L’AFFAIRE XAVIER S.

Un message à transmettre à l’Humanité
(Un immense triangle noir au-dessus de Nantes)

Publié par Daniel Robin, président de l’association Ovni Investigation et rédacteur pour Ovnis-Direct

Nous ne pourrons vraiment progresser dans l’étude du phénomène ovni que si nous nous attachons à étudier de la manière la plus exhaustive possible les récits des témoins. C’est un point essentiel qui est à la base des recherches qui sont menées au sein de l’association Ovni Investigation (associée à Ovnis-Direct). L’affaire qui fait l’objet de cet article offre justement l’occasion de mettre à l’épreuve cette méthode de travail qui est centrée sur l’investigation de terrain et l’analyse scientifique. C’est un cas exceptionnel que je livre aujourd’hui, non seulement à un large public intéressé par l’énigme des ovnis, mais aussi aux chercheurs avertis et chevronnés qui ont longuement travaillé sur ce sujet. Les conclusions de notre enquête sont à la fois étonnantes et stimulantes. Elles sont l’occasion de formuler de nouvelles questions et hypothèses sur les intentions et les buts poursuivis par nos visiteurs extraterrestres. Mon sentiment personnel au terme de cette enquête, est que nous ne sommes qu’au tout début de révélations extraordinaires qui, d’une façon ou d’une autre, concernent l’avenir de l’espèce humaine.



.1) Une immense boule blanche à l’horizon.

Le samedi 27 août 2016 à 23h45 dans la banlieue nantaise (quartier Chantenay), Monsieur Xavier S. (le témoin préfère garder l’anonymat en raison de son activité professionnelle sensible) observe depuis sa fenêtre (Xavier habite au 7e étage d’un immeuble) une énorme boule blanche dont l’éclat faisait penser à celui d’un arc électrique lumineux.
 
D’après le témoin, « c’était une belle nuit chaude et étoilée avec seulement quelques filets de nuages épars dans le ciel ». La Lune n’était pas visible.
 
Xavier regardait la télévision assis sur son canapé. Soudain, il tourne la tête en direction du pont de Cheviré (boulevard périphérique) situé au loin dans l’axe de sa fenêtre. Xavier a une vue dégagée sur l’aéroport de Nantes Atlantique qui est situé sur les territoires des communes de Bouguenais et de Saint-Aignan-Grandlieu au sud-ouest de Nantes, et une vue sur le pont de Cheviré.

Voici comment le témoin décrit la scène : « je me suis levé d’un bond pour me tenir droit devant la fenêtre, les yeux fixés sur cette boule blanche lumineuse dont l’éclat faisait penser à celui d’un arc électrique. Cette boule blanche devait être absolument gigantesque puisque lorsque je l’ai vu pour la première fois elle devait se trouver à environ 5 kilomètres de distance d’où j’habite (+ ou - au-dessus de Bouguenais). J’ai eu peur, car j’ai pensé que cette boule lumineuse volait beaucoup trop bas sur l’horizon et son vol ne correspondait pas au trajet habituel emprunté par les avions ».

Un fait troublant accompagne cette observation initiale. En effet, Xavier a ressenti une sorte d’"appel intérieur" alors qu’il était assis sur son canapé en train de regarder la télévision.

Je cite son témoignage : « J’ai ressenti comme un appel puissant auquel il était impossible d’échapper. J’ai bondi d’un coup et je me suis dirigé vers la fenêtre. Alors j’ai vu cette énorme boule blanche qui semblait s’avancer vers moi. Tout de suite j’ai eu peur, car la boule grossissait et volait trop bas au-dessus de l’horizon. J’ai pensé que si elle continuait à se déplacer dans ma direction elle allait rapidement s’écraser au sol ».

Ci-dessus : Opération de soudage à l’arc. La vive lumière émise par l’arc est riche en ultraviolet. L’opérateur doit se protéger à la fois de l’éblouissement et du rayonnement UV, très nocif. C’est ce type de lumière ayant la forme d’une boule que Xavier a vu au tout début de son observation. La mention faite par le témoin d’une lumière ressemblant à un arc électrique peut nous aider à comprendre la technologie utilisée par l’ovni. La formation d’un arc électrique est un phénomène très complexe. L’arc se crée par une ionisation du milieu isolant. Un arc électrique cause de fortes perturbations électromagnétiques dans son environnement.

.2) La boule blanche se transforme en triangle.

Selon Xavier, à hauteur du pont de Cheviré, la boule blanche s’est soudain transformée en trois cercles blancs disposés à égale distance les uns des autres "en une sorte de morphing" dira le témoin.

Voici ce que dit Xavier à propos du triangle : «  le triangle me donnait l’impression de planer, de glisser rapidement sur l’air sans aucun effort. J’étais curieux et impressionné par le phénomène qui apparaissait devant moi à environ 2 km. J’avais pris soin d’ouvrir en grand la fenêtre (qui était seulement entr’ouverte) pour mieux voir et écouter. Excité, je me suis précipité dans l’entrée de mon appartement pour prendre mon téléphone portable avec l’intention de prendre quelques photos de la scène. Revenu à la fenêtre, j’ai levé la tête, et j’ai vu à quelques centaines de mètres de moi (selon un angle de 47° environ) un immense triangle noir. J’ai pu observer l’engin avec précision. Il volait majestueusement sans faire de bruit. Les bords de l’engin étaient nets et « propres». Émerveillé, je me souviens avoir prononcé à haute voix : oh pu… un ovni ! Ce sont les seules paroles que j’ai prononcées pendant toute mon observation. Dans le ciel, juste devant moi, avançait un immense triangle noir. L’engin était légèrement incliné, si bien que je ne pouvais pas distinguer sa partie supérieure. Il se trouve que les avions, après avoir décollé de l’aéroport de Nantes Atlantique, se trouvent près de l’endroit où je voyais l’ovni si bien qu’approximativement, je peux dire qu’il mesurait environ 60 mètres de côté. Il se déplaçait dans un silence total. Le triangle a poursuivi son vol en effectuant une légère courbe pour passer finalement juste au-dessus de moi et de mon immeuble à une altitude que j’estime à environ 250 mètres ». J’ai constaté qu’il cachait un mince filet de nuage situé au-dessus de moi. Xavier a estimé la vitesse de déplacement du triangle à environ une fois et demie celle d’un avion long-courrier.
 
