Le gouvernement japonais nie l’existence des ovnis


Publié le 02/04/2015

Gen Nakatani, homme politique japonais et ministre de la Défense depuis le 24 décembre 2014 dans le gouvernement Abe III, répondait à une question précise du député Antonio Inoki, ancien catcheur japonais et véritable icône en son pays.

Celui-ci posa la question de savoir si des aéronefs avaient déjà été mobilisés pour intercepter des visiteurs extraterrestres et « si des études (en eux) étaient en cours à ce sujet ».

Nakatani a rétorqué : « Quand les forces d'auto-défense (FAD) détectent la présence d'un objet volant non identifié dans le ciel japonais, elles envoient si nécessaire des avions de chasse pour vérifier » avant de poursuivre : « Les soldats trouvent parfois des oiseaux ou des objets volants autres que des avions, mais à ma connaissance, il n'a jamais été découvert d'Ovni venu d'un autre endroit que la Terre ».


En 2007 déjà, le Conseil des ministres avait adopté une résolution dans laquelle il ne « confirmait pas l'existence d'Ovni ».
 
M. Nobutaka Machimura, secrétaire en chef du Cabinet à l'époque, a tout de même déclaré : « Personnellement, je suis absolument convaincu qu'ils existent. »
 
A l’époque ministre de la Défense, Shigeru Ishiba, a également déclaré que selon lui il n’y avait « aucune raison de nier le fait que les ovnis puissent être contrôlées par des formes de vie exotiques. »