayé de trouver une vie extraterrestre, y compris ceux œuvrant dans l’astrophysique professionnelle. Cette conclusion provient d’une étude du sujet qui a duré près de 30 ans.

Le célèbre astronome américain Morris K. Jessup, dont les livres sur la vie intelligente au-delà de la Terre sont devenus des best-sellers s’est suicidé. Il a mis fin à sa vie en installant un tuyau sur le pot d’échappement de sa voiture allant vers l’intérieur de l’habitacle, puis il a verrouillé les portes, a mis le contact et démarré le véhicule.

Le professeur James Edward McDonald, qui a servi pendant de nombreuses années à la tête de l’Institute of Atmospheric Physics of the Earth and studied unidentified aerospace objects, s’est quant à lui, tiré une balle dans la tête.

Edward J. Ruppelt, qui a dirigé un projet sur l’étude des objets volants non identifiés dans le ciel des États-Unis, est décédé d’une crise cardiovasculaire à l’âge de 37 ans.

Le 5 novembre 2001, William Milton Cooper, un célèbre chercheur sur les ovnis qui a accusé à plusieurs reprises le gouvernement américain de cacher la vérité sur les ovnis, a été assassiné par la police à son domicile. Cooper, souffrait clairement d’une dépression, il délirait et vivait alors à Yeager (Arizona). Il a acheté plusieurs armes pour créer des unités pour lutter contre un gouvernement secret qu’il disait dirigé par des Aliens.

Avant l’incident, la police a déclaré que Cooper avait menacé des résidents inoffensifs, croyant apparemment, qu’ils le poursuivaient sur instruction des autorités. La police a encerclé le ranch où il habitait. Il a dit « que quiconque oserait franchir le seuil de sa propriété privée serait tué », mais la police a ignoré cet avertissement. Ne tenant pas compte de cette injonction, un policier s’est avancé et a été grièvement blessé, tandis que l’autre a dû tirer sur le chercheur par auto- défense.

À noter la fameuse « Sheldon list » du célèbre écrivain américain Sidney Sheldon, qui a travaillé sur le roman « The End of the World », qui a attiré l’attention du public sur une série de morts mystérieuses au sein de spécialistes britanniques travaillant au développement d’armes spatiales.

En octobre de 1986, professeur Arshad Sharif s’est suicidé en attachant l’extrémité d’une corde à un arbre, faisant une boucle à l’autre extrémité, en y mettant sa tête et a ensuite démarré sa voiture à toute vitesse.

Quelques jours plus tard, un autre professeur Londonien, Vimal Dazibay, a sauté la tête la première du pont de Bristol. Arshad Sharif et Vimal Dazibay travaillaient au développement d’armes électroniques pour un programme du gouvernement anglais, similaire au projet américain « Star Wars ».

En janvier 1987, un autre scientifique, Avtar Singh-Guide, a disparu et on l’a par la suite déclaré « décédé ».

En février 1987, Peter Pippel a été écrasé par sa voiture dans son garage.

En mars 1987, David Sands s’est suicidé en lançant sa voiture sur un bâtiment.

En avril 1987, quatre développeurs de programmes spatiaux sont morts : Mark Wiesner s’est pendu, Stuart Gooding a été victime d’un assassinat, David Greenhalgh est tombé d’un pont et Shani Warren est mort noyé. En mai de la même année, Michael Baker s’est tué dans un accident de voiture.

En un temps relativement court, 25 personnes qui ont travaillé dans le domaine de l’espace sont mortes pour des raisons diverses. Sidney Sheldon, qui a découvert ce phénomène tragique, a pensé sérieusement que cela avait un lien avec les extraterrestres.

Selon Timothy Hood, ces décès n’étaient pas accidentels, mais plutôt, l’œuvre des services spéciaux qui auraient éliminé ces experts parce qu’ils en savaient trop !

Dans les années 1970 et 1980 aux États-Unis, il y avait des programmes secrets de recherche sur les OVNIS tels que le «Le projet Blue Book», «Aquarius», «Area 51» «Majestic 12 », et le «GEIPAN». Bien que les données officielles montrent que la plupart de ces projets sont maintenant inactifs, de nombreux théoriciens de la conspiration en doutent. Aujourd’hui, beaucoup de «matières à sensation» apparaissent dans les médias dont le but est de convaincre le public que le gouvernement américain cache la vérité sur le contact humain avec les Aliens.

Peut-être qu’il n’y a aucun lien à faire avec les Aliens, mais plutôt avec des secrets militaires ou des faits falsifiés. Mais en tout cas, l’intrigue reste et l’idée d’avoir des contacts avec d’autres civilisations continue de faire peur tout en demeurant tout de même excitante.

Source : Pravada.RU
Article sur coolinterestingstuff.com

Conclusion :

« Je crois que nous devons savoir qu’il y a une corrélation entre les incidents qui sont soient mortels ou soit menaçant qu’on vécut plusieurs enquêteurs et chercheurs dans le domaine de l’ufologie et des disciplines connexes. »

(Annie Thériault)