Le CEFAA chilien s’exprime sur l’ovni de Tarapaca



En avril 2013, 35 travailleurs et des professionnels de la mine de Collahuasi, situés à 4300 mètres au-dessus du niveau de la mer, dans la région de Tarapaca, ont vu et photographié un disque argenté qui serait resté visible pendant environ deux heures à environ 600 mètres d'altitude, alors que les conditions météorologiques étaient idéales, à la mi-avril 2013.
 
« Il s’agissait d’un disque d'argent, d'environ 5 à 10 mètres de diamètre, qui effectuait des déplacements verticaux et horizontaux qu'aucun avion n’est capable de réaliser, mais qui semblait suivre un plan de vol prédéterminé », a déclaré l’ancien générale Efe Ricardo Bermúdez, directeur du CEFAA, organisme officiel de l'État dont est en charge l’ancien générale Bermudez et qui a pour mission de recueillir, analyser et étudier scientifiquement tous les rapports d’ovnis.


La mine de cuivre de Collahuasi est à ciel ouvert et située dans la région de Tarapacá au Chili. Elle serait la quatrième plus grande mine de cuivre au monde. Elle est détenue à 44 % par Xstrata, à 44 % par Anglo American et à 12 % par un consortium japonais.
 


Notons encore une fois le rapport indirect et symbolique entre les ovnis, les sites sensibles, l'énergie et l'écologie...
 
Les experts du CEFAA ont déclaré « Il n'y a pas de phénomène météorologique ou de quelconque objet conçu par l'homme.»


Jose Lay du CEFAA déclare : «Les gens de cette région sont bien conscients de la présence et de l'existence de drones et savent les différencier »… « Les entreprises de pêche utilisent des drones. Ce n’était certainement pas un drone. »
 
« L’image a été analysée par un météorologue qui a écarté l’hypothèse d’un nuage lenticulaire.
 
« Un autre expert en analyse d'images a conclu que les photos correspondaient à un objet qui n'avait pas pu être identifié. »