Voici comment il décrit le triangle : « Je peux le décrire précisément. Il avait une forme triangulaire et une lumière ronde à chaque extrémité. Il avait aussi un petit carré lumineux au centre avec d’autres lumières plus petites qui constellaient la partie inférieure de l’engin. Il avait un vol intelligent et se déplaçait rapidement. Je vois des avions tous les jours dans le ciel en face de chez moi. Ils décollent et atterrissent et je peux certifier que cet objet ne ressemblait à rien de connu pour moi. Dès que je l’ai vu avec suffisamment de détails, j’ai tout de suite pensé à un ovni. Au-dessus de moi, je peux certifier que le triangle n’était pas très haut puisqu’il cachait sur sa droite un mince filet de nuage. Le triangle se détachait sur la couleur du ciel si bien que je pouvais en délimiter avec précision les contours. Il me semblait qu’il avait une couleur noire très particulière (inconnue sur terre). Un couleur très différente de celle du ciel ».
 
Un fait curieux a été noté par Xavier. Le triangle semblait avoir ralenti lors de son passage à la verticale de sa fenêtre. Si sa vitesse avait été constante, son survol aurait dû être plus rapide. Mais le témoin est formel, il est passé lentement au-dessus de lui. Il est même possible, mais le ce n’est qu’une impression, que le triangle ait adopté une position stationnaire pendant un court instant. Selon Xavier, le comportement du triangle semblait indiquer qu’il était venu spécialement pour lui.

.3) Position du témoin.

Monsieur Xavier S. - qui souhaite garder l’anonymat - nous a cependant communiqué sa position exacte au moment de son observation. Il habite à Nantes, rue des sables d’Olonne, dans un quartier situé à l’ouest du centre-ville (nous ne dévoilerons pas le numéro de la rue).

En ouvrant sa fenêtre, il a une vue qui se prolonge vers le pont de Cheviré sur lequel passe le boulevard périphérique et au loin, sur l’aéroport de Nantes Atlantique qui est situé sur les territoires des communes de Bouguenais et de Saint-Aignan-Grandlieu au sud-ouest. L’endroit où est apparue la boule blanche très lumineuse se trouve à 6 km environ de la position du témoin. Les pistes de l’aéroport de Nantes Atlantiques sont situées à 2,4 km du lieu d’apparition de la boule blanche lumineuse (première partie de l’observation). 

Ci-dessus : position du témoin en haut à droite de la carte, et position de la boule blanche lumineuse en bas à gauche. La ligne en pointillé jaune indique l’axe de vision du témoin au début de son observation (reconstitution à partir de Google Earth).

Ci-dessus : position du témoin en haut à droite de la carte. La ligne en pointillé jaune indique la trajectoire du triangle noir se dirigeant vers la position du témoin. En bas à gauche, le pont de Cheviré (reconstitution à partir de Google Earth). A noter que le triangle a survolé une zone de la ville très peuplée principalement constituée de maisons individuelles. Il est aussi passé au-dessus du pont de Cheviré. À noter que selon le témoin le triangle ne se déplaçait en ligne droite, mais suivait une trajectoire légèrement, courbe.

.4) Paralysé et observé.

Ayant récupéré son téléphone portable avec l’intention de photographier le triangle, Xavier constate qu’il est dans « l’incapacité mentale d’essayer d’actionner son appareil. Dès que j’ai exprimé en moi-même la volonté de prendre une photo, j’ai aussitôt ressenti dans ma tête un mal insupportable, profond et étrange. C’était comme une sorte de nausée. En plus du malaise inexplicable, il y avait une sorte de mur invisible qui m’empêchait de tendre le bras vers l’extérieur pour faire ma photo. Bien que paralysé, je n’avais plus qu’une idée en tête : ne pas perdre des yeux le vaisseau, ne serait-ce qu’une seule seconde ».

Juste à l’instant où le triangle passe au-dessus de l’immeuble de Xavier il est « persuadé que les visiteurs me voyaient en train de les regarder (tout au moins observer à distance leur vaisseau). Je me sentais observé et j’ai ressenti de la peur. Ce n’était pas une peur panique, mais une sorte de crainte, celle - entre autres - de trop me pencher au-dehors, sur le rebord de la fenêtre, pour mieux voir le vaisseau. J’ai aussi pensé que je pourrais recevoir un rayon lumineux provenant de l’engin, ou pire encore que je pouvais basculer par la fenêtre du 7e étage. Je me cramponnais sur le rebord de la fenêtre. Le silence était total, c’est-à-dire que le vaisseau lui-même était totalement silencieux et qu’il n’y avait plus aucun bruit extérieur. Tous les bruits lointains de la ville, ceux de la turbine-chauffage qui tournait en permanence sur le toit, la télévision qui était allumée, tous ces bruits familiers s’étaient comme évanouis. C’est à ce moment précis, lorsque j’ai éprouvé de la crainte, que j’ai reçu par télépathie un message clair provenant du vaisseau ».

