Le Bundestag va déclassifier un rapport sur les ovnis et les extraterrestres


Leipzig (Allemagne) - Après des années de tractations judiciaires, la cour suprême administrative et fédérale d'Allemagne oblige le Parlement allemand, le Bundestag, à libérer et rendre accessibles au public un rapport sur « la recherche de la vie extraterrestre et la mise en œuvre de la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU concernant les observations d’objets volants non identifiés et formes de vie extraterrestre » (A/33/426 ») rédigé par Karl-Theodor zu Guttenberg du service scientifique du Bundestag. Le Freedom of Information Act a été invoqué.

Guttenberg, ancien ministre de la défense allemand, avait utilisé des documents confidentiels pour réaliser sa thèse de doctorat avant d’être révoqué par l'Université de Bayreuth.

La Résolution 33/426 de l'Assemblée Générale de l'ONU, adoptée le 18 décembre 1978, « invite les États membres concernés à prendre les dispositions appropriées pour coordonner au plan national les recherches scientifiques et les enquêtes sur la vie extraterrestre, y compris les Objets volants non identifiés (Ovnis), et à informer le Secrétaire-Général des observations, recherches et évaluations de telles activités. »

bundestag ovni
Fig.1 : Page de titre rédigée par le service scientifique du Bundestag en Allemagne WD 8-3000 - 104/2009. Copyright: Bundestag allemand.
Copyright: Bundestag allemand

De nombreux pays comme la France, le Royaume-Uni, le Mexique, le Brésil ou le Chili ont joué le jeu de la déclassification de documents sur les ovnis durant ces dernières années et il ne restait donc plus que l’Allemagne.

Jusqu'à présent, le Bundestag a toujours interdit au public l'accès à ces documents. Ce nouveau jugement rendu par le tribunal qui a statué le 25 juin 2015 est une étape importante pour les ufologues allemands, mais aussi dans le cadre d’une éventuelle divulgation à l’échelle mondiale.



Le Bundestag avait déjà rejeté deux demandes précédentes à l’initiative de députés anonyme et de journalistes.

L’un des motifs évoqués à l’époque était la violation de droit d’auteur à cause l’affaire Guttenberg.


En 2010, l'initiative allemande de Robert Fleischer, du mouvement Exopolitique (Exopolitic.org), pour la déclassification de documents sur les ovnis est restée vaine.

Frank Reitemeyer dont l’accès à des documents sensibles a été refusé par l'administration du Bundestag, a aussi saisi un tribunal sans pouvoir obtenir gain de cause. Le procès est passé par toutes les instances et l'administration du Bundestag a même fait appelle un grand cabinet d'avocats pour se défendre.

De gauche à droite : Gordon Cooper, Jacques Vallée, Claude Poher, J. Allen Hynek, Sir Eric Gairy - Premier Ministre de la Grenade, le Secrétaire-Général de l'ONU - Kurt Waldheim. A droite : David Saunders.

Rappelons que fin novembre 1978, la Commission politique spéciale de l'Assemblée Générale des Nations-Unies s'était réunie durant plusieurs jours afin d'envisager la mise en place d'une agence ou d'un département "pour entreprendre, superviser et diffuser les résultats des recherches sur les Ovnis et les phénomènes associés."

La Commission avait invité  à cet effet le Dr. J. Allen Hynek, Stanton T. Friedman, le Dr. Jacques Vallée, l'astronaute Gordon Cooper et le Lieutenant-Colonel Lawrence Coyne, dont l'hélicoptère de type Huey avait été malmené par un Ovni au-dessus de l'Ohio, en 1973, malgré tous les efforts de l'équipage pour en reprendre le contrôle.

Le Dr. Hynek, s'exprimant au nom de nombreux collègues scientifiques, avait pris la parole en remarquant le courage de ce petit pays qu’est Saint-Marin et qui avait osé aborder le sujet Ovni au sein des Nations-Unies et "s'avancer là où d'autres nations plus puissantes craignaient de s'engager".

La Résolution 33/426, décidant d'établir une telle agence, fut adoptée le 18 décembre 1978.

Mais les nations plus puissantes qui siégeaient à la Commission politique spéciale s'étaient ensuite assuré que cette initiative historique ne soit pas véritablement suivie d'action.

En savoir plus sur la résolution 33/426 sur le site OVNIS-USA.