Le ministère de la Défense britannique a menti au Parlement sur les ovnis

ovnis 2018

Publié le 22/12/2017

Le ministère de la Défense britannique a "induit le Parlement en erreur au sujet des ovnis", selon un ex-initié.


Le ministère de la Défense (MoD) a refusé de nier les affirmations selon lesquelles il avait induit le Parlement en erreur à propos des recherches qu'il menait sur l'existence d'extraterrestres et d'ovnis.

Le média Express.co.uk a demandé au ministère de répondre aux demandes formulées par un ancien agent qui a enquêté sur les phénomènes pour le compte du département jusqu'en 2009.

Nick Pope travaillait au sein de la division MoD chargée d'examiner la menace potentielle que représentaient les ovnis pour le Royaume-Uni. Il s'est prononcé après que le Département américain de la Défense ait mené une étude secrète sur la menace des ovnis entre 2007 à 2012.

M. Pope a déclaré à Express.co.uk : “Il s’agit d’une révélation extraordinaire, notamment parce qu'elle contredit directement les nombreuses déclarations que le gouvernement américain a déjà réalisées lorsqu'il a été interrogé sur ce sujet.”

“Cela reflète précisément ma propre expérience sur ce sujet intrigant, mais frustrant.”
"Comme nos collègues américains, nous avons aussi nié, même au parlement, que nous menions des études secrètes sur le phénomène OVNI."

"Nous avons systématiquement minimisé notre intérêt ainsi que nos activités au ministère de la Défense."

Ses commentaires ont été transmis au ministère de la Défense, en lui indiquant que le ministère acceptait que le Parlement ait été induit en erreur.

Un porte-parole du ministère de la Défense n'a pas rejeté les affirmations de M. Pope.

Il a répondu : "Nous ne commenterons pas ceci."

Cependant, le porte-parole a expliqué qu'il n'y avait aucune menace identifiée au Royaume-Uni depuis plus de 50 ans.

Le bureau des ovnis a fermé ses portes en 2009 après avoir été considéré comme ne servant aucun objectif de défense et détournant le personnel d'un travail plus important.