Ci-dessus : dessin du triangle effectué par Xavier S (reproduit avec son autorisation). Légende en haut du dessin au-dessus du triangle : « ronds plats lumineux ; ni concaves ; ni convexes ; lumière blanche d’intensité égale remplissant tous les ronds ; lumière non éblouissante sans aucun halo lumineux ». Légende en bas à gauche du triangle : « carré lumineux orangé et strié (moins lumineux que les trois ronds) et placé en plein centre ». Légende en bas à droite du triangle : « points lumineux multicolores (beaucoup moins lumineux que les trois ronds et le carré) ». Dimensions du triangle : 60 mètres pour chaque côté. Sens du vol : pointe en avant.

Ci-dessus : reconstitution faite par le témoin à partir d’une photo prise de sa fenêtre. On voit le triangle qui se rapproche de sa position avec en haut à gauche un avion de ligne qui passe dans le ciel. La vitesse de l’avion lui a fourni une indication (très relative) de la vitesse du triangle. Le témoin précise que pendant son vol le triangle a effectué une légère courbe.

Ci-dessus : reconstitution faite par le témoin à partir d’une photo prise de sa fenêtre. Le triangle est à la verticale de son immeuble à une hauteur évaluée à 250 mètres. Xavier a alors tout le loisir d’examiner la structure et les détails de la partie inférieure de l’engin. Juste à l’instant où le triangle passe au-dessus de son immeuble Xavier à la sensation d’être observé. Voici comment il décrit la scène « Le silence était total, c’est-à-dire que le vaisseau lui-même était totalement silencieux et qu’il n’y avait plus aucun bruit extérieur. Tous les bruits lointains de la ville, ceux de la turbine-chauffage qui tournait en permanence sur le toit, la télévision qui était allumée, tous ces bruits familiers s’étaient comme évanouis. C’est à ce moment précis, lorsque j’ai éprouvé de la crainte, que j’ai reçu par télépathie un message clair provenant du vaisseau ». D’après le témoin, le triangle aurait adopté une position stationnaire pendant un court instant.  

.5) Le message.

Ce que va nous dire maintenant Xavier est à la fois très étrange et déroutant. Je l’ai contacté plusieurs fois par téléphone et nous avons eu de longues conversations ensemble. Jamais il n’a varié dans son récit. Ce qu’il m’a confié, et je sentais qu’il était profondément bouleversé par son expérience, ne concerne pas que lui, mais peut-être l’Humanité dans son ensemble. Il en est en tout cas persuadé. 
 
Donc, lorsque Xavier est à sa fenêtre, incapable de faire le moindre mouvement. Il se sait observé par l’immense triangle qui est juste au-dessus de lui. C’est alors qu’il capte de façon « télépathique » - selon sa propre expression - le message suivant en trois parties distinctes :

« PACIFIQUE, NOUS SOMMES PACIFIQUES.
N’AYEZ PAS PEUR.
NOUS VIENDRONS VOUS VOIR ENCORE PLUS SOUVENT ».

 Voici comment Xavier décrit ce qu’il ressent : « Le message est venu avec une force implacable dans mon esprit. C’était comme une voix masculine naturelle, non synthétique, impérieuse, mais douce et rassurante. Le message que j’ai reçu était clair et rassurant. Il semblait s’adresser autant à moi qu’à tous les êtres humains de cette planète. Il semblait aussi vouloir dire qu’il fallait que je transmette ce message au plus grand nombre de personnes possible. C’est d’ailleurs ce que j’essaye de faire depuis en faisant le récit de mon expérience à des personnes connues ou inconnues. J’ai bien senti que la partie du message qui dit :

« NOUS VIENDRONS VOUS VOIR ENCORE PLUS SOUVENT »
 
ne signifiait pas un débarquement proche sur terre des visiteurs, mais qu’ils viendraient plus souvent à l’avenir pour nous observer. En venant plus souvent, ils avaient sans doute l’intention de soulever un peu plus le voile de mystère qui entoure ces vaisseaux étrangers. Il fallait pour le moment que nous nous contentions ce ces apparitions furtives, mais je suis persuadé que nous devrions nous attendre à d’autres apparitions de triangles au-dessus de nos villes ». 

Xavier se souvient que le vaisseau dégageait une « puissance psychique » inimaginable. Il sentait que cette force psychique était irrésistible. Cette impression l’a profondément marquée.

.6) "Il n’est venu que pour moi".

Lors de nos entretiens, Xavier a toujours insisté sur le fait que le message qu’il avait reçu était apaisant. Il dit en effet que « dès la réception de ce message, je me suis senti rassuré. J’ai poursuivi du regard autant qu’il m’était possible le déplacement du vaisseau triangulaire. Finalement, il a disparu au-dessus du toit de mon immeuble. Dès qu’il est sorti de mon champ de vision, je me suis senti redevenir moi-même (Xavier insiste sur ce ressenti intérieur). Ensuite, j’ai tout de suite retrouvé les bruits familiers de la ville, ceux de la turbine sur le toit et de la télévision qui était restée allumée. J’étais aussi très étonné d’entendre les voisins qui continuaient à discuter tranquillement à environ 5 mètres de ma fenêtre. Je me demandais pourquoi ils n’avaient pas vu la grosse boule lumineuse à l’horizon et le triangle passé juste au-dessus de l’immeuble ? J’ai alors ressenti une sorte de tristesse et d’abattement. J’ai compris que cette tristesse et cet abattement provenaient du fait que j’étais revenu brutalement à ma condition humaine ordinaire et que j’aurais voulu avoir plus de messages télépathiques de la part des visiteurs. J’étais frustré. Cependant, malgré ma tristesse et mon abattement, j’ai éprouvé en même temps une sorte d’excitation à l’idée que j’allais pouvoir partager mon expérience avec d’autres personnes qui avaient probablement été témoin de la scène. Mais les jours suivants je devais déchanter. Quel ne fut pas en effet mon désarroi en voyant que les personnes à qui je me confiais n’avaient rien vu et n’étaient pas du tout prêtes à entendre mon histoire. Je me sentais seul et incompris. J’ai alors pensé que j’avais été le seul témoin de la boule lumineuse et du triangle. J’étais peut-être le seul témoin de cette scène extraordinaire qui s’était déroulée au-dessus de la ville Nantes qui compte presque 300.000 habitants. Bien que cela soit difficile à admettre, j’en ai pris aujourd’hui mon parti ».
 
Xavier S. m’a confié qu’il a fait une déposition à la gendarmerie de Bouguenais le lundi 29 août au matin. Apparemment il était le seul à avoir vu la boule lumineuse et le triangle. Dans un premier temps, les gendarmes de Bouguenais qui l’ont reçu ne savaient pas quel document utiliser pour enregistrer son témoignage. Puis l’un d’eux, qui connaissait sans doute la procédure à suivre dans ce genre d’affaire, enregistra son récit sur un formulaire qui comportait trois exemplaires : un exemplaire pour le GEIPAN (Le Groupe d’Etudes et d’Information sur les Phénomènes Aérospatiaux non Identifiés est un service qui dépend du Centre National d’Etudes Spatiales ou CNES), un exemplaire pour la sécurité aérienne civile (sans précision de l’organisme), et enfin un exemplaire pour la gendarmerie. Xavier fut surpris de ne recevoir aucun exemplaire de sa déposition signée par lui. A noter qu’il n’a reçu aucune réponse (juste un accusé de réception de sa déposition), ni aucune information du GEIPAN depuis le 29 août.
 
Le même jour, Xavier est allé à la gendarmerie de l’aéroport de Nantes Atlantique pour leur demander si la tour de contrôle avait vu ou enregistré un phénomène anormal le 27 août vers 23h45. Les gendarmes lui dirent que la tour de contrôle n’avait rien détecté d’anormal ce jour-là. Notons que le lieu d’apparition de la boule lumineuse est situé à environ 2 km de l’aéroport. Il est impossible que la tour de contrôle n’ai pas vu ce phénomène très brillant.
Déterminé à comprendre ce qu’il avait observé, Xavier se rendit ensuite au poste de police et à la mairie de Bouguenais. Les réponses furent les mêmes : aucun phénomène anormal n’avait été enregistré.
 
Plus tard il est allé à la mairie de Nantes qui, curieusement, était déjà informée de sa déposition faite à la gendarmerie de Bouguenais, mais sans obtenir de résultat là encore.             
 
.7) Une type de triangle déjà observé.

Le témoignage de Xavier S. s’ajoute à la longue liste d’observations d’ovnis de forme triangulaire qui survolent toutes les villes du monde depuis au moins la fin des années 80. Les cas les mieux documentés concernent les villes européennes et américaines. En ce qui me concerne, j’ai fait une étude en deux parties aussi exhaustive que possible de ces mystérieux engins triangulaires. Voici les liens où le lecteur pourra télécharger les deux dossiers :
 
Mystérieux triangles volants (première partie - 3,1 Mo)
Un dossier complet de 62 pages avec de nombreuses illustrations sur les observations d’ovnis triangulaires (Daniel Robin).
En savoir plus...
 
 
Mystérieux triangles volants (deuxième partie - 2,40 Mo)
Un dossier complet de 54 pages avec de nombreuses illustrations sur les observations d’ovnis triangulaires (Daniel Robin).
En savoir plus...
 
Le lecteur qui souhaite approfondir l’étude de cette catégorie d’ovnis pourra trouver une documentation abondante sur la plate-forme d’étude et de documentation des phénomènes aériens non identifiés de forme triangulaire (espace de documentation et d’échanges dédié à la recherche).


Dans l’affaire Xavier S. que je présente dans cet article, l’aspect général du triangle qu’il a observé ressemble en partie à celui vu le 31 juillet 1992 à proximité de l’aéroport de Lyon Satolas, aujourd’hui aéroport Saint-Exupéry (illustration ci-dessous). Seule la partie centrale de l’engin diffère. Au lieu d’un espace circulaire entouré d’un cercle lumineux rouge, le triangle de Nantes présente un carré orange lumineux et strié. 

Ci-dessus : représentation artistique du triangle observé par plusieurs témoins près de l’aéroport Saint-Exupéry en 1992.

Lien vers ce cas ICI.
 
Au-delà de l’aspect extérieur du triangle, la partie la plus étrange de l’observation faite par Xavier est le contact psychique qu’il a eu avec l’engin au moment où celui-ci est passé très lentement juste au-dessus de lui.
 
J’ai enquêté sur deux cas similaires que j’ai présenté dans la seconde partie de mon dossier consacré aux ovnis de forme triangulaire : ICI
 
Il s’agit du cas de "L’ovni triangulaire de Rambouillet" (page 5) et du cas de "Monsieur D" (page 18).
 
Pour le cas de l’ovni de Rambouillet, voici ce que j’ai écrit dans mon dossier :

J’ai demandé à Bruno (le témoin) de bien vouloir préciser son ressenti lors du passage de l’engin et ce qui l’a poussé à s’exprimer ensuite de manière aussi ouverte. Voici les précisions qu’il m’a donné par écrit :

« Je n’ai pas ressenti le message comme une injonction. C’était une tonalité sereine. J’ai perçu  le message dans mes tripes et je dirais même dans tout mon corps. Je ne sais plus très bien si les mots que j’ai interprétés étaient : « nous sommes-là, parles-en autour de toi », ou « nous serons-là, parles-en autour de toi. Maintenant, je me pose la question de savoir si j’ai réellement reçu ce message ou si ce n’est pas le fruit de mon imagination. Toujours est-il que j’ai un besoin impérieux d’en parler et je ne manque aucune occasion de le faire, pratiquement tous les jours. Bien entendu, tu peux ajouter ce message aux commentaires sur mon témoignage ».

Il ajoute : « Hélas on ne peut pas se représenter le silence, l’impression de puissance tranquille, de sérénité, de calme, dégagé par cet engin ».

Ci-dessus : représentation artistique de l’ovni triangulaire observé à Rambouillet par Bruno. Comme souvent les dimensions de l’engin sont imposantes et le témoin insistera sur l’impression de puissance tranquille, de sérénité et de calme dégagé par cet engin.

En comparant le cas de Nantes à celui de Rambouillet, nous constatons que les témoins respectifs de ces deux observations éprouvent un besoin impérieux d’en parler autour d’eux. Ce besoin impérieux semble être une conséquence induite par le contact psychique avec l’ovni. C’est un peu comme s’ils avaient une "mission" à remplir.
 
En ce qui concerne le cas de Monsieur D, il me confia que depuis sa rencontre avec le triangle « c’est comme si mon esprit s’était ouvert à autre chose, à une autre réalité que je ne soupçonnais pas auparavant ».

Selon ses propres termes, il pense que la rencontre avec le triangle a profondément modifié ce qu’il aurait dû être. Il ne devait pas être celui qu’il est aujourd’hui. C’est comme si il était devenu un autre homme. Mais les choses ne se sont pas faites brutalement. Les changements se sont étalés sur plusieurs années. Alors qu’il ne s’intéressait pas du tout aux questions environnementales, il est devenu partisan de l’écologie. Il le dit lui-même : « ces idées écologistes ne viennent pas de moi ». Son système de valeur a été modifié. Il pense qu’il faut être plus humain et prendre soin de notre planète. Il parle volontiers de son « humanisme qui est venu d’ailleurs », selon ses propres termes. Pour lui cela ne fait plus aucun doute : sa nouvelle façon d’être et de penser a été générée par l’intelligence qui pilotait le triangle. C’est comme s’il avait reçu d’elle un gros "bloc" (sic) d’informations, d’un seul coup, et que ces informations s’étaient déposées dans son cerveau. Avec le temps, les informations initiales se sont déployées et elles ont transformé sa vie.
Dès que l’on parle du nucléaire avec lui il se fâche : « le nucléaire c’est pire que tout. Pour moi cela évoque l’apocalypse, la fin du monde ».
 
Dans le dossier que j’ai consacré à la vague d’ovnis survenus dans la vallée de l’Hudson aux États-Unis dans les années 80, nous avons aussi des cas de contacts psychiques entre l’ovni et le témoin (page 10).
 
Lien vers le dossier : « Les ovnis de la vallée de l’Hudson, l’une des plus extraordinaires observations d’ovnis au XXe siècle aux États-Unis » :

Ci-dessus : deux représentations artistiques des engins observés lors de la vague d’ovnis dans la Vallée de l’Hudson dans les années 80. La forme générale de ces engins diffère du triangle classique que nous avons étudié dans cet article. Notons cependant les lumières multicolores qui tapissent la partie inférieure de l’ovni et que nous retrouvons dans certaines descriptions de triangles.

Voici ce que j’ai écrit dans ce dossier qui est vraiment extraordinaire :

Des personnes qui avaient observé les ovnis dans la Vallée de l’Hudson ont éprouvé une forte connexion psychique entre l’ovni et elles-mêmes. Parfois ces personnes ont ressenti que c’était comme si l’ovni (ou l’intelligence qui était à l’intérieur de l’ovni) pouvait lire dans leur esprit à livre ouvert. Après leurs observations, les témoins ont continué à sentir un lien fort entre l’ovni et eux-mêmes. Ces personnes qui ont eu ce sentiment pendant leur observation initiale dans la Vallée de l’Hudson ont continué à avoir par la suite d’autres observations.
 
Dans son livre intitulé « Contact Ultraterrestre, les recherches d’un enquêteur du paranormal sur l’épidémie secrète d’enlèvements » (éditions ADA, Canada, en 2011 pour la traduction en français), Philip J. Imbrogno rapporte plusieurs cas de contacts psychiques avec des ovnis de forme triangulaire lors de cette vague d’observations dans la vallée de l’Hudson.

Il rapporte dans son étude ce cas impressionnant : « Le 27 mai 1988 vers 21h30 un ovni géant de forme triangulaire est apparu dans le ciel de la ville de Newtown située dans le Connecticut. L’engin volait très bas et il était silencieux. Il y eut de nombreux témoins lors du passage du triangle et toutes ces personnes étaient d’accord pour dire que l’engin était très grand et qu’il devait mesurer environ entre 60 et 90 mètres d’une extrémité à l’autre. Lorsqu’il passait au-dessus des maisons, il s’arrêtait occasionnellement pour une courte durée. C’était un peu comme s’il avait découvert ce qu’il cherchait à un endroit précis. Lorsqu’il s’arrêtait, le triangle projetait un faisceau de lumière vers le sol. La partie étrange de ces observations c’est que parmi les 15 personnes qui ont prétendu avoir été enveloppées dans le faisceau de lumière du triangle, 13 ont dit qu’elles avaient vu des images d’êtres ressemblant à des extraterrestres, ou qu’elles avaient eu une vision d’une pièce dans laquelle des gens d’apparence bizarre travaillaient sur des humains attachés à des tables noires. Selon certaines personnes qui avaient eu cette vision, les extraterrestres ressemblaient à des hommes de grande taille avec des yeux jaunes bridés et la peau tannée. Les gens qui ont eu ces visions ont été très effrayés. Certaines personnes ont pensé qu’elles seraient les prochaines victimes des extraterrestres. Deux des quinze témoins n’ont pas eu de vision, mais ils ont évoqué la sensation qu’une connexion psychique avait été établie avec l’ovni. Elles pouvaient « sentir » ce que pensait l’intelligence. Une personne a affirmé avoir entendu une voix qui disait :

« Nous sommes venus d’un endroit éloigné, et vous avez été sélectionnés pour participer à notre expérience. Nous ne voulons pas vous effrayer, mais nous ferons ce que nous avons à faire » (pages 98 et 99).
 
Dans le livre collectif "Ovnis et Conscience, l’Inexpliqué au cœur du nouveau paradigme de la physique" (publié fin mars 2015), j’aborde cette question de la relation psychique entre l’ovni et le témoin (page 61 - chapitre III, "le facteur exogène, quelque chose ou quelqu’un interfère avec l’Humanité" ). Je renvoie le lecteur à ce chapitre dans lequel je développe de façon approfondie les principales caractéristiques de la connexion psychique ovni/témoin.
"Ovnis et Conscience" : http://www.ovniconscience.com/
 
L’étude de la connexion entre le phénomène ovni et le psychisme humain m’a conduit à mettre en évidence les points suivants que nous retrouvons dans l’affaire Xavier S :  


.a) La sensation forte d’être observé et la paralysie.

Avant de voir l’ovni, le témoin peut éprouver la nette sensation d’être observé. Alors qu’il est concentré sur ce qu’il fait, cette sensation l’« oblige » en quelque sorte à se retourner ou à lever les yeux en direction de l’ovni. Le témoin interprète ce phénomène en disant que l’ovni voulait vraiment que le témoin l’observe. Le témoin a le sentiment qu’il n’a pas pu résister à cette « injonction ». C’est comme si l’ovni lui disait : « retourne-toi (ou lève-toi) maintenant et regarde, je suis là ». Il existe aussi des témoignages de personnes qui prétendent avoir été paralysées lors du passage d’un ovni. Bien que rares, ces expériences à la fois déroutantes et inquiétantes n’en existent pas moins. J’ai personnellement enquêté sur une observation dans laquelle quatre témoins prétendaient avoir été paralysés au moment ou un ovni de forme triangulaire passait juste au-dessus d’eux. Ils se sont tous retrouvés dans la même position, la bouche ouverte, pendant quelques minutes, incapables de faire le moindre mouvement. C’est comme si leur volonté avait été court-circuitée au niveau des muscles. Bien que conscients, ils étaient dans l’impossibilité d’accomplir un geste volontaire.
 
.b) L’isolement sensoriel ou "Facteur Oz".

Dans de nombreux cas d’observations rapprochées de triangles, les témoins font mention d’une modification dans la perception de l’espace et du temps. C’est comme si ils se trouvaient soudains à l’intérieur d’une « bulle ». Si le témoin est dans une ville et qu’il se déplace dans une rue très fréquentée par exemple, il ne perçoit plus le bruit de la circulation et il éprouve même la sensation d’être seul. Un silence total s’installe brusquement lors du passage du triangle. Pour le témoin, c’est comme si il se trouvait « ailleurs ». Il voit l’ovni et il est toujours dans le même environnement, mais l’activité qui régnait dans cet environnement a totalement changé. C’est comme si il n’y avait plus de voiture, plus de piéton, plus de bruit de moteur, plus de klaxon. Le témoin éprouve aussi la sensation que le temps est comme arrêté ou suspendu. Dès que l’ovni s’est éloigné, tout redevient normal. Le témoin perçoit à nouveau l’activité qui régnait avant son observation. La question qui se pose dans ce type de situation est celle de savoir si le témoin a réellement vécu une modification (une distorsion) de l’espace/temps, ou s’il s’agit d’une altération de ses facultés de perception et/ou une altération de sa conscience ?
 
.c) Transmission d’informations sans conséquence.

Au moment où l’ovni passe au-dessus ou à proximité du (ou des) témoin, celui-ci reçoit un message (des « informations ») dans son esprit. Dans son livre, « Contact Ultraterrestre, les recherches d’un enquêteur du paranormal sur l’épidémie secrète d’enlèvements », Philip J. Imbrogno rapporte plusieurs cas de « contacts psychiques » avec un ovni de forme triangulaire. Dans l’un des cas qu’il a étudiés, un homme et une femme entendirent une voix dans leur tête qui disait : « Nous sommes venus de loin et, comme nous n’avons pas trouvé ce que nous cherchions, nous partirons ». Ensuite l’engin a disparu dans une sorte de bouffée de fumée blanche et cette fumée s’est transformée ensuite en un nuage épais. Dans ce cas, le message n’a pas entraîné de profondes et irréversibles modifications dans la vie des témoins. Il fut donc sans conséquence apparente.
 
.d) Transmission d’informations avec conséquences.

Ce type de contact psychique est illustré par les cas de « Monsieur D » et par « L’ovni triangulaire de Rambouillet » que j’ai mentionné plus haut. La vie des témoins est changée ainsi que leur vision du monde et de la réalité. Le message implanté dans l’esprit des témoins a entraîné des conséquences importantes dans leur vie. Leur système de valeur est bouleversé. Il ont l’impression qu’il ont une mission à remplir.
 
.8) Le cas Xavier S : un dossier lourd de conséquences.
 
Au terme de cette passionnante enquête de nombreuses questions surgissent dans mon esprit - et sans doute aussi dans celui du lecteur - auxquelles il est bien difficile d’apporter des réponses. Mais ces interrogations sont légitimes et nous devons les aborder calmement sans aucun a priori.
 
La première question qui m’est venue à l’esprit est celle de savoir pourquoi un engin triangulaire d’origine extraterrestre est passé à basse altitude au-dessus de l’agglomération nantaise et a délivré un message télépathique à une personne qui semble avoir été spécialement choisie par lui. Bien que je ne puisse pas apporter de réponse définitive à cette question, elle ma cependant permis de mesurer tout l’impact que pouvait avoir l’affaire Xavier S.
 
Le récit de ce dernier est lourd de conséquences et nous devons examiner les raisons qui imposent de le prendre au sérieux. J’ai relevé au moins six bonnes raisons qui doivent nous conduire à étudier de façon minutieuse la présence des ovnis triangulaires dans notre environnement. Au-delà de l’affaire Xavier S. c’est en effet l’ensemble du dossier des apparitions d’ovnis triangulaires qui doit faire l’objet d’une attention particulière. 
 
.1) Le premier constat qui s’impose est que la présence des ovnis triangulaires n’est pas neutre. Ces engins, ou les créatures qui les pilotent, interfèrent parfois avec la conscience humaine et modifient le comportement des témoins. Ils manifestent la volonté d’exercer une influence sur les humains sans que nous sachions encore pourquoi ils agissent ainsi.
 
.2) Le contact ovni/témoin prend la forme apparente d’un transfert d’informations (une sorte de message à l’adresse du témoin) depuis l’ovni triangulaire vers le psychisme du témoin sans que nous sachions comme s’opère ce transfert. Ces informations ont un sens particulier. Elles sont orientées. Globalement, le contenu du message est plutôt positif. Il comporte des sortes de « recommandations » ou d’« incitations » comme celles de prendre soin de notre planète et de la nature, de devenir plus humain, de développer la spiritualité au détriment du matérialisme, de prendre conscience qu’il existe d’autres réalités et d’autres formes de consciences dans l’Univers. Les messages sont souvent ressentis comme apaisants. Ils comportent des « phases » comme celles-ci : « nous sommes pacifiques », « n’ayez pas peur », « nous reviendrons plus tard », « nous reviendrons plus souvent vous voir », « nous avons un certain travail à faire sur cette planète », « nous n’avons pas trouvé ce que nous cherchions », etc.
 
.3) Le témoin qui « capte » des messages télépathiques en provenance d’un triangle voit parfois sa vie transformée. Les informations reçues l’orientent vers des activités plus en accord avec les valeurs véhiculées par les messages. Il tente de s’y conformer. Ce fait montre  à l’évidence que le message s’inscrit profondément dans la conscience du témoin. Ce n’est pas seulement au niveau intellectuel et rationnel qu’il agit. Il exerce un impact qui peut s’étendre sur des années, voir même sur une vie entière.
 
.4) Le phénomène des contacts psychiques avec les ovnis triangulaires pose la question de savoir si ces contacts sont massifs au niveau des populations ou s’ils ne concernent que quelques individus isolés. Pour le moment, il semble difficile de répondre avec précision à cette question parce que nous ne disposons que de peu de cas ayant fait l’objet d’une enquête approfondie. Par ailleurs, les cas enquêtés ne représentent sans aucun doute qu’une toute petite partie de la réalité. En effet, nous sommes conscients que beaucoup de personnes contactées ne viendront jamais témoigner auprès d’une association ufologique privée comme Ovni Investigation ou auprès du GEIPAN par exemple. Je suis persuadé que nous ne voyons que la partie émergée de l’iceberg. La réalité est peut-être beaucoup étonnante et fascinante que la vision partielle que nous en avons.
 
.5) D’autres questions importantes se posent : quels sont les objectifs qui se cachent derrière le phénomène des contacts psychiques ? Sommes-nous en présence d’un « plan » organisé sur une vaste échelle ? Bref, quelle est la signification des contacts psychiques ? S’il est difficile de répondre avec certitude à toutes ces questions, nous pouvons néanmoins noter des points de convergence avec d’autres faits liés aux ovnis : l’intérêt soutenu des ovnis vis-à-vis des sites nucléaires (civils et militaires) et le phénomène des enlèvements (abductions) qui génère des modifications importantes dans le comportement et la vie des personnes enlevées.
 
.6) Ma conclusion est que nous assistons à des actions délibérées initiées par une intelligence non humaine, c’est-à-dire extraterrestre. Nous avons du mal à imaginer que ces actions soient gratuites et qu’elles ne rentrent pas dans le cadre d’un programme planifié. Il ne fait aucun doute que les contacts ont pour but d’influencer les témoins, de modifier leurs pensées et leurs comportements sur le long terme et par ce biais, d’induire des modifications dans l’environnent social immédiat dans lequel vivent les témoins. Les aspects « techniques » concernant les procédés utilisés pour générer les informations, les transmettre à distance et les implanter ensuite dans le cerveau des témoins restent encore mystérieux. Les pilotes des ovnis utilisent-ils une sorte de télépathie naturelle, ou se servent-ils au contraire de machines capables d’envoyer les faisceaux d’ondes dirigés vers le cerveau des témoins ? Ce qui ressort des récits que j’ai enregistrés c’est l’étonnante puissance psychique générée par l’ovni. Cette puissance semble irrésistible. Cela est particulièrement vrai pour l’affaire Xavier S. qui a insisté sur cet aspect étrange de sa connexion psychique avec le triangle. Notons aussi que les témoins comprennent le contenu des messages quelque soit leur langue d’origine. Ce fait suppose une connaissance précise du mode de fonctionnement du cerveau humain et du contrôle de ses principales fonctions : mémoire, cognition, langage, perceptions.
 
Ma dernière remarque générale est que j’ai l’impression que nos visiteurs extraterrestres veulent nous accoutumer à leur présence. Ils se manifestent de façon « homéopathique » (ponctuelle, limitée, fugace) pour de pas générer de perturbations trop importantes dans le fonctionnement de nos sociétés. Je suis en effet convaincu que nos sociétés occidentales modernes sont très vulnérables parce que très complexes. Elles pourraient facilement s’effondrer à la moindre « perturbation » venant de l’extérieur et la présence de vaisseaux triangulaires extraterrestres dans notre environnement représente justement l’une de ces « perturbations ». D’où ma conviction que leur action est fort bien calculée, au millimètre près si je puis dire (juste ce qu’il faut de « perturbation » sans rien casser), et répond à des critères précis.
 
Une autre idée m’est venue à l’esprit lors de mon enquête auprès de Xavier S. J’ai en effet le sentiment que nos visiteurs extraterrestres sont peut-être en train de mettre en place une sorte de réseau de témoins (au niveau planétaire) qui sont capables de rendre compte de ce qu’ils ont vu et de diffuser ainsi autour d’eux un certain nombre d’informations. Informations qui n’en doutons pas ont été minutieusement sélectionnées par nos visiteurs. Par ailleurs, il me semble aussi évident que les messages télépathiques ne s’adressent pas uniquement à un témoin privilégié. En ce qui concerne l’affaire Xavier S. par exemple, les trois phrases :

« PACIFIQUE, NOUS SOMMES PACIFIQUES.
N’AYEZ PAS PEUR.
NOUS VIENDRONS VOUS VOIR ENCORE PLUS SOUVENT ».
 
ont une portée plus générale qui s’adresse implicitement à l’Humanité toute entière. Le fait que le témoin éprouve le vif désir de partager le contenu des messages qu’il a reçu avec ses semblables plaide en faveur de cette hypothèse, même s’il se heurte le plus souvent à l’incrédulité de ses interlocuteurs. C’est, de mon point de vue, une stratégie très subtile qui bien qu’elle semble agir de façon souterraine et marginale n’en est peut-être pas moins efficace sur le long terme. Dans la logique de ce plan, le réseau planétaire des témoins d’ovnis triangulaires contribuerait à nous accoutumer à leur présence, avec comme objectif à court ou moyen terme une présence plus ostentatoire. 
 
Je révèle enfin que l’affaire Xavier S. pourrait connaître une suite dans la mesure où d’autres habitants de Nantes ont observé un phénomène lumineux impressionnant juste au-dessus de la ville le lendemain même des faits relatés dans cet article… 

Daniel Robin
Président de l’association Ovni Investigation

 

Note concernant le message télépathique reçu par Monsieur Xavier S.

C’est le témoin qui apporte les précisions suivantes qu’il juge importantes :
« Concernant le message (en trois parties), je me suis toujours attaché à dire oralement et par écrit aussi, « PACIFIQUES » (deux fois).
Si je dois restituer le message reçu à la virgule près, je confirme que j’ai très clairement capté les phases suivantes :

« PAIX.
NOUS SOMMES PACIFIQUES.
N’AYEZ PAS PEUR.
NOUS VIENDRONS VOUS VOIR ENCORE PLUS SOUVENT ».
 
Par soucis de langage peut-être, j’ai dit « PACIFIQUES » d’abord, alors que je peux certifier que c’est bien le mot « PAIX » que j’ai « entendu » dans mon esprit avant la phrase : « NOUS SOMMES PACIFIQUES ». 
Je dois dire même que le mot « PAIX » était le mot le plus frappant et le plus fort du message.
Et comme si je devais absolument bien intégrer ce message, après j’ai entendu de façon très claire la suite :

« NOUS SOMMES PACIFIQUES.
N’AYEZ PAS PEUR.
NOUS VIENDRONS VOUS VOIR ENCORE PLUS SOUVENT ».
 
Je me suis dit que cela n’avait peut-être pas d’importance, mais je pense qu’il est préférable de restituer le message très précisément ».
 
Xavier